etou

LÉGENDE

Sommet du numérique en éducation
Colloque international en éducation
Colloque / Sommet
Symposium
Affiche
  • Diffusion en direct
  • Vidéo ou présentation animée
  • Clavardage
  • Documents complémentaires
  • Liens complémentaires

JeudiVendrediTout

8 h 45 à 9 h 509 h 50 à 10 h 5011 h à 12 h 3012 h 30 à 13 h 3013 h 30 à 15 h15 h 10 à 16 h 40
8 h 30 à 10 h10 h 30 à 12 h12 h à 13 h 1513 h 15 à 14 h 4515 h 15 à 17 h 15

8 h 30 à 10 h
Communications, ateliers et symposiums

Séance V112 : Communications libres

8 h 30 (24 minutes)
Consulter
L’expérience d’étudiants à distance dans une université québécoise
DAIGNEAULT, Myriam; BELHADJ, Montacer; FONSECA, Olmedo; BERRAJAH, Mohamed Amine
Communication orale
La formation à distance (FAD) connait depuis quelques années une augmentation constante du nombre d’inscriptions (Conseil supérieur de l’éducation, 2015). Différentes recherches (Karsenti, 2006; Poellhuber, 2007; Varga, 2013) relèvent les difficultés liées à la distance. Étudier à distance suppose d’être capable de multiples conciliations et d’une forte autodétermination. Raison pour laquelle le parcours de l’étudiant se trouve souvent perturbé par ces situations où il doit gérer plusieurs choses à la fois : études, famille, travail. Les recherches menées sur l’abandon en formation à distance notent un taux qui oscille entre 26,9 % et 43,2 % pour les étudiants en FAD comparativement à environ 20 % (Dussarps, 2015; Powell, 2006; Université du Québec, 2004) pour ceux en présentiel. Pour mieux comprendre l’expérience des étudiants à distance, une étude multicas a été conduite auprès de 30 étudiants sélectionnés pour leur proximité avec les figures types de l’étudiant à distance (Rapport ICOPE, 2016). Cette étude a permis de cerner les facteurs liés à l’étudiant, à l’enseignant et aux technologies susceptibles de contribuer à une expérience positive des étudiants en FAD dans le but de proposer des recommandations aux responsables des programmes et des cours en ligne afin de soutenir la persévérance des étudiants à distance.
Auteurs :
Myriam Daigneault
Université Laval - Canada

Montacer Belhadj
Université Laval - Canada

Olmedo Fonseca
Université Laval - Canada

Mohamed Amine Berrajah
Université Laval - Canada

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Le numérique éducatif
8 h 54 (13 minutes)
Consulter
Dispositifs d’autorégulation dans les applications mobiles d’apprentissage des langues
BENTEUX, Bérenger; SORIN, Christel; CHICHEKIAN, Tanya
Brève communication orale
La nécessité de trouver le juste équilibre entre acquisition des connaissances et développement de l’autonomie est amplifiée dans le contexte de l’apprentissage mobile. Différents modèles descriptifs ont été conçus dans le domaine de la psychologie de l’éducation décrivant les caractéristiques de l’apprentissage autorégulé. Ces modèles, tels que celui des phases cycliques de Zimmerman, ont ensuite été opérationnalisés en interventions, avec le but d’améliorer la manière dont les apprenants fixent les objectifs les plus adaptés, sélectionnent les stratégies optimales, suivent leur progression au plus près et s’autoévaluent pour améliorer leur apprentissage. Le but de notre recherche était de comprendre comment les dispositifs intégrés à des applications mobiles d’apprentissage des langues pouvaient déclencher ces processus d’autorégulation chez leurs utilisateurs. Nous avons relevé et réalisé, à partir de l’enregistrement vidéo de parcours d’apprentissage en temps réel sur ces applications mobiles, une typologie de ces dispositifs. Les résultats de notre recherche révèlent que, bien qu’une grande variété de déclencheurs potentiels d’une autorégulation de l’apprentissage soient intégrés à ces applications, leurs concepteurs ont privilégié leur usage pour soutenir la motivation plutôt que l’amélioration de l’autonomie des apprenants. Nous proposons quelques pistes d’amélioration qui sont l’objet de notre recherche en cours.
Auteurs :
Bérenger Benteux
Université de Sherbrooke - France

Enseignant de français langue seconde, développeur d'applications mobiles d'apprentissage, Bérenger Benteux a réalisé une maîtrise EdTech au Centre de Recherche Interdisciplinaire (Université de Paris) en 2019 et est actuellement étudiant au doctorat en éducation à l'Université de Sherbrooke. Sa recherche, sous la direction de Tanya Chichekian, porte sur les effets des analytiques d'apprentissage sur l'engagement de l'apprenant en formation à distance.

Christel Sorin
Université de Paris - France

Tanya Chichekian
Université de Sherbrooke - CRIFPE - Canada

Thèmes : Le numérique éducatif
9 h 07 (30 minutes)
Consulter
Contribution des organismes musicaux dans le milieu scolaire : un levier puissant à la formation continue et à la motivation intrinsèque des enseignants spécialistes en musique du primaire et du secondaire
LÉVESQUE, Hélène
Communication orale
Les savoir-faire acquis pendant les années de formation universitaire en pédagogie musicale deviennent souvent insuffisants lorsque les enseignants font face à la réalité sur le terrain. Les conditions de travail difficiles et le peu de reconnaissance de cette matière dans le système scolaire viennent parfois à bout des plus passionnés. S’engager dans une démarche individuelle de développement professionnel est alors perçu comme une charge supplémentaire à la tâche de travail. À la Commission scolaire de Montréal, l’apport des organismes musicaux dans l’offre de formation et dans l’élaboration d’événements est un levier puissant qui agit sur la motivation des enseignants en musique et de leurs élèves. Cette collaboration permet un travail en synergie entre les ressources musicales et les ressources pédagogiques. Les enseignants peuvent ainsi se ressourcer et choisir les offres de formation ou d’activités qui leur semblent les plus pertinentes et stimulantes. Ils peuvent aussi offrir à leurs élèves un accès à de la musique vivante de qualité sans pour autant avoir à faire des démarches longues et complexes pour y avoir accès. Cette communication a pour but de partager une approche qui ne cesse de se bonifier depuis dix ans et qui peut certainement être transposable dans d’autres milieux d’éducation.
Auteurs :
Hélène Lévesque
Commission scolaire de Montréal - Canada

Conseillère pédagogique en musique depuis onze ans à la Commission scolaire de Montréal, Hélène Lévesque a enseigné plusieurs années tant au primaire qu’au secondaire. Titulaire d’une maîtrise en musique de l’Université McGill, elle est aussi diplômée de l’UQAM et de l’Université Concordia. Elle accompagne les enseignants, conçoit du matériel pédagogique sur mesure et offre de la formation en lien avec les besoins du milieu scolaire. Au fil des années, elle a développé une expertise de collaboration pédagogique avec plusieurs organismes musicaux professionnels, afin de créer des ponts entre le milieu de l’enseignement musical et le milieu professionnel. Cofondatrice du "Réseau des conseillers pédagogiques et des répondants en musique du Québec" (RCRMQ) et de la "Coalition nationale pour une éducation artistique de qualité" (CNÉAQ) sa plus grande motivation est de contribuer à ce que l’enseignement musical soit reconnu à sa juste valeur dans le système d’éducation québécois.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail

Séance V113 : Communications libres

8 h 30 (46 minutes)
Consulter
Soutien aux enseignants en contexte d'implantation d'une innovation pédagogique : mesure pour favoriser la professionnalisation?
BARTOSOVA, Lucie
Communication orale
La présente communication s’appuie sur une étude exploratoire intitulée Facteurs susceptibles d’influencer l’implantation de l’Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes et du Programme-cadre de français pour les personnes immigrantes adultes au Québec. Les changements en éducation ne sont pas toujours diffusés tel que prévu, car les enseignants demeurent souvent sans appui et confiné à la marge dans les changements prescrits. Cette contribution invite à penser à la perspective des enseignants en tant qu’agents de changement sur l’implantation d’une innovation pédagogique afin de saisir la professionnalisation sous l’angle de soutien. Nous cherchons à répondre à la question générale : Quelles conditions d’accompagnement contribueraient à appuyer adéquatement les enseignants dans leur pratique et ainsi favoriser leur professionnalisation? Les données proviennent des entretiens semi-dirigés auprès d’enseignants en francisation des immigrants adultes au Québec. Nous avons interrogé les enseignants sur leur pratique pédagogique et sur le référentiel commun québécois pour connaître leurs représentations de ce dernier. Les données révèlent les limites de temps et de ressources, entre autres, qui caractérisent un contexte pédagogique de changement. Cette contribution fournit donc des pistes réflexives sur l’accompagnement dans la mise en œuvre d’un changement prescrit du point de vue des enseignants.
Auteurs :
Lucie Bartosova
Université d'Ottawa - Canada

Lucie Bartosova est professeure à la faculté d'éducation à l'Université d'Ottawa. Elle se spécialise en enseignement des langues secondes et maternelles.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
9 h 16 (22 minutes)
Consulter
Les défis de l’analyse du soutien social mis en œuvre lors d’une activité conçue et menée pour favoriser le développement du bien-être au travail chez les enseignants
MAMPRIN, Caterina
Communication orale
Pour favoriser le développement du bien-être dans un milieu de travail enseignant, des activités collectives peuvent être organisées entre collègues. Celles-ci peuvent briser l’isolement, mais aussi favoriser le soutien social entre les participants (Lafortune et al., 2011), facteur fréquemment associé au développement du bien-être au travail (Liu et al., 2016). Cependant, la majorité des données collectées pour étudier le soutien social sont issues de questionnaires mesurant la perception de l’individu sur son réseau de soutien social (disponibilité, quantité, satisfaction) (Caron et Guay, 2005). Peu de recherches étudient les comportements directs de soutien entre les individus (Feeney et Collins, 2015). En nous appuyant sur les retranscriptions verbatim de huit séances de deux heures d’un groupe de parole conçu et mené pour favoriser le développement du bien-être au travail chez les enseignants, en plus de celles d’entrevues menées avant et après ces activités auprès des participants, nous avons analysé les données relatives au soutien social. Cette communication vise à exposer certains défis méthodologiques associés à l’étude du soutien social lors de ces activités, plus particulièrement, en distinguant trois dimensions associées à ce concept : les comportements de soutien, le réseau de soutien et l’évaluation subjective de soutien (Vaux, 1988, 1990).
Auteurs :
Caterina Mamprin
Université de Montréal - Canada

Caterina Mamprin est étudiante au doctorat et chargée de cours à l’Université de Montréal. Elle a entamé ses études de troisième cycle sous la direction de Garine Papazian-Zohrabian, après avoir complété un baccalauréat en psychologie et une maîtrise professionnelle en orthopédagogie. Ses intérêts de recherche portent, entre autres, sur l’influence du soutien social sur le développement du bien-être au travail chez les enseignants et l'enseignement en classes d'accueil.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
9 h 38 (15 minutes)
Consulter
Pratique d’enseignement supervisée au Portugal
GONÇALVES, Carolina; TOMAS, Catarina
Communication orale
Dans cette communication, nous nous proposons de caractériser la pratique d’enseignement supervisée (PES) dans les masters professionnels en enseignement du préscolaire au collège au Portugal. Pour cela, nous avons construit et soumis une enquête par questionnaire, au niveau national, aux étudiants de ces masters professionnels. Les résultats ont permis d’identifier six dimensions concernant la PES : (i) les significations; (ii) les modèles pédagogiques privilégiés; (iii) les champs scientifiques et théoriques; (iv) l’importance des réflexions écrites; (v) les forces et les faiblesses; et (vi) les suggestions de changement dans l’actuel plan d’études de la PES. L’analyse statistique des résultats a aussi permis de dresser un cadre de la PES selon les points de vue des étudiants : d’un côté concernant l’importance des réflexions écrites faites par les étudiantes dans le contexte de la PES, ainsi que la façon dont les étudiants s’approprient des modèles pédagogiques; et d’un autre côté, en ce qui concerne la reconnaissance de la centralité de la PES dans sa formation académique et professionnelle, et une prise de conscience de ce qu’ils ont besoin pour le développement de la professionnalité enseignante.
Auteurs :
Carolina Gonçalves
Instituto Politécnico de Lisboa; CICS.NOVA - FCSH - Portugal

Professeure Adjointe à l'École Supérieure d'Éducation, Institut Polytechnique de Lisbonne. Chercheure au Interdisciplinary Center of Social Studies (CICS.NOVA.FCSH NOVA). PhD en Sciences de l'Éducation.

