etou

LÉGENDE

Sommet du numérique en éducation
Colloque international en éducation
Colloque / Sommet
Symposium
Affiche
  • Diffusion en direct
  • Vidéo ou présentation animée
  • Clavardage
  • Documents complémentaires
  • Liens complémentaires

JeudiVendrediTout

8 h 45 à 9 h 509 h 50 à 10 h 5011 h à 12 h 3012 h 30 à 13 h 3013 h 30 à 15 h15 h 10 à 16 h 40
8 h 30 à 10 h10 h 30 à 12 h12 h à 13 h 1513 h 15 à 14 h 4515 h 15 à 17 h 15

9 h 50 à 10 h 50
Communications, ateliers et symposiums

Séance J201 : La ClassLab : Un outil facile et intuitif

9 h 50 (46 minutes)
Consulter
La ClassLab : Un outil facile et intuitif à utiliser pour créer des activités amusantes et engageantes pour nos élèves
BOUDREAU, Caroline; DA COSTA, Jenny; GERMAIN, Pierre-Alexandre; TAIT, Monika
Atelier commercial
Venez découvrir la ClassLab de SMART Technologies. La ClassLab permet la création d’activités interactives, individuelles ou collectives. Ces activités amusantes permettent de garder les élèves engagés dans leurs apprentissages. En plus, la ClassLab est disponible à l’école comme à la maison, en mode synchrone ou asynchrone, très utile en temps de confinement! En première partie, vous pourrez expérimenter la ClassLab en mode élève. En seconde partie, vous verrez une démonstration de création d’activité. Vous verrez à quel point la création d’activités