Catarina Tomas
Instituto Politécnico de Lisboa; CICS.NOVA FCSH - Portugal

Professeure Adjointe à l'École Supérieure d'Éducation, Institut Polytechnique de Lisbonne. Chercheure au Interdisciplinary Center of Social Studies (CICS.NOVA.FCSH NOVA). PhD en Sociologie de l'Enfance.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

10 h 30 à 12 h
Communications, ateliers et symposiums

Séance V201 : École ouverte : une plateforme pour l'éducation au Québec

10 h 30 (60 minutes)
Consulter
L'École ouverte : une plateforme pour l'éducation au Québec
KARSENTI, Thierry; HOULD, Patrick; FORTIER, Yvan; PARENT, Simon
Panel / table ronde
L’objectif de cet atelier est de présenter la plateforme l’École ouverte, lancée par le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur le 30 mars dernier. Cette plateforme a connu, depuis son lancement, un succès exceptionnel, avec, jusqu’à présent, plus de 500 millions de visites. Que contient l’École ouverte? Une multitude de ressources pour l’éducation au Québec, validées par une équipe d'experts, pour toutes les disciplines scolaires, du préscolaire à la 5e secondaire. Les ressources ainsi indexées (plus de 1 500) sont présentées sous forme de «tuiles». Elles permettent aux élèves de continuer à apprendre sur une base volontaire, autonome et ludique, selon leur niveau scolaire. L’École ouverte propose également des ressources pour les parents, qui les aident à accompagner leur enfant à la maison. Plusieurs ressources pour les élèves ayant des besoins particuliers sont aussi proposées. Il y a même des menus éducatifs et des trousses pédagogiques fournis aux élèves et à leurs parents afin de les aider à planifier et encadrer l’apprentissage à la maison, un défi de taille en contexte de confinement. Enfin, depuis quelques jours, l’École ouverte propose une section pour les enseignants où il leur est possible de développer leurs compétences sur l’école à distance.
Auteurs :
Thierry Karsenti
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Thierry Karsenti est directeur du CRIFPE, détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation, et professeur titulaire à l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié de nombreux livres et articles scientifiques portant sur le numérique en éducation. Membre de l’Académie des sciences du Canada (Société Royale), ses réalisations ont été reconnues par de nombreux prix nationaux et internationaux.

Patrick Hould
Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur - Canada

Patrick Hould est titulaire d’un baccalauréat en enseignement des mathématiques et d’une maîtrise en technologie éducative de l’Université Laval. Il complète actuellement un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion scolaire à l’Université de Sherbrooke. Possédant près de vingt ans d’expérience dans le domaine de l’éducation, il a adopté successivement la posture d’enseignant, de conseiller pédagogique en intégration du numérique et de direction au secondaire. Depuis août 2018, il est conseiller en développement du numérique au Bureau de la mise en œuvre du Plan d’action numérique au Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Caractérisé pour son intérêt pour le développement continu du personnel scolaire, ce pédagogue est reconnu par ses pairs et ses partenaires pour sa réflexivité, sa rigueur intellectuelle, tout autant que pour son approche humaniste en posture de gestion.

Yvan Fortier
Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec - Canada

Simon Parent
Université de Montréal - Canada

Simon Parent est doctorant en psychopédagogie à l’Université de Montréal et coordonnateur de la recherche scientifique de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation. Il est étudiant-chercheur au CRIFPE et s’intéresse à l’utilisation pédagogique de la programmation et de la robotique au primaire pour le développement de compétences. Il contribue à des travaux portant notamment sur le sport électronique (e-sport), la formation à distance des enseignant(e)s au Niger (projet UTIFEN) et l’utilisation de jeux vidéo pour l’apprentissage (Assassin’s Creed, Minecraft). Il coordonne aussi les activités de recherche du GRIIPTIC. Simon Parent est membre du Réseau des établissements scolaires pour l’utilisation des connaissances issues de la recherche (RÉU-CIR).

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V202 : Préscolaire et primaire

10 h 30 (32 minutes)
Consulter
Coups de cœur numériques pour le préscolaire!
LABELLE, Denis; FILIATRAULT, Isabelle
Atelier pratique
Ils ont seulement 5 ans, mais ils sont déjà prêts à plonger dans la technologie! Oui!!! Ils ont le droit de se promener avec un iPad dans les mains... Ils sont grands, autonomes, énergiques, mais surtout créatifs! Rendons-les plus actifs et ingénieux dans leur consommation de la technologie! Les outils sont déjà là! Ils sont partout! Bee-Bot, Chromebook, iPad, applications, sites web, Seesaw, ClassDojo, Classcraft et bien d’autres! Ouf! Pas toujours facile de choisir les bons outils pour parvenir à nos fins, mais quelques-uns ont déjà conquis notre cœur! À travers différents congrès, formations à l’étranger, communautés de pratique et plusieurs essais et erreurs, nous avons développé une approche gagnante afin d’utiliser des TIC comme un outil puissant d’apprentissage au préscolaire. Après cet atelier, vous aurez suffisamment d’idées et de projets à réaliser concrètement en classe dès lundi prochain! Cet atelier se veut un remue-méninge d’idées dans lequel vous pourrez attraper celle qui vous titillera le plus et finalement plonger dans cet univers merveilleux! Attachez vos tuques, car vous vivrez un sprint de nos dix coups de cœur en 30 minutes! Plaisir garanti!
Auteurs :
Denis Labelle
École Paul-Jarry - Canada

Enseignant au préscolaire depuis plus de 12 années, Denis Labelle est titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire et d’un DESS en gestion des établissements scolaires. Dans sa pratique, il accorde une grande importance à l’utilisation des technologies en salle de classe. À travers les années, il s’est particulièrement intéressé aux bienfaits que peut apporter le codage aux élèves de la maternelle.

Isabelle Filiatrault
École Paul-Jarry - Canada

Enseignante au préscolaire depuis plus de 4 années, Isabelle Filiatrault est titulaire d’un baccalauréat en adaptation scolaire et sociale et d’une maîtrise en orthopédagogie. Passionnée par la pédagogie, elle a suivi une multitude de formations afin d’optimiser sa pratique techno-pédagogique en salle de classe. Elle s’implique également activement dans un organisme ayant pour but de faciliter l’apprentissage de la programmation dans les écoles primaires du Québec.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :
11 h 02 (32 minutes)
Consulter
Une école primaire 1:1, c’est possible?
BÉLANGER, Charlotte; DELISLE, Marie-Pier
Communication orale
L’école Paul-Jarry est située dans l’arrondissement Lachine et sa clientèle est issue d’un milieu hautement défavorisé. Toutefois, le portrait de la clientèle n’a pas freiné l’équipe dans l’intégration de la technologie dans le quotidien des élèves. À l’école Paul-Jarry, tous les élèves ont accès à un appareil (Chromebook ou iPad) qui est fourni par l’école. Cette séance permettra aux participants d’en apprendre davantage sur la gestion au quotidien d’une telle quantité d’appareils et notamment sur l’exploitation de ces outils au service de l’apprentissage. Les participants pourront découvrir les bons coups de l’équipe de Paul-Jarry ainsi que certaines stratégies gagnantes afin de développer les différentes dimensions de la compétence numérique. Cette séance se terminera par une liste d’outils, d’applications, de sites et de ressources « coup de cœur » qui sont utilisés au quotidien dans cette école.
Auteurs :
Charlotte Bélanger
École Paul-Jarry - Canada

Enseignante de 6e année et enseignante ressource en technologie au primaire, Charlotte Bélanger est titulaire d’un baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire et poursuit actuellement ses études à la maîtrise en administration scolaire à l'Université de Montréal. Dans sa pratique, elle accorde une grande place à l'intégration des technologies en salle de classe et est toujours à la recherche d'outils motivants et puissants pour ses élèves. Elle s'intéresse également beaucoup aux réseaux sociaux qui lui offrent une occasion de se développer professionnellement et d’échanger avec d’autres enseignants, toujours à la recherche d’activités motivantes et innovantes pour les élèves.

Marie-Pier Delisle
École Paul-Jarry - Canada

Titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire, Marie-Pier Delisle est une enseignante de 4e année dans une école primaire dans laquelle toutes les classes programment depuis 2016. Son travail lui apporte une grande satisfaction puisque son environnement lui permet de concrétiser ses idées innovatrices.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance V203 : Apprendre par le jeu

10 h 30 (60 minutes)
Consulter
Géométrie et Jardin dans Minecraft
COLOMBO, Quentin
Communication orale
La pédagogie du sens, voilà la ligne de conduite qui m’a poussé à proposer l’activité « Géométrie, Jardin dans Minecraft » à mes élèves. Ils ont pu travailler les notions de géométrie centrale au travers d’une activité créative où ils ont endossé le rôle d’André Le Nôtre, l’architecte qui a conçu les jardins de Versailles. De l’idée au plan, du plan à la réalisation : toutes les phases de création seront abordées.
Auteurs :
Quentin Colombo
Formateur et Techno-Pédagogue - France

Professeur de Mathématiques pendant 6 ans, Quentin Colombo est maintenant formateur indépendant des équipes éducatives qui se lancent dans des déploiements mobiles. Il garde toujours un pied dans l’éducation en animant divers clubs périscolaires sur le développement créatif et pédagogique.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, élèves
Niveau de difficulté :
11 h 30 (21 minutes)
Consulter
Voyage jusqu’au Big Bang
BOULANGER, Diane
Communication orale
Comprendre l’espace en s’amusant? Comprendre nos origines et l’origine de notre univers sont des questions multigénérationnelles qui préoccupent beaucoup de scientifiques et qui fascinent aussi nos jeunes. Nous allons voir des exemples de simulations scientifiques de l’univers profond avec le code Hopscotch, remontant jusqu’au Big Bang. Nous regarderons nos connaissances actuelles et les questions auxquelles nous pourrons répondre avec le futur télescope James Webb.
Auteurs :
Diane Boulanger
York University - Canada

Diane Boulanger est enseignante d'immersion française en Ontario. Elle a enseigné la programmation avec Hopscotch à plusieurs niveaux et dans toutes les matières scolaires. Elle est titulaire d'une maitrise en éducation et membre de l'Ordre des enseignants de l'Ontario.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V204 : Gestion et organisation

10 h 30 (54 minutes)
Consulter
Apprendre à présenter, travailler et collaborer avec Oplan
TARDIF, Dave; GIROUX, Yann
Atelier commercial
Dans cet atelier, l’équipe d’Oplan vous propose des moyens créatifs de pallier les problématiques infinies de la planification/gestion du temps, dans plusieurs contextes intenses (Ex : Présentations orales, classe inversée, examens, séries de tâches/exercices). Oplan défie la dynamique du temps en encourageant une relation plus cohésive avec celle-ci. Nos applications et appareils adaptés à différentes réalités améliorent la maîtrise et la compréhension du « comment » nous investissons notre temps. Nous offrons le premier écosystème d’applications et d’appareils dédiés à la planification et la gestion du temps conçut fin d’améliorer vos performances et votre relation avec le temps. Oplan permet de gérer et de planifier le temps, en favorisant l’apprentissage des fonctions exécutives (planification, organisation, séquencement, etc.) et permettant une autorégulation en temps réel lors du travail grâce à des données actionnables accessibles lors de l’utilisation. Cela permet de s’améliorer avant, pendant et après l’activité. Lors de l’atelier, vos fonctions exécutives et compétences de communicateur seront mises à l’épreuve dans un défi d’équipe... Oplan est une startup fondée par deux jeunes adultes alors étudiants, voulant changer la dynamique du temps dans des tâches complexes et humaines.
Auteurs :
Dave Tardif
Commission scolaire des Appalaches - Canada

Enseignant de formation, aujourd’hui conseiller pédagogique émérite, M. Tardif est à l’origine de l’engouement de centaines d’élèves de la CSA pour la robotique. En effet, la popularité de cette nouvelle technologie a littéralement explosé depuis que Dave Tardif a convaincu les enseignants de le suivre dans son projet d’enseigner les rudiments de la robotique à leurs élèves. Dave collabore étroitement avec l'équipe d'Oplan dans le cadre de projet de collaboration avec la commission scolaire.

Yann Giroux
Oplan - Canada

Entrepreneur en technologie éducative et apprenant, Yann a fondé Oplan avec Jean-Michael, Designer il y a 3 ans. Issu d’une famille d’entrepreneurs en haute technologie, il a travaillé dans l’entreprise familiale Gentec-EO depuis plus de 3 ans, dans plusieurs départements dont l’administration, les ventes et marketing et l’assurance qualité. Son passage au Collège Mérici ne passe pas inaperçu : suite à son mandat étudiant sur le conseil d’administration du collège, il intègre le conseil de manière permanente pour apporter un leadership pédagogique et reconnecter avec les étudiants. Yann étudie maintenant en Sciences de la consommation et a déjà de l’expérience en affaire, acquise dans d’autres projets innovants. Il est également conférencier à l’université et au cégep. La quête de Yann dans cette aventure est de découvrir comment aider les individus à adopter des bonnes pratiques et être plus performants dans les temps.

Public cible : tous, enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :
11 h 24 (45 minutes)
Consulter
Une culture d’école pour développer les fonctions exécutives
BOISJOLY, Renaud
Atelier commercial
Cette présentation offrira aux leaders pédagogiques un aperçu des fonctions exécutives, habiletés qui permettent d’initier, séquencer et faire le suivi de tâches multi-étapes. De la théorie à la pratique nous expliquerons comment le développement des FE est le meilleur moyen de développer des habiletés critiques à l’âge du numérique. Vous apprendrez pourquoi les FE doivent être enseignées de façon explicite et comment elles peuvent aider les élèves à devenir des apprenants autonomes. Nous discuterons des défis que rencontrent les élèves de l’ère numérique et comment développer une culture qui soutien le développement des fonctions exécutives. Il sera aussi question de Studyo, un outil de planification qui aide les élèves à développer leur sens de l’organisation, leurs fonctions exécutives au moyen d’outils engageants.
Auteurs :
Renaud Boisjoly
Studyo - Canada

Toujours préoccupé par le développement des compétences requises dans le monde d'aujourd'hui, Renaud place toujours la pédagogie et l’élève au centre de tout projet technologiques. Possédant plus de 25 ans d'expérience dans le monde des technologies éducatives, d’abord au sein de l'équipe d'Apple Education, puis celle de la Commission Scolaire Eastern Townships, il a démarré et développé des projets techno-pédagogiques d’envergure, dont le déploiement d’appareils numériques personnels à des milliers d’élèves. Il concentre maintenant ses efforts à aider les élèves à apprendre à s’organiser avec Studyo, un gestionnaire de projets scolaires et personnels pour les élèves.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance V205 : L'École d'après

10 h 30 (19 minutes)
Consulter
Continuité pédagogique en France, une idée de l’école d’après...
TORDEUX, Lionel
Communication orale
Le 16 mars 2020, l’état français décidait de la mise en confinement généralisée et qu’une « continuité pédagogique » serait assurée. À partir de témoignages de directeurs, professeurs, inspecteurs et conseillers, nous avons réalisé une synthèse afin d’essayer de souligner les réussites et les défis qui se posent à cette «Ecole d’après ». Nous sommes convaincus que des changements profonds ont lieu et que le numérique s’installera dans l’univers des professeurs et des élèves. Qui portera cette transformation pour installer quelle école ?
Auteurs :
Lionel Tordeux
Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche - France

Lionel Tordeux a travaillé 19 années, comme professeur et directeur, dans l’enseignement dans le premier degré, pour adultes et à l’étranger. Il a exercé pendant plus de 22 ans le métier d’inspecteur (Formation, gestion ressources humaines et gestion des structures scolaires). Au sein du ministère, il a participé à l’écriture de nombreux textes officiels dans le domaine du numérique éducatif qui ont fondé ce domaine dans l'éducation en France (1999-Brevet Informatique et Internet, C2I2e certification pour les professeurs, Compétence 4 du Socle commun de compétences...). Il a exercé au sein du ministère et mené des travaux sur les ressources numériques, la création et la mise en oeuvre de différents plans nationaux, la rédaction de différents documents (Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail, Protection des données "Internet responsable"...) Il est au cœur des relations France Québec notamment dans la domaine de l'éducation et du numérique (Projets sur le pilotage des écoles et établissements, les Communautés de Pratiques, l'enseignement à distance ainsi que des projets de collaboration entre les écoles de l'Ontario et du Québec)

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V206 : Communications libres

10 h 30 (37 minutes)
Consulter
Moments et fréquence appropriés pour le soutien aux nouveaux enseignants : qu’en disent-ils?
MUKAMURERA, Joséphine
Communication orale
Devant la pénibilité avérée des premières années d’enseignement et le taux préoccupant de décrochage professionnel précoce, de plus en plus d’organismes scolaires dans les pays de l’OCDE se mobilisent pour offrir des mesures de soutien, voire des programmes d’insertion professionnelle (PIP). Il en est de même au Québec où près de 60 % des commissions scolaires ont déjà mis sur pied des PIP, bien que l’accessibilité et l’adéquation aux besoins de soutien des enseignants débutants restent encore limitées (Carpentier, Mukamurera, Leroux et Lakhal, accepté). Actuellement, le gouvernement du Québec souhaite généraliser l’offre de soutien en début de carrière et réalise à cet effet un investissement supplémentaire de cinq millions de dollars (Gouvernement du Québec, 2019). La nature des besoins de soutien étant maintenant assez bien connue (Mukamurera, Lakhal et Tardif, 2019), l’objectif de cette communication est d’apporter un éclairage en ce qui concerne le moment et la fréquence appropriés pour ce soutien. Les données traitées proviennent d’une enquête par questionnaire (250 enseignants) et d’entrevues semi-structurées (32 enseignants). Les résultats attestent l’importance d’offrir un soutien régulier et pluriannuel dès la prise de fonction, ainsi qu’à des moments stratégiques de l’année scolaire et lors de circonstances professionnelles particulières. Ces résultats seront discutés.
Auteurs :
Joséphine Mukamurera
Université de Sherbrooke - CRIFPE - Canada

Pre Joséphine Mukamurera est enseignante de formation et docteure en psychopédagogie. Elle est professeure titulaire à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. Elle enseigne depuis 21 ans en formation des enseignants pour le secondaire. Elle est également chercheure régulière au CRIFPE et directrice de l'axe "S'insérer dans l'enseignement: l'insertion professionnelle". Ses expertises en recherche concernent principalement l’insertion professionnelle, le développement professionnel, le travail et la carrière des enseignants.

Thèmes : L’insertion dans la profession
11 h 07 (16 minutes)
Consulter
La réflexion éthique dans l’agir enseignant
WANIS, Narimane
Communication orale
Dans la didactique de langue-culture, qui met l’accent sur la dimension culturelle dans l’enseignement/apprentissage du français langue étrangère, nous parlons souvent d’agir enseignant. Celui-ci est l’ensemble des actions verbales et non verbales, préconçues ou non, que met en place un professeur pour transmettre et communiquer des savoirs. Dans la classe, cet agir enseignant est souvent confronté à des dilemmes et des conflits, surtout des conflits interculturels. L’enseignant rencontre toujours des situations problématiques qui nécessitent une prise de décision pour dépasser l’obstacle. Par conséquent, il a recours à son répertoire didactique qui est considéré comme étant formé par un ensemble de ressources diversifiées – modèles, savoirs, situations – sur lequel un enseignant s’appuie. Mais qu’arrive-t-il lorsqu’il n’y trouve pas de solution, de démarche, de personne qui pourrait guider ses pratiques? Ne risque-t-il pas de se trouver contraint d’ignorer ou éviter le conflit et de renoncer ainsi à certains principes, valeurs et exigences, ce qui remettrait en cause son éthique professionnelle? Une réflexion éthique ne pourrait-elle pas guider l’enseignant dans sa pratique? L’enseignant est ainsi exposé à une réalité conflictuelle qui fait appel à une pratique réflexive dans son « agir enseignant ».
Auteurs :
Narimane Wanis
Université Cergy Pontoise - Égypte

2019/2020 Inscription en 2ème année de thèse, sciences de l’éducation, Université Cergy Pontoise- France 2018 Enseignante de FLE à l'institut Français d'Egypte 2017 Maîtrise ès-lettres, Faculté des Lettres, département de Langue et de Littérature Française Université AIN CHAMS. Mention excellent. 2011 Assistante à la Faculté des Lettres, département de Langue et de Littérature Française Université AIN CHAMS

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
11 h 23 (23 minutes)
Consulter
L’arrimage dans une approche-programme : un gage de qualité
BISSONNETTE, Marcel; JETTÉ, Karine
Communication orale
Cette communication vise à présenter les résultats positifs obtenus après l’arrimage dans une approche-programme de deux cours offerts au baccalauréat en enseignement du français langue seconde au Centre de formation initiale des maîtres, à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal : le PPA2105L Laboratoire d’enseignement et le PPA2100T Intégration des TIC. En plus de faciliter la collaboration entre les responsables desdits cours, la mise en commun des objectifs visés a permis d’ajuster la formation en fonction des nouvelles exigences ministérielles. L’arrimage assure donc la transmission d’une vision actuelle de la tâche enseignante auprès des étudiants. De plus, la flexibilité et le caractère évolutif de la formation que permet l’arrimage préparent mieux les étudiants en vue de leur stage, développent davantage leur compétence numérique et assurent leur développement professionnel à long terme. De façon plus précise, nous traiterons du lien établi entre deux cours à partir des besoins des étudiants dans le but de développer les compétences professionnelles liées au domaine de l’éducation. Nous situerons les participants en présentant un bref historique du microenseignement, une description des deux cours, les modèles s’y rattachant, les bienfaits et les défis de l’arrimage ainsi que les liens avec la formation pratique. La conclusion proposera également une ouverture plus universelle du projet.
Auteurs :
Marcel Bissonnette
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Marcel Bissonnette est professeur agrégé au Département de psychopédagogie et d'andragogie, à la Faculté des sciences de l'éducation de l’Université de Montréal. Son acuité scolaire demeure actuelle par le biais de la supervision de stages. Il est l'instigateur de l'arrimage entre les cours du laboratoire d'enseignement et de l'intégration des TIC en français langue seconde. Il est responsable des cours de gestion de classe et du laboratoire d’enseignement dans ce programme. Il forme également les étudiants à la maîtrise en enseignement au secondaire, plus précisément au contenu des modèles d’enseignement. Son expertise du terrain alimente sa réflexion dans ses recherches et optimise l'encadrement de ses étudiants. Depuis quelques années, il s’intéresse à la réalité autochtone au regard des dimensions holistique et académique des différentes communautés.

Karine Jetté
Université de Montréal - Canada

Depuis 2013, Karine Jetté, chargée de cours et superviseure de stages à l'Université de Montréal, forme les futurs enseignants en espagnol langue étrangère et en français langue seconde. L'évaluation des compétences et l'intégration des technologies à des fins pédagogiques sont ses deux principaux domaines d'expertise.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
11 h 46 (20 minutes)
Consulter
Les relations école-famille-communauté dans les écoles à pédagogies alternatives
SADEK, Gihane; LAHAYE, Willy
Communication orale
Les relations école-famille-communauté (EFC) dans le système scolaire font partie d’un enjeu actuel, le cadre régissant l’implication des parents dans les établissements étant appliqué de façon variable, voire parfois totalement ignoré. Pour y remédier, plusieurs propositions sont mentionnées dans le Pacte pour un enseignement d’excellence en communauté française de Belgique, comme l’implantation de la démocratie scolaire en vue de construire et de réguler le vivre-ensemble au sein de l’établissement grâce à l’implication de tous. La recherche propose de décrire les pratiques enseignantes effectuées dans le cadre des relations EFC de deux écoles à pédagogies alternatives et d’en expliquer l’impact sur les parents. Le contexte de ces écoles est supposé comme favorable à l’application de la démocratie scolaire. Les résultats indiquent que les moyens utilisés par les équipes sont variés, allant des médias éducatifs revisités (agendas, réunions, etc.) aux pratiques de gouvernance redéfinies (cercles de discussions, assemblées, etc.). Ces moyens visent une faible ou une forte collaboration (Larivée, 2008) selon la pédagogie appliquée. Les relations avec la communauté sont peu développées malgré un objectif clairement déterminé et l’implication parentale est diversifiée au sein d’un même établissement en dépit d’une uniformisation des pratiques de l’équipe.
Auteurs :
Gihane Sadek
UMONS - Belgique

Assistante-Doctorante, service de Sciences de la famille, UMONS

Willy Lahaye
Université de Mons - Belgique

Chef de service de Sciences de la famille, UMONS

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail

Séance V207 : Symposium - Comment soutenir l’articulation entre les croyances et les pratiques chez les (futurs) enseignants?

10 h 30 (57 minutes)
Consulter
Ouverture du second bloc
FORTIER, Sylvie
Introduction
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Sylvie Fortier
Institut maritime du Québec | Cégep de Rimouski - Canada

Sylvie Fortier (B. Sc. Anthrolopogie, M. A. Éducation) est doctorante en éducation. Actuellement conseillère pédagogique au niveau collégial à l’Institut maritime du Québec (Collège de Rimouski), elle est responsable du perfectionnement pédagogique et de l’accompagnement du personnel enseignant. Elle est notamment accompagnatrice et chargée de cours pour Performa (Université de Sherbrooke). Depuis 2013, elle enseigne à l’Université du Québec à Rimouski à titre de chargée de cours pour les départements de Sciences de l’éducation et de Sociétés, territoires et développement. Professionnelle de recherche depuis une dizaine d’années, elle a collaboré à différents projets de recherche en éducation et en sciences sociales. Elle s’intéresse notamment aux croyances épistémologiques des enseignants, aux conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage, mais aussi aux fondements sociaux de l’éducation, aux parcours de vie, aux parcours d’études (formation professionnelle, études de cycles supérieurs), à l’étude de la jeunesse, du genre et des enjeux de conciliation.

Thèmes :
11 h 27 (25 minutes)
Consulter
Des pratiques à contre-sens de leurs croyances ? Analyse quantitative de l’articulation entre les croyances épistémologiques, les conceptions pédagogiques et les pratiques d’enseignants belges du secondaire
GÉRARD, Claire; BAILLET, Dorothée
Communication orale
Fait partie du symposium :
L’articulation entre les croyances épistémologiques, les conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage et les pratiques pédagogiques déclarées des enseignants en sciences naturelles et en sciences humaines au secondaire a peu été étudiée, en particulier dans le monde francophone (Araújo-Oliveira, 2012 ; Bartos et Lederman, 2014 ; Wanlin, Laflotte et Crahay, sous presse). Pourtant, si les enseignants affichent des croyances majoritairement constructivistes sur l’enseignement et l’apprentissage, leurs pratiques d’enseignement réelles demeurent plutôt passives (enquête internationale TALIS – OCDE, 2018). S’inspirant d’une démarche de recherche en cours (Therriault et coll.), notre communication propose d’explorer les relations entre les croyances épistémologiques, les conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage et les pratiques pédagogiques déclarées auprès d’une population composée d’enseignants débutants, intermédiaires et expérimentés du secondaire en sciences humaines et en sciences naturelles en Belgique francophone. À cette fin, une adaptation du questionnaire de Therriault et coll. sera prochainement diffusé en ligne auprès du public cible en contexte belge. Les résultats présentés, qui reposeront sur des analyses en composantes principales, un test d’ANOVA à plan factoriel et des études de corrélations, permettront une comparaison inédite entre les contextes québécois et belge. 
Auteurs :
Claire Gérard
Université libre de Bruxelles - Belgique

Étudiante en maîtrise en Sciences de l'éducation, Claire Gérard réalise actuellement un mémoire dont les enjeux sont de saisir les raisons pour lesquelles les enseignants universitaires pratiquent la classe inversée.

Dorothée Baillet
Université Libre de Bruxelles - Belgique

Dorothée Baillet est postdoctorante en Sciences psychologiques et de l’éducation et fait partie du Centre de Recherche en Sciences de l’Education (CRSE) à l’Université libre de Bruxelles. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur l’échec et la réussite à l’université, l’étude du rapport au savoir des étudiants et des caractéristiques des savoirs universitaires. Jusqu’en 2017, elle a également été responsable du dispositif d’aide à la réussite des étudiants de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’Éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
11 h 52 (25 minutes)
Consulter
Alignement croyances-pratiques dans l’enseignement des sciences humaines et sociales au secondaire : quelles pistes pour l’accompagnement?
BOUCHER, Sebastien; THERRIAULT, Geneviève; ARAUJO-OLIVEIRA, Anderson
Communication orale
Fait partie du symposium :
Cette communication s’inscrit dans le cadre d’un projet financé par le CRSH visant à soutenir le développement des enseignants débutants au regard de leur épistémologie personnelle, une avenue peu explorée dans un contexte d’insertion professionnelle (Araújo-Oliveira, 2012; Buehl et Beck, 2015; Lee, Zang, Song et Huang, 2013). Seront présentés les résultats d’une analyse thématique de données partielles issues d’entretiens d’explicitation abordant l’arrimage entre les croyances épistémologiques (Hofer, 2000, 2004) et pédagogiques (Aypay, 2011; Tang, Wong et Cheng, 2012), et les pratiques enseignantes (Altet, 2008; Vinatier et Altet, 2008) de cinq enseignants en sciences humaines et sociales (SHS) au secondaire. Les propos des enseignants illustrent le fait que plusieurs d’entre eux considèrent que les savoirs en SHS ne sont pas fixes au sens où ils sont issus d’une interprétation de la réalité qui est appelée à évoluer. Il leur apparait important d’intervenir afin de développer la conscience citoyenne et l’esprit critique des apprenants, tout en considérant la dimension affective de la relation éducative. De façon assez marquée, les enseignants disent manquer de ressources, ce qui nuit à la réalisation de leur idéal pédagogique. Des pistes pour l’accompagnement d’enseignants en formation continue seront présentées au regard des analyses effectuées.
Auteurs :
Sebastien Boucher
Université du Québec à Montréal - Canada

Sébastien Boucher est étudiant au Doctorat en éducation à l’Université du Québec à Montréal. Son expertise en lien avec l’analyse des pratiques d’enseignement et les fondements épistémologiques est mise à profit dans l’ordre de son travail d’assistant de recherche pour le compte du projet faisant l’objet de cette communication. En plus d'avoir participé à la collecte de données, il travaille activement à l'analyse qualitative des résultats de la recherche.

Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Anderson Araujo-Oliveira
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

Anderson Araújo-Oliveira est professeur du Département de didactique de l’Université du Québec à Montréal et directeur de l’Équipe de recherche et d’analyse des pratiques professionnelles (ERAPP). Ses travaux de recherche portent principalement sur l’intervention éducative en sciences humaines et sociales, la formation en milieu de pratique et l’analyse des pratiques d’enseignement des enseignants et futurs enseignants.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), L’insertion dans la profession, Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
12 h 17 (25 minutes)
Consulter
« En faire toujours plus » : analyse d’un besoin pédagogique à l’épreuve du réel et du rapport au savoir des enseignants en vue de la construction de dispositifs de formation
VINCENT, Valérie; THERRIAULT, Geneviève
Communication orale
Fait partie du symposium :
« Le programme est couvert et les élèves réussissent : mais j’ai besoin d’en faire toujours plus pour le développement de leurs connaissances et l’évolution de mes pratiques ». Léo est un enseignant québécois du degré secondaire en sciences humaines et sociales (SHS), suivi à l’occasion d’une étude de cas et d’un mentorat centré sur l’arrimage entre ses croyances épistémologiques, ses conceptions de l’enseignement et ses pratiques (Fortier et Therriault, accepté). Léo justifie son besoin de développer constamment les connaissances des élèves par leur origine sociale défavorisée et celui de développer toujours ses pratiques, par comparaison avec ses collègues en réseau et par goût pour la réflexivité. Ce suivi est réalisé dans le cadre élargi d’un postdoctorat au Québec, centré sur l’idée que le rapport au savoir des enseignants est une part de leur habitus influençant leurs pratiques (Vincent, 2017, 2019). Ainsi, comment le rapport au savoir de Léo peut-il alors expliquer son besoin « d’en faire toujours plus »? Quel est son impact sur ses pratiques? Dès lors, quel mentorat enseignant/chercheur envisager? Des observations filmées des enseignements de Léo en SHS, des entretiens semi-directifs post-observations et des séances de mentorat (Vivegnis, 2016) aideront à répondre à ces questions.
Auteurs :
Valérie Vincent
Université de Genève/ Université du Québec à Rimouski - Suisse

Valérie Vincent est docteure, chargée d’enseignement et chercheure en sciences de l’éducation et dans la formation des enseignants du degré primaire à l’Université de Genève (UNIGE). Membre du Laboratoire Innovation Formation Éducation (LIFE), ses recherches évoluent dans les domaines de la sociologie et de l’anthropologie des pratiques enseignantes, du rapport au savoir et des apprentissages scolaires. Dans ces domaines, elle réalise actuellement un projet de recherche postdoctoral à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), soutenu par le Fond National Suisse pour la recherche Scientifique (FNS) (2019-2020, http://p3.snf.ch/project-184471).

Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
12 h 42 (285 minutes)
Consulter
Discussion collective à la suite de ce second bloc de trois communications
FORTIER, Sylvie
Discussion
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Sylvie Fortier
Institut maritime du Québec | Cégep de Rimouski - Canada

Sylvie Fortier (B. Sc. Anthrolopogie, M. A. Éducation) est doctorante en éducation. Actuellement conseillère pédagogique au niveau collégial à l’Institut maritime du Québec (Collège de Rimouski), elle est responsable du perfectionnement pédagogique et de l’accompagnement du personnel enseignant. Elle est notamment accompagnatrice et chargée de cours pour Performa (Université de Sherbrooke). Depuis 2013, elle enseigne à l’Université du Québec à Rimouski à titre de chargée de cours pour les départements de Sciences de l’éducation et de Sociétés, territoires et développement. Professionnelle de recherche depuis une dizaine d’années, elle a collaboré à différents projets de recherche en éducation et en sciences sociales. Elle s’intéresse notamment aux croyances épistémologiques des enseignants, aux conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage, mais aussi aux fondements sociaux de l’éducation, aux parcours de vie, aux parcours d’études (formation professionnelle, études de cycles supérieurs), à l’étude de la jeunesse, du genre et des enjeux de conciliation.

Thèmes :

Séance V209 : Symposium - Soutenir le personnel scolaire dans le cadre de sa fonction : les pratiques des directions d’établissement d’enseignement

10 h 30 (27 minutes)
Consulter
Les directions trop vites pour les enseignants? 4 minutes, top chrono!
HUOT, Alain; LAUZON, Nancy
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le travail des directions d’établissement d’enseignement d’aujourd’hui se caractérise par une complexité et une fragmentation de leurs tâches (Huot, 2019). Pourtant, déjà en 2012, St-Germain faisait état du même constat. Plus loin encore, Beillerot (1982) rapportait des éléments semblables… Comment expliquer que la situation demeure la même malgré les années qui passent ? Quelles incidences cela a-t-il sur le travail des membres du personnel de l’école ? Cette communication présente les résultats d’une recherche-action menée au printemps 2019 auprès de 11 directions du primaire et du secondaire de la région de Québec. Réalisée sous forme d’entretiens et d’observation réflexive (Vásquez, 2013), cette recherche a permis de dresser un portrait de l’organisation du travail des directions. Il en ressort des profils multiples, des rôles et responsabilités variables d’une école à l’autre, un aménagement de l’espace de travail souvent déficient et un mode de gestion participative à des degrés divers. Ces résultats mettent en évidence des tensions avec les membres du personnel de l’école.
Auteurs :
Alain Huot
Université du Québec à Trois-Rivière - CRIFPE - Canada

Alain Huot est professeur en administration de l’éducation à l’UQTR. Il intervient dans les cours du DESS en administration de l'éducation où il tente, par différentes approches, de sortir des sentiers de la pédagogie traditionnelle. De plus, dans ses recherches, il s'intéresse notamment aux problématiques de santé des gestionnaires (scolaires), à l'utilisation des TIC dans la gestion et aux processus de gestion visités sous l'angle des rôles, de l'efficacité et de l'efficience stratégique et opérationnelle. Les rapports humains/organisationnels sont au cœur de ses travaux de recherche. Il est chercheur au Lab e3c, au GRIDE ainsi qu'au CRIFPE. Il agit également à titre de président du GRIIP et de l’ADERAE.

Nancy Lauzon
Université de Sherbrooke - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
10 h 57 (18 minutes)
Consulter
Portrait de la santé et de la qualité de vie au travail des directions d’établissement en période de pénurie et de rajeunissement des effectifs.
POIREL, Emmanuel; CLÉMENT, Louise; LAPOINTE, Pierre
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le travail de direction d’établissement d’enseignement (DÉ) est très exigeant (Poirel et al., 2017); les sources de stress sont multiples et intenses, les tâches se complexifient, la charge de travail augmente et les contraintes administratives se renforcent avec la nouvelle gouvernance (Gravelle, 2018). Or, il existe peu d’études descriptives récentes de cette population relativement au contexte actuel de pénurie et de rajeunissement des effectifs scolaires. Cette étude dresse un portrait de la situation des DÉ du Québec en regard de leur santé et de leur qualité de vie au travail sur la base du modèle demandes/ressources (Karasek, 1990). L’analyse des résultats porte sur des données issues d’une vaste enquête par questionnaire effectuée en 2019 auprès de plus de 700 DÉ répartis à travers le Québec. En particulier, les résultats font état d’une comparaison entre les directions et les directions adjointes avec leurs années d’expérience en poste. Les résultats montrant le rapport entre les demandes liées à la tâche et les ressources disponibles permettent d’identifier des pistes de réflexion pour soutenir les DÉ en insertion professionnelle. Celles-ci feront l’objet de discussions lors de la présentation.
Auteurs :
Emmanuel Poirel
Université de Montréal - Canada

Emmanuel Poirel, est professeur en administration et fondements de l’éducation à l’Université de Montréal. Il est très actif au niveau de la diffusion de la recherche sur les plans local et international. Responsable du Groupe de recherche interrégional sur l'organisation du travail des directions d'établissement d'enseignement (GRIDE), membre du Centre de recherche et d'intervention sur l'éducation et la vie au travail (CRIEVAT) et du Conseil d'administration de l’ADERAE , il a participé à l’organisation de dix colloques depuis 2012, dont quatre à l’ACFAS (deux à titre de responsable en 2014 et en 2016). Ses principaux intérêts de recherche concerne la santé et le leadership en contexte d'éducation.

Louise Clément
Université Laval - Canada

Louise Clément est professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval où elle donne des cours de gestion aux étudiants du 2e et 3e cycles. Elle détient un doctorat en administration (DBA) et ses travaux de recherche portent sur le leadership, la confiance relationnelle ainsi que sur la motivation au travail.

Pierre Lapointe
Univeristé de Montréal - Canada

Professeur retraité de l'Université de Montréal

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
11 h 15 (15 minutes)
Consulter
Le développement des compétences numériques des directions d'établissement scolaire
LACASSE, Michel
Brève communication orale
Fait partie du symposium :
Le leadership technologique est susceptible de faciliter l’éducation et la gestion par l’intégration des technologies éducatives. Alors que le référentiel de développement des compétences des directions du Québec ne fait pas mention de ces technologies, d’autres référentiels les intègrent aux compétences à maitriser. Au cours de cette présentation, les participants seront appelés à découvrir des enjeux et les solutions liés au développement des compétences numériques et du leadership technologique en contexte éducatif.
Auteurs :
Michel Lacasse
Université Laval - Canada

Michel Lacasse est doctorant en administration et politiques de l’éducation. Son sujet de thèse porte sur la compétence technologique des directeurs et directrices scolaires. Conseiller technopédagogique au sein du RÉCIT, il accompagne notamment du personnel scolaire dans le développement de compétences, habiletés et connaissances. Entre la théorie et la pratique, il participe à divers projets de recherche dans le domaine de l’éducation qui portent notamment sur la gouvernance scolaire, les pédagogies alternatives, les technologies éducatives et la formation des maîtres et des gestionnaires de l’éducation. Depuis septembre 2019, il participe à la diffusion des initiatives du GRIDE (Groupe de recherche interrégional sur l’organisation du travail des directions d’établissement d’enseignement du Québec).

Thèmes : Le numérique éducatif

Séance V210 : Communications libres

10 h 30 (23 minutes)
Consulter
Vers une ingénierie de formation pour le français du tourisme en contexte marocain
BENMOUSSA, Saadia
Communication orale
Notre proposition porte sur le rôle de l’ingénierie de formation dans l’enseignement du français à des fins professionnelles. Nous traitons l’enseignement du français du tourisme en contexte marocain entre l’ingénierie de formation et l’ingénierie pédagogique sur la base de notre étude réalisée en 2017. Notre objectif est de mettre l’accent sur le rôle et l’outillage dont aura besoin un formateur/ingénieur en amont de la conception du contenu de la formation, à travers la démarche de l’ingénierie de formation. Les établissements de formation en tourisme proposent un enseignement axé sur le français qui est langue d’enseignement et langue de travail. Toutefois, le corps pédagogique et les entreprises recruteuses se plaignent du niveau faible des étudiants en français. Dans l’idée d’une stratégie de développement touristique du Maroc, nous nous interrogeons sur la méthodologie d’enseignement du français le mieux adapté pour le domaine du tourisme. Pourquoi et comment l’enseigner? Ainsi, une enquête de terrain auprès des professionnels du tourisme au Maroc a été réalisée à travers une grille d’analyse des besoins langagiers dans le travail, elle vient compléter l’investigation didactique menée au sein des établissements de formation et dont l’ensemble des résultats seront présentés lors de notre communication.
Auteurs :
Saadia Benmoussa
Université Sorbonne - Paris 5 - Canada

Saadia BENMOUSSA est professeure -chercheuse en didactique du français de spécialité , titulaire d'un double Doctorat en Sciences du Langage en cotutelle (France-Maroc) depuis 2017, et d'une maîtrise en traduction depuis 2011 . Professeure de Traduction et du français de spécialité à l'Université Euromed de Fes au Maroc (2017-2019) et du Français Langue Seconde dans plusieurs écoles à Montréal-Canada depuis juin 2019. Membre du Laboratoire de recherche Éducation et Apprentissage (EDA)- de l'Université Sorbonne- Paris 5, France. Elle a contribué dans un ouvrage collectif publié récemment aux éditions L’Harmattan collection «Questions alimentaires et gastronomiques. Elle a publié également dans la revue interdisciplinaire Atlantis en 2018.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
10 h 53 (14 minutes)
Consulter
Apprendre à communiquer et communiquer pour apprendre en mathématiques en immersion française
MORNEAU, Marie-Josée
Brève communication orale
Les élèves en immersion française (IF) éprouvent des besoins au niveau du vocabulaire expressif et de la structure syntaxique en français, limitant ainsi la communication du raisonnement mathématique. Une approche littératiée fondée sur la langue d’apprentissage comme véhicule cognitif pourrait-elle soutenir la langue additionnelle des élèves en immersion française? Bien que plusieurs limites soient ressorties de ce projet de recherche quantitative, les résultats ont démontré qu’une telle approche, qui n’avait pas encore été testée dans le contexte des mathématiques en IF, peut avoir un impact positif. L’objectif de cette étude était donc d’évaluer les effets d’une approche littératiée sur la compréhension mathématique, sur le niveau global de communication orale et sur la précision langagière en français, langue additionnelle. Deux groupes d’élèves de classes combinées de 7e et 8e année (13-15 ans) en immersion française au Manitoba (Canada) ont été comparés : un groupe expérimental (N = 13) qui a reçu un enseignement littératié pendant six semaines et un groupe contrôle (N = 10). Les résultats ont démontré un effet positif sur la structure syntaxique, ce qui laisse penser qu’une approche littératiée joue un rôle clé dans la facilitation du raisonnement mathématique en immersion française.
Auteurs :
Marie-Josée Morneau
Université de St-Boniface - Canada

Marie-Josée Morneau est présentement professionnelle enseignante à la Faculté d’éducation à l’université de St-Boniface dans la province du Manitoba au Canada. Elle est présidente de l’Association canadienne des professionnels de l’immersion (ACPI). Au cours de sa carrière, Marie-Josée a contribué grandement à l’éducation en immersion française en tant que directrice d’école, en tant que conseillère pédagogique, en tant que formatrice et examinatrice DELF et aussi en tant qu’enseignante titulaire à tous les niveaux scolaires. Elle a aussi participé à l’élaboration de plusieurs programmes d’études provinciaux et de ressources pédagogiques spécifiques à l’immersion française. Marie-Josée se spécialise dans les domaines de la littératie et de la numératie et s'intéresse spécifiquement au rôle de la communication orale au cœur de la numératie dans le contexte immersif.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
11 h 07 (24 minutes)
Consulter
Formation et réforme du secondaire à Neuchâtel (Suisse) : le discours des enseignants
WIRTH, Kilian
Communication orale
Cette communication cherche à repenser le lien que les enseignants entretiennent avec la formation continue dans un cadre de réforme structurelle. Plusieurs auteurs ont montré que ces professionnels avaient un rapport pragmatique et utilitaire aux formations. Cette communication répond aux questions suivantes : comment les enseignants perçoivent-ils la formation proposée dans le cadre de cette réforme? Quels sont les enjeux liés à leurs pratiques? Quels sont les besoins de formation des enseignants en contexte de réforme? D’un point de vue méthodologique, nous avons mené 60 entretiens avec des enseignants du secondaire 1. La cohorte regroupe des enseignants de divers établissements aux profils socio-économiques variés et rattachés à des établissements différents. Concernant l’analyse des entretiens, nous avons procédé par analyse thématique. Les résultats montrent de claires variations dans le discours enseignant en fonction des carrières et des profils. Face à cette réforme, certains enseignants dits « généralistes » se sentent suffisamment outillés alors que d’autres, dits « spécialistes », se perçoivent comme démunis. Dans ce contexte, il s’agit de repenser le lien entre formation et enseignants et peut-être évoluer dans la pensée que tous les enseignants ont un besoin d’une formation pragmatique.
Auteurs :
Kilian Wirth
Université de Genève - Suisse

Titulaire d'un Bachelor en enseignement primaire à la HEP-BEJUNE, j'ai poursuivi mes études à l'Université de Genève en sciences de l'éducation. Après avoir terminé mon master en analyse et intervention des systèmes éducatifs, je suis actuellement inscrit en doctorat. Je mène une thèse qui porte sur la mise en oeuvre des réformes structurelles avec une approche sociologique.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
11 h 31 (14 minutes)
Consulter
Formation à/par la recherche : du concept d’habitus réflexif aux compétences réflexives
ZEROUALI, Karima
Brève communication orale
Dans la littérature traitant de la formation des enseignants de langues étrangères, de nombreuses références sont faites au concept de l’enseignement réflexif et les enseignants sont encouragés à s’engager dans des pratiques réflexives. La présente communication fait cependant valoir que, dans notre tentative d’habiliter les enseignants à devenir des praticiens plus efficaces, nous avons perdu de vue certaines considérations pratiques et théoriques importantes. La formation à/par la recherche, en particulier aux filières universitaires de 2e et 3e cycles, ne mène pas forcément à la pratique réflexive. On observe souvent, lorsqu’ils enseignent, que les chercheurs peuvent ennuyer leurs étudiants, qu’ils utilisent souvent des modes d’évaluations archaïques, qu’ils font rarement preuve d’empathie et qu’ils ont un manque flagrant du sens du dialogue. Même si l’université est potentiellement le meilleur endroit pour former les enseignants aux pratiques réflexives, le doute méthodique s’impose. Comment réaliser ce potentiel et faire preuve de sa compétence? Comment impliquer les formateurs dans les pratiques réflexives? Dans le but de faire progresser notre compréhension des limites de la pratique réflexive dans la formation initiale des enseignants-chercheurs universitaires, cette communication a pour objectif d’élargir la conception de la recherche et de la formation à/par la recherche, avant tout, en sciences humaines.
Auteurs :
Karima Zerouali
Sémiotique et Pratiques Discursives SEPRADIS - Université Mohamed Khider de Biskra - Algérie

Doctorante en 4 e inscription (2019/2020) en didactiques des langues et cultures à l'université de Biskra, Algérie. L'intitulé de la thèse: " Ecriture autoréflexive et analyse du discours. Pour stimuler les savoirs interdisciplinaires". Membre associée au Laboratoire de recherche: Sémiotique et Pratiques Discursives ( SEPRADIS). Université de Biskra -Algérie-.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

Séance V211 : Communications libres

10 h 30 (38 minutes)
Consulter
Le laboratoire du changement comme méthode d’intervention pour la gestion d’un changement
VALENCE, Jessika
Communication orale
Cette communication orale présente une méthode d’intervention intéressante pour réaliser la gestion d’un changement, applicable par un gestionnaire en éducation; il s’agit du « laboratoire du changement », développé par le Center for Research on Activity, Development and Learning (CRADLE) de l’Université d’Helsinki en Finlande dans le milieu des années 1990. La démarche et les principes du laboratoire du changement seront présentés succinctement, mais de manière adaptée à un contexte d’application réelle dans une école, soit le développement d’une nouvelle organisation scolaire en réponse à une problématique soulevée par le milieu. Ainsi, cela pourra inciter un gestionnaire en éducation à en apprendre sur cette méthode et à, potentiellement, se lancer dans le développement d’une expertise en vue de l’appliquer éventuellement. Le laboratoire du changement est une méthode d’intervention qui vise à soutenir et à outiller une équipe lors de l’implantation d’un changement. Cette approche amène les praticiens impliqués directement à analyser une problématique vécue pour construire de nouvelles solutions, tout en développant leurs propres capacités de changement à travers le processus de transformation.
Auteurs :
Jessika Valence
Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie - Canada

Passionnée d’éducation, Jessika Valence a enseigné la musique et l’art dramatique pendant près de 10 ans au Collège Saint-Paul où elle a ensuite obtenu un poste de directrice adjointe à la pédagogie. Elle a, par la suite, obtenu le poste de directrice des services pédagogiques au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, une école privée pour filles située à Outremont. Elle préside la table régionale des directions des services pédagogiques de la grande région de Montréal pour la FÉEP et travaille également pour l’IB en donnant des formations pour les nouveaux directeurs et coordonnateurs. Enfin, après avoir terminé un DESS à l’UQAM et une maitrise à l’Université de Sherbrooke, elle est actuellement doctorante en gestion de l'éducation à l’Université de Montréal .

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
11 h 08 (22 minutes)
Consulter
The use of formative devices in the construction of the school as a place for teacher professional development.
POSSOBOM ARNOSTI, Rebeca; SOUZA NETO, Samuel
Brève communication orale
We present a qualitative research, with a constructive-collaborative approach, which is based in studies that defend the process of teaching professionalization and the concept of teacher professional development (TPD). We aim to analyze formative devices used in schools that may favor TPD. Managers, coordinators and teachers from three schools participated in this research. We observed the weekly pedagogical meetings of these schools and we developed formative processes in partnership with the participants. We used 12 focus groups to evaluate the formative processes. We identified five types of devices of observation and reflection (DOR): the logbooks, the case studies, the itinerary of observation of own practice, the itinerary of a co-worker observation and the letters exchanged between teachers. We highlight that the DOR favored the deprivatization of practice. The case studies provided the analysis of didactic episodes based on different types of knowledge, collectively. The itinerary of observation of own practice helped to recognize common challenges to the group. This paper contributes by presenting different ways of integrating the DOR in the daily teaching. We seek ways of using the DOR to improve the analysis of teaching practice, in order to build conducive places to the TPD in schools.
Auteurs :
Rebeca Possobom Arnosti
Universidade Estadual Paulista Júlio de Mesquita Filho - Brésil

Degree in Pedagogy; Master's in Education. Currently study a Doctorate in Education in the area of ​​teacher education. She served as a teacher of early childhood education and elementary school. She is currently a director of a public school. She is out of her position to study for a doctorate.

Samuel Souza Neto
Universidade Estadual Júlio de Mesquita Filho - Brésil

Associate Professor, Department of Education, Paulista State University - UNESP / Rio Claro (RC) with PhD in Education - FE-USP (SP) - CAPES scholarship, Master of Education - UFSCar (SP) - CAPES scholarship, Bachelor of Physical Education and Pedagogy at PIME-Assis (SP) and Letters at UNESP-Assis (SP). Postdoctoral Fellow at the Center for Interuniversity Recherche in Formation and Profession (CRIFPE) - Université de Montréal.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
11 h 30 (20 minutes)
Consulter
Du repérage de difficultés dans la mise en œuvre de ressources didactiques aux enjeux de formation : le cas de l’ingénierie didactique de la soustraction à l’école primaire
COUDERETTE, Michèle
Communication orale
Durant les années 80, de nombreux travaux de recherche ont porté sur l’enseignement/apprentissage de la soustraction à l’école primaire. Alors que la plupart des recherches se situaient en aval de l’enseignement de la soustraction, se focalisant principalement sur les erreurs opératoires des élèves (Resnick, 1982), Brousseau a proposé une ingénierie didactique se situant en amont de l’enseignement d’une technique opératoire de la soustraction (Berté, 1996). Dans le cadre de notre recherche doctorale (Couderette, 2018), cette ingénierie a été mise en œuvre dans deux classes ordinaires actuelles d’école primaire en France, classes se différenciant principalement par le niveau d’expérience des enseignantes. La recherche a mis en évidence deux moments clés qui conditionnent le déroulement de l’ingénierie : le premier consistant à faire émerger la preuve mathématique d’un résultat issu d’une soustraction, le second visant à utiliser la preuve pour construire et donner sens à un algorithme opératoire. La description microdidactique de la manière dont chacune d’entre elles contourne ces questions pour faire apparaître ce qu’elles considèrent être le savoir en jeu dans ces deux moments clés nous permettra de pointer les enjeux de formation didactiques associés à cette ingénierie.
Auteurs :
Michèle Couderette
Université Paris Est Créteil - France

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

12 h à 13 h 15
Discussion et lunch

Séance VL : VL1

12 h 00 (52 minutes)
Consulter
Apprendre à programmer à la maison en temps de pandémie? Bien sûr!
JOST, Christine; BOUACHE, Razine; BÉLANGER, Charlotte; DELISLE, Marie-Pier; LABELLE, Denis; FILIATRAULT, Isabelle; TARDIF, Émilie; BUSSIÈRE, Joannie; KARSENTI, Thierry; PARENT, Simon
Panel / table ronde
La pandémie nous a apporté cette expérience. Comment avons-nous outillé les enfants et les parents pour permettre cet apprentissage à la maison? Venez partager autour des avantages et aussi des défis avec des membres de notre équipe, tous issus de l'éducation mais pour certains, également des parents!
Auteurs :
Christine Jost
Les écoles eSTIMe - Canada

Christine Jost a débuté sa carrière d'enseignante en 1987 et par la suite, elle a occupé le poste de directrice d'école dans plusieurs milieux défavorisés montréalais pendant vingt trois ans. Depuis 2015, elle constate l'impact qu'a l'apprentissage du code informatique dans plusieurs écoles et que ces élèves développent des compétences numériques, mathématiques et scientifiques. En janvier 2019, elle décide donc de se consacrer à diriger le programme des écoles eSTIMe dont elle est membre fondatrice et à promouvoir l'importance d'apprendre à coder au primaire. Madame Jost est également étudiante aux études de 2e cycle à l'Université de Montréal et s'intéresse aux impacts pédagogiques de l'utilisation du code informatique comme outil d'apprentissage qui permet à l'élève du primaire de développer sa pensée créatrice et sa pensée algorithmique.

Razine Bouache
École eSTIMe - Canada

Charlotte Bélanger
École Paul-Jarry - Canada

Enseignante de 6e année et enseignante ressource en technologie au primaire, Charlotte Bélanger est titulaire d’un baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire et poursuit actuellement ses études à la maîtrise en administration scolaire à l'Université de Montréal. Dans sa pratique, elle accorde une grande place à l'intégration des technologies en salle de classe et est toujours à la recherche d'outils motivants et puissants pour ses élèves. Elle s'intéresse également beaucoup aux réseaux sociaux qui lui offrent une occasion de se développer professionnellement et d’échanger avec d’autres enseignants, toujours à la recherche d’activités motivantes et innovantes pour les élèves.

Marie-Pier Delisle
École Paul-Jarry - Canada

Titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire, Marie-Pier Delisle est une enseignante de 4e année dans une école primaire dans laquelle toutes les classes programment depuis 2016. Son travail lui apporte une grande satisfaction puisque son environnement lui permet de concrétiser ses idées innovatrices.

Denis Labelle
École Paul-Jarry - Canada

Enseignant au préscolaire depuis plus de 12 années, Denis Labelle est titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire et d’un DESS en gestion des établissements scolaires. Dans sa pratique, il accorde une grande importance à l’utilisation des technologies en salle de classe. À travers les années, il s’est particulièrement intéressé aux bienfaits que peut apporter le codage aux élèves de la maternelle.

Isabelle Filiatrault
École Paul-Jarry - Canada

Enseignante au préscolaire depuis plus de 4 années, Isabelle Filiatrault est titulaire d’un baccalauréat en adaptation scolaire et sociale et d’une maîtrise en orthopédagogie. Passionnée par la pédagogie, elle a suivi une multitude de formations afin d’optimiser sa pratique techno-pédagogique en salle de classe. Elle s’implique également activement dans un organisme ayant pour but de faciliter l’apprentissage de la programmation dans les écoles primaires du Québec.

Émilie Tardif
École Paul-Jarry - Canada

Émilie Tardif enseigne depuis 15 ans en milieux défavorisés montréalais. Au cours des huit dernières années elle a occupé un poste d'enseignante ressource dans son école. Au cours de ce mandat, Madame Tardif a développé une expertise au niveau de la différenciation pédagogique dans plusieurs matières et de l'intégration de la littérature jeunesse. Elle développe des liens significatifs avec plusieurs parents dans la communauté de l'école où elle travaille. Madame Tardif est également membre d'un conseil d'administration d'un CPE, membre fondatrice du programme des écoles eSTIMe et directrice du département du développement du réseau des écoles eSTIMe à titre bénévole.

Joannie Bussière
École Paul-Jarry - Canada

Thierry Karsenti
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Thierry Karsenti est directeur du CRIFPE, détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation, et professeur titulaire à l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié de nombreux livres et articles scientifiques portant sur le numérique en éducation. Membre de l’Académie des sciences du Canada (Société Royale), ses réalisations ont été reconnues par de nombreux prix nationaux et internationaux.

Simon Parent
Université de Montréal - Canada

Simon Parent est doctorant en psychopédagogie à l’Université de Montréal et coordonnateur de la recherche scientifique de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation. Il est étudiant-chercheur au CRIFPE et s’intéresse à l’utilisation pédagogique de la programmation et de la robotique au primaire pour le développement de compétences. Il contribue à des travaux portant notamment sur le sport électronique (e-sport), la formation à distance des enseignant(e)s au Niger (projet UTIFEN) et l’utilisation de jeux vidéo pour l’apprentissage (Assassin’s Creed, Minecraft). Il coordonne aussi les activités de recherche du GRIIPTIC. Simon Parent est membre du Réseau des établissements scolaires pour l’utilisation des connaissances issues de la recherche (RÉU-CIR).

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

13 h 15 à 14 h 45
Communications, ateliers et symposiums

Séance V301 : Le PAN et le développement professionnel

13 h 15 (22 minutes)
Consulter
La matrice du développement professionnel
COOL, Jacques
Communication orale
Le panorama de l’offre de formation continue au Québec aura rarement été aussi diversifié, en quantité, sur le plan du fond et de la forme. Les enjeux de base demeurent : le temps, l’accès, la transférabilité dans sa pratique, la mobilisation de l’équipe-école... Le numérique est devenu un facilitateur et un levier qui aborde directement ces enjeux. Il importe alors de dégager dans chaque milieu les conditions favorables qui respecteront la réalité locale et la culture organisationnelle de l’école. C’est dans cet esprit que la matrice du développement professionnel du CADRE21 permet à chacun d’entrevoir divers modes de déploiement du DP dans son milieu; que ce soit à titre individuel ou collectif, dans un sujet libre ou un sujet commun à l’équipe-école, les ressources de formation en ligne viennent appuyer les efforts de personnalisation et de mobilisation dans chaque milieu. Cet atelier permet aux participants de réfléchir sur les actions – locales, individuelles ou collectives – à mettre en œuvre afin que l’effet de levier soit optimisé. L’offre de formation en ligne du CADRE21 et son modèle pédagogique axé sur la valorisation et la reconnaissance de l’enseignant dans sa démarche de formation continue serviront de toile de fond pour la réflexion des participants autour de cette matrice.
Auteurs :
Jacques Cool
CADRE21 - Canada

Natif du Nouveau-Brunswick, Jacques Cool y a travaillé en éducation pendant 30 ans à diverses fonctions : enseignant en sciences, chef de département, conseiller en évaluation, responsable de programmes d'études, gestionnaire en e-learning, coordonnateur en leadership, technopédagogue, spécialiste en évaluation en ligne et au dossier des écoles communautaires. Il a travaillé notamment au ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick, à l’Université de Moncton et au Collège communautaire du N-B. C'est maintenant à Montréal qu’il poursuit sa route à titre de directeur au CADRE21, un organisme voué au développement professionnel des enseignants et à l’innovation pédagogique partout en Francophonie. Il a livré de plus de 50 ateliers et conférences partout au Canada ainsi qu’en France, en Roumanie, à Haïti et au Sénégal. Il siège au comité éditorial de la revue Éducation Canada depuis 2014 et blogue depuis 2004 au zecool.com en plus de mener une veille active sur les réseaux sociaux.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :
13 h 37 (59 minutes)
Consulter
Le Plan d'action numérique et ses leviers pour le développement de la compétence numérique
HOULD, Patrick; POIRIER, Jennifer; PELCHAT, Maxime
Communication orale
Le Plan d’action numérique (PAN) en est à sa 2e année de mise en œuvre et de nombreuses actions sont possibles pour favoriser l’intégration du numérique dans la pratique professionnelle du personnel scolaire. L’intention de cette communication est double : premièrement, présenter les différents leviers liés au PAN pour favoriser l'usage du numérique pour enseigner et faire apprendre et deuxièmement présenter les ressources disponibles du RÉCIT et du Cadre21 pour votre développement professionnel et celui de votre compétence numérique
Auteurs :
Patrick Hould
Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur - Canada

Patrick Hould est titulaire d’un baccalauréat en enseignement des mathématiques et d’une maîtrise en technologie éducative de l’Université Laval. Il complète actuellement un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion scolaire à l’Université de Sherbrooke. Possédant près de vingt ans d’expérience dans le domaine de l’éducation, il a adopté successivement la posture d’enseignant, de conseiller pédagogique en intégration du numérique et de direction au secondaire. Depuis août 2018, il est conseiller en développement du numérique au Bureau de la mise en œuvre du Plan d’action numérique au Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Caractérisé pour son intérêt pour le développement continu du personnel scolaire, ce pédagogue est reconnu par ses pairs et ses partenaires pour sa réflexivité, sa rigueur intellectuelle, tout autant que pour son approche humaniste en posture de gestion.

Jennifer Poirier
MEES - Canada

Je suis enseignante et conseillère pédagogique. J'ai un vif intérêt pour la langue et le numérique et j'adore relever de nouveaux défis. Je travaille maintenant au Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur dans l'équipe de coordination du RÉCIT auprès de conseillers passionnés!

Maxime Pelchat
CADRE21 - Canada

Oeuvrant en éducation depuis une quinzaine d’année, Maxime a enseigné l’univers social au secondaire dans la région de Québec. Spécialisé à propos des enjeux du monde contemporain et passionné de culture populaire, il s’intéresse de près au numérique et à ses impacts, autant dans l’espace scolaire que dans la société en général. Les médias sociaux sont devenus un outil incontournable pour contribuer à son développement professionnel. Il s’est d’ailleurs formé pour agir en tant que gestionnaire de communautés, contribuant ainsi au rayonnement de son école, mais aussi à d’autres initiatives innovantes en éducation, dont les CréaCamp avec l’École branchée, sa page Facebook Ed Café avec Pierre-Olivier Cloutier et son rôle au sein du C.A. de l'AQUOPS. C’est grâce à ce riche réseau qu’il s’est joint à l’équipe du CADRE21 en 2017. À titre de stratège numérique, il contribue au rayonnement du développement professionnel en éducation francophone.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance V302 : Apprentissage et numérique/Plan d'intervention

13 h 15 (30 minutes)
Consulter
Redéfinir l’expérience d’enseignement et d’apprentissage
LALANDE, Hubert
Communication orale
Le projet CAPFO est une initiative d’eCampusOntario réunissant les établissements d'enseignement postsecondaire francophones et bilingues de l'Ontario. Le projet donne accès en ligne à une plateforme collaborative d'apprentissage expérientiel qui permet aux étudiant(e)s d'avoir la chance de s'engager dans des situations d’apprentissage authentique en partenariat avec des entreprises. Pour beaucoup d’établissements, il est difficile de créer, d’entretenir et de gérer un large éventail de possibilités d’apprentissage intégré au travail et des partenariats connexes avec des employeurs de façon à répondre aux besoins particuliers des étudiants et de leurs permettre de développer des compétences d’employabilité. Avec une offre 100% en ligne, le projet CAPFO vient donc combler cette lacune en permettant aux établissements postsecondaires francophones de collaborer à distance avec des entreprises ou des organismes. Le projet offre donc un référentiel partagé de possibilités de mini stages sous licence accessible à tous les étudiant(e)s francophones de la province. Axé sur le développement des compétences transversales, grâce à son offre en ligne, le projet permet ainsi aux étudiant(e)s de travailler avec des entreprises ou des organismes de la francophonie canadienne et internationale.
Auteurs :
Hubert Lalande
eCampusOntario - Canada

Responsable du développement des partenariats d'eCampusOntario avec la communauté éducative des établissements post-secondaires francophones et bilingues, incluant la coordination du Consortium d'apprentissage expérientiel francophone de l'Ontario (CAPFO) et la création d'une communauté de pratique pour le développement des ressources éducatives libres (REL) en langue française.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :
13 h 45 (26 minutes)
Consulter
Le numérique au service de l’élève : autodiriger son plan d’intervention
MYARA, Nathalie; ALARIBE, Irma
Communication orale
Le plan d’intervention demeure l’outil central et privilégié pour répondre aux besoins des élèves HDAA. À ce propos, l’élève est l’acteur principal de son plan. Aux États-Unis, la pratique d’un PI autodirigé, qui a débuté fin 1990, s’est répandue après avoir démontré les effets positifs sur l’implication de l’élève et sur sa réussite. Les élèves qui autodirigent leur plan manifestaient plus de confiance, parlaient plus de leurs intérêts, et adoptaient des stratégies de leadership et d’autodétermination. Cependant, afin de pouvoir autodiriger son plan, l’élève a besoin de soutien et d’accompagnement. Dans cette perspective, cet atelier propose d’expérimenter une plateforme, destinée à l’élève, qui l’accompagne dans l’élaboration et la gestion de son plan autodirigé.
Auteurs :
Nathalie Myara
Université de Montréal - Canada

Nathalie Myara, Ph.D. est une psychopédagogue avec plus de 25 ans d'expérience en intervention psychopédagogique, professeure associée à la Faculté des sciences de l'éducation à l'Université de Montréal. Soucieuse à l'égard des élèves à besoins particuliers, elle est très impliquée dans le recherche développement dans le but de soutenir les différents professionnels du domaine de l'éducation, de la santé et des services sociaux. L'expertise de la Mme Myara en innovation pédagogique et médiation cognitive ont fait d'elle une experte en planification de plans, projets ou programmes pédagogiques. Engagée dans ses activités professionnelles, elle est présidente du conseil d'administration du Banav Achievement Center qui soutient plus de 250 élève à besoins particuliers par année, vice-présidente du comité exécutif de l'Association internationale de psychologie cognitive, membre du groupe d'étude sur le handicap de McGill, fondatrice et directrice des activités de recherche au CIRP (Centre d'informations et de ressources sur les plans d'intervention) et Co-fondatrice d'EDUPLAN Solution.

Irma Alaribe
Université de Montréal - Canada

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs, élèves
Niveau de difficulté :

Séance V303 : Programmation

13 h 15 (69 minutes)
Consulter
Engager des élèves du primaire dans la conception, la fabrication et la programmation de bras robotisés
GAGNIER, Serge
Communication orale
Au primaire comme au secondaire, l’apprentissage des sciences et des technologies se conjugue de plus en plus avec le développement des compétences numériques. Après avoir visité les installations de Kinova Robotics, un leader mondial dans la conception de bras robotisés, nos élèves ont relevé le défi de concevoir, fabriquer et programmer à leur tour des bras robotisés. Que ce soit dans le domaine médical, industriel ou de l’aérospatial, ces prolongements programmables de nos membres supérieurs permettent d’exécuter des mouvements précis à répétition. Pour nos élèves de deuxième et troisième cycle du primaire impliqués dans le projet, les défis étaient nombreux : imaginer un bras capable de se mouvoir dans différents axes, concevoir les plans, dessiner les pièces sur logiciel, les découper à l’aide d’une découpe laser, assembler, tester et programmer leur prototype. En recréant en classe les conditions de la pensée design, en ayant accès à un bras robotisé Gen3 en plus des conseils d’un spécialiste en robotique de Kinova Robotics, nos élèves ont pu collaborer et co-créer pour solutionner des défis technocréatifs qui sollicitent des connaissances en science, en technologie, en mathématique, en robotique tout en découvrant le potentiel d’exploitation de l’intelligence artificielle.
Auteurs :
Serge Gagnier
Fab Lab AST, Académie Ste-Thérèse - Canada

Serge Gagnier est un enseignant au primaire, didacticien des sciences et auteur québécois. Il est co-fondateur du FAB LAB AST, le premier Fab Lab installé dans une école primaire au Canada. Sur son blogue Classe de sciences, il partage des projets scientifiques et technocréatifs qu'il a créés pour ses élèves. À différents moments de ces situations d'apprentissage, les élèves doivent recourir à la littérature jeunesse de vulgarisation scientifique pour faire évoluer les démarches d'investigation scientifiques. Convaincu de la place importante que doivent prendre les sciences, les technologies et la littérature de vulgarisation scientifique au primaire, il a créé le groupe Facebook Science au primaire et il collabore en tant que chroniqueur à la revue de littérature jeunesse Le Pollen à travers sa chronique Science! On lit! En plus d'avoir écrit deux livres de vulgarisation scientifique, il participe en tant qu'expert auprès de différents médias québécois

Public cible : tous
Niveau de difficulté :
14 h 24 (6 minutes)
Consulter
Le programme des écoles eSTIMe... au cœur du plan d’action numérique
JOST, Christine; TARDIF, Émilie
Communication orale
Dans une école eSTIMe, tous les élèves de la maternelle à la 6e année apprennent à programmer. Mais avec quels outils et pourquoi apprendre à programmer est-il au cœur du plan d’action numérique? Cet atelier vous permettra de découvrir des activités, des créations d’élèves et d’essayer le matériel en présence d’enseignants, de parents, de formateurs, de directions d’écoles et des membres de l’équipe. Une belle façon pour vous de mieux comprendre pour peut-être, à votre tour, décider d’implanter l’apprentissage du code informatique pour tous vos élèves dans votre école.
Auteurs :
Christine Jost
Les écoles eSTIMe - Canada

Christine Jost a débuté sa carrière d'enseignante en 1987 et par la suite, elle a occupé le poste de directrice d'école dans plusieurs milieux défavorisés montréalais pendant vingt trois ans. Depuis 2015, elle constate l'impact qu'a l'apprentissage du code informatique dans plusieurs écoles et que ces élèves développent des compétences numériques, mathématiques et scientifiques. En janvier 2019, elle décide donc de se consacrer à diriger le programme des écoles eSTIMe dont elle est membre fondatrice et à promouvoir l'importance d'apprendre à coder au primaire. Madame Jost est également étudiante aux études de 2e cycle à l'Université de Montréal et s'intéresse aux impacts pédagogiques de l'utilisation du code informatique comme outil d'apprentissage qui permet à l'élève du primaire de développer sa pensée créatrice et sa pensée algorithmique.

Émilie Tardif
École Paul-Jarry - Canada

Émilie Tardif enseigne depuis 15 ans en milieux défavorisés montréalais. Au cours des huit dernières années elle a occupé un poste d'enseignante ressource dans son école. Au cours de ce mandat, Madame Tardif a développé une expertise au niveau de la différenciation pédagogique dans plusieurs matières et de l'intégration de la littérature jeunesse. Elle développe des liens significatifs avec plusieurs parents dans la communauté de l'école où elle travaille. Madame Tardif est également membre d'un conseil d'administration d'un CPE, membre fondatrice du programme des écoles eSTIMe et directrice du département du développement du réseau des écoles eSTIMe à titre bénévole.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :
14 h 30 (23 minutes)
Consulter
Le futur de l’apprentissage
BOULANGER, Diane
Communication orale
Au cours de cette séance, nous verrons comment la programmation avec Hopscotch peut s’intégrer au programme de mathématiques tout en utilisant des concepts scientifiques et environnementaux. Nous verrons comment les normes pour les éducateurs sont mises en œuvre dans leur pratique. Il y aura des exemples concrets illustrant comment les outils comme la photographie infrarouge FLIR et le code avec Hopscotch peuvent vous préparer à faire de même. FLIR et Hopscotch ont tous deux remporté plusieurs prix d’innovation.
Auteurs :
Diane Boulanger
York University - Canada

Diane Boulanger est enseignante d'immersion française en Ontario. Elle a enseigné la programmation avec Hopscotch à plusieurs niveaux et dans toutes les matières scolaires. Elle est titulaire d'une maitrise en éducation et membre de l'Ordre des enseignants de l'Ontario.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V304 : Les jeunes et le numérique

13 h 15 (45 minutes)
Consulter
L’histoire prend vie en ligne avec CarteGeoHistoire.com
PLANTE, Martin
Atelier pratique
Carte Géo Histoire est un outil d’enseignement interactif idéal pour un apprentissage engageant. Il permet aux élèves de contextualiser des milliers d’événements historiques dans le temps et dans l’espace via la géolocalisation de Google Map. Références à l’appui, Carte Géo Histoire permet aux enseignants de gagner du temps grâce aux leçons, aux activités didactiques et aux questionnaires auto-correcteurs intégrés à l’application. Le format multimédia et interactif garde l’attention des étudiants qui retiennent l’information plus facilement! L’apprentissage est engageant et optimise les opérations intellectuelles. Enseignants et élèves peuvent créer leurs propres cartes et événements pour des présentations ou des projets scolaires. L’application est bilingue et efficace dans un environnement d’enseignement en classe, pour l’école à la maison, pour les élèves en déplacements et pour ceux avec des difficultés d’apprentissage.
Auteurs :
Martin Plante
MPO Educational Enterprises Inc. - Canada

Diplômé de l'UQAM en sciences et géographie physique et excellent communicateur, Martin Plante est devenu entrepreneur dans le secteur de l'éducation en fondant MPO Voyages Éducatifs qui offre des expérience culturelles aux élèves depuis 22 ans; plus plus récemment, il a créé l'application numérique Cartegéohistoire.com qui permet aux enseignants de présenter l'histoire de façon différente, moderne et interactive.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :
14 h 00 (17 minutes)
Consulter
Le 21e siècle ne s’arrête pas à la porte de ma classe, il s’invite pour le vivre et le comprendre
ST-JACQUES, Patricia
Communication orale
Enseignante d’univers social en 2e secondaire, je carbure à l’énergie décuplée qui émane des élèves désirant comprendre et s’investir. Je refuse que mes récits ne soient que des bruits blancs, une énième escapade dans la lune. Je souhaitais qu’enfin, au même titre qu’une chanson entendue avec des amis et pour laquelle les jeunes demandent instantanément « dis Siri ou Ok Google, c’est quoi la chanson? », ils ne laissent plus passer un terme ou une expression sans chercher à comprendre. Depuis 2014, avec l’aide de la DSTI, de mes collègues et de mes élèves, j’ai la chance de vivre un climat propice à l’apprentissage qui inclue les réflexes naturels de mes élèves afin de les garder actifs et engagés tout en faisant preuve d’une éthique de travail qui saurait surprendre tout observateur. Ces jeunes de la génération Z n’ont aucunement leur outil collé sous le nez pendant mes cours. Le secret : un échange ouvert et réflexif en début d’année. Faire confiance à leur intelligence tout en les guidant vers une utilisation éthique des outils électroniques au profit de leurs apprentissages, c’est un gage de réussite.
Auteurs :
Patricia St-Jacques
Commission scolaire de la Seigneurie-des-Milles-Iles - Canada

Enseignante d'univers social au secondaire depuis 1995. Passionnée par la politique, l'informatique et la didactique.

Public cible : enseignants
Niveau de difficulté :
14 h 17 (15 minutes)
Consulter
L'éducation juridique et le rapport des jeunes au droit
BÉLANGER-BAILLARGEON, Kim
Communication orale
Le développement de compétences permettant aux citoyens de participer activement à la vie démocratique et sociale est la base d’une société dynamique. Pour atteindre ce but, il faut accentuer le développement des compétences liées à l’organisation sociale de la citoyenneté. Le droit étant une partie intrinsèque du quotidien de tous, le développement de compétences juridiques est donc un incontournable. L’éducation juridique est très différente des cours de droit traditionnels; son objectif est de former des citoyens avertis et actifs, capables de reconnaitre la dimension juridique de beaucoup de situations quotidiennes et de réagir adéquatement à celles-ci. L’école doit donc favoriser l’acquisition de réflexes juridiques tout au long du parcours scolaire afin de remplir pleinement sa mission de scolarisation. Cette communication présentera quelques recherches sur les bienfaits de l’éducation juridique, des façons simples et efficaces d’intégrer celle-ci à son enseignement, en plus de plusieurs ressources gratuites et de qualité pour les enseignants et pour les jeunes.
Auteurs :
Kim Bélanger-Baillargeon
Éducaloi - Canada

Auparavant enseignante en histoire et géographie au secondaire, Kim est chargée de bonifier le matériel pédagogique d’Éducaloi et de créer de nouvelles activités dédiées aux enseignants. Elle gère notamment les contenus du site educationjuridique.ca, la plateforme d’Éducaloi entièrement consacrée à l’éducation juridique. De plus, elle collabore avec des partenaires de divers milieux (universitaires, gouvernementaux et communautaires) afin de mettre en place un réseau en éducation juridique.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V305 : La réalité virtuelle; une alliée dans les cours de sciences

13 h 15 (42 minutes)
Consulter
La réalité virtuelle; une alliée dans les cours de sciences
VIAU, Méryle
Atelier commercial
Proteus-VR est une jeune compagnie qui développe des activités d'apprentissage pour les cours de sciences de niveau secondaire et de la formation professionnelle. Nos activités sont destinées à être utilisées avec les appareils Occulus Quest et Occulus rift qui permettent une immersion et une interaction complète. Nous avons, pour le moment , développé 6 laboratoires/acitivités que nous aimerions présenter aux acteurs principaux en éducation.
Auteurs :
Méryle Viau
Proteus-VR - Canada

Diplômée en sciences de l’UQAM et en éducation de l’Université de Sherbrooke, mon parcours atypique m’a permis d’acquérir de l’expérience dans plusieurs secteurs de l’éducation soit : primaire, secondaire, formation générale aux adultes et formation professionnelle et conseillance pédagogique. À la FGA, j’ai pu m’approprier les disciplines suivantes : orthopédagogie, intégration sociale, mathématiques et sciences. J’ai aussi eu la chance de participer au développement de la plateforme destiné à la formation à distance de la commission scolaire de Montréal. Présentement, je travaille de pair avec les développeurs de chez Proteus-vr au développement d’activités d’apprentissage immersives.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance V306 : Symposium - L’intelligence artificielle en éducation: avantages, défis et usages

13 h 15 (8 minutes)
Consulter
L'IA au service de la gestion du comportement
YOUNG, Shawn
Communication orale
Fait partie du symposium :
Classcraft, une plateforme primée utilisée par plus de 7M d'élèves, est une approche moderne de la gestions positive du comportement basée sur le jeu. À tous les mois, la plateforme récolte plus de 50M d'observations comportementales en situation authentique, ce qui constitue un jeu de données uniques au monde. Depuis plusieurs mois, l'équipe de Classcraft développe un moteur d'intelligence artificiel pour utiliser ces données pour faire de observations et des recommandations pédagogiques auprès des enseignants. Dans cet exposé, nous présenterons l'architecture du projet, son intérêt pédagogique et les premières résultats de recherche.
Auteurs :
Shawn Young
Classcraft - Canada

Shawn Young est le co-fondateur et PDG de Classcraft, le système de gestion de la motivation pour les écoles. Depuis son lancement, Classcraft a acquis une force incroyable auprès des éducateurs du monde entier, en fournissant des outils pour la ludification de l'enseignement. Shawn Young a enseigné la physique en 5e secondaire pendant 9 ans, il possède un baccalauréat en physique et une maîtrise en éducation de l’Université de Sherbrooke. Shawn Young est aussi un développeur web chevronné. Enfin, il est conseillé scientifique en éducation pour l'UNESCO, conseillé pour New Jersey Future Ready Schools, conseillé pour SETDA, vice-président de l'association Edteq, et ambassadeur de la faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke. Shawn Young s'intéresse à la façon dont nous pouvons créer une communauté dans la classe et à la manière dont des principes ludiques peuvent aider à enseigner à tout l'enfant.

Thèmes : Le numérique éducatif
13 h 23 (8 minutes)
Consulter
IA en éducation : Importance de redéfinir son modèle d’interactions et de conception
TREMBLAY, Louis-Raphael
Communication orale
Fait partie du symposium :
Les grands paradigmes actuels qui définissent l’IA comportent tous leurs lots de défis, tant du point de vue éthique, qu’au niveau technique. Cette réalité est d’autant plus vraie lorsque l’on tente d’appliquer l’IA en contexte éducationnel. C’est d’ailleurs la nature longitudinale et la sensibilité des données touchant à l’éducation (et à la psychologie de l’apprenant) qui invitent à réfléchir à une nouvelle ingénierie de modélisation de l’IA. Après plus de 10 ans de R&D, l’équipe multidisciplinaire d’Optania a réussi à créer un noyau IA unique et spécialement adapté aux exigences du domaine éducationnel. Qu’il s’agisse des robots d’accompagnement (métacognition et soutien psychosocial), ou encore des modules de veille active en continu pour les professionnels scolaires, l’architecture de cette nouvelle IA a été conçue en multicouche. Une première couche, principalement issue de la modélisation du domaine, agit comme élément de contrôle pour l’ensemble des interactions avec l’apprenant. En périphérie, des modules de réseaux de neurones et d’apprentissage par renforcements permettent d’appuyer et enrichir les interactions. Cette nouvelle conception de l’IA permet non seulement de respecter le cadre éthique régissant ses interactions avec l’élève ou l’étudiant, mais également de profiter des avancées de la recherche en éducation et en technologie.
Auteurs :
Louis-Raphael Tremblay
Optania - Canada

Thèmes : Le numérique éducatif
13 h 31 (11 minutes)
Consulter
L’intelligence artificielle peut-elle aider Alloprof à doubler son impact sur la réussite scolaire des élèves québécois? Potentiel et considérations éthiques
TANGUAY, Marc-Antoine
Communication orale
Fait partie du symposium :
Avec plus de 400 000 élèves utilisateurs réguliers, Alloprof est la plateforme éducative la plus consultée au Québec. Ses quelque 5000 pages de contenus d’apprentissage et ses nombreuses ressources interactives gratuites aident les jeunes à surmonter leurs défis d’apprentissage au quotidien. Cependant, un grand nombre d’élèves aux prises avec des besoins plus importants ont du mal à trouver le soutien adéquat dans la forme encyclopédique de la plateforme. À l’ère de l’hyper-personnalisation de l’expérience utilisateur et des promesses de l’intelligence artificielle, quelles opportunités peut-on saisir pour mieux soutenir ces élèves qui en ont particulièrement besoin? Et quelles considérations éthiques doit-on soulever pour s’assurer que le développement numérique suive le cadre réglementaire et moral que toute organisation oeuvrant en éducation doit s’imposer?
Auteurs :
Marc-Antoine Tanguay
Alloprof - Canada

Marc-Antoine Tanguay est le porte-parole et directeur des relations extérieures et de la stratégie chez Alloprof. Depuis plus de quinze ans, il identifie des problématiques liées à l’apprentissage et participe à la conception et au développement de solutions numériques pour aider les apprenants à les surmonter. Marc-Antoine a également le privilège d’exprimer la voix d’Alloprof dans les médias, les organisations partenaires et les comités consultatifs sur les enjeux d’engagement et les conditions de réussite des élèves québécois.

Thèmes : Le numérique éducatif
13 h 42 (9 minutes)
Consulter
Fixing the World's Education Problems with Virtual Tutors and Machine Learning
SERBAN, Iulian
Communication orale
Fait partie du symposium :
Korbit is building the future of online education: intelligent tutors, which use machine learning to teach students. Students study and solve exercises while chatting with intelligent tutors, which adapt to fit each student's personal learning style and fix their specific knowledge gaps. The intelligent tutors are real-time interactive and personalized for each student, which is known to have a big impact on learning and motivation, and have been designed to scale across thousands of subjects and to work with millions of students. This talk will discuss the intelligent tutors, the journey of the startup, and the challenges ahead.
Auteurs :
Iulian Serban
Korbit - Canada

Iulian Serban est le cofondateur de Korbit Technologies (www.korbit.ai), une startup EdTech visant à démocratiser l'éducation grâce à des tuteurs intelligents alimentés par l’IA. La vision de Serban d'un tuteur personnel aidera les jeunes professionnels à apprendre rapidement et à faible coût. La startup travaille désormais en partenariat avec des universités et des entreprises pour faire progresser le tuteur intelligent. Né au Danemark de parents roumains, le jeune entrepreneur a parcouru le monde entier pour terminer ses études. Il a récemment achevé son doctorat en apprentissage automatique sous la supervision de Yoshua Bengio et Aaron Courville à l'UdeM.

Thèmes : Le numérique éducatif
13 h 51 (9 minutes)
Consulter
Enseigner les sciences dans un cadre d’apprentissage automatique
LARNDER, Chris Isaac
Communication orale
Fait partie du symposium :
L’apprentissage automatique (AA), qui transforme présentement notre façon d’aborder les sphères traditionnelles de la connaissance, est en lui-même un nouveau domaine du savoir, pour lequel des stratégies d’enseignement doivent être mises au point. Dans cet exposé, plutôt que de décrire comment les technologies d’IA nous permettent d’en apprendre plus sur les étudiants, nous verrons comment les étudiants peuvent en apprendre plus sur les fondements scientifiques de l’IA. La méthode scientifique veut que l’application d’une théorie à une classe de phénomènes physiques particulière soit liée au degré avec lequel son modèle mathématique est conforme aux données expérimentales. De nos jours, l’apprentissage automatique présente des environnements informatiques où les modèles mathématiques de complexité arbitraire sont rendus conformes aux données. L’affinité entre ces deux domaines nous offre une bonne occasion pédagogique, qui reste encore inexploitée. Les étudiants de notre projet utilisent TensorFlow, le cadre AA de Google, d’une manière peu orthodoxe : le modèle de réseaux neuronaux est laissé de côté pour faire place à des modèles physiques simples, aux paramètres explicables, comme la vitesse angulaire et la distance radiale. Des signaux de capteurs d'accéléromètre, comme ceux des téléphones intelligents, sont la source de données dont le modèle se servira pour l’apprentissage.
Auteurs :
Chris Isaac Larnder
Collège John Abbott - Canada

Thèmes : Le numérique éducatif
Cette séance contient 5 autres contributions. Voir toutes les contributions dans cette séance.

Page 4 de 5, affichant 50 entrées sur un total de 219. Entrées 151 à 200 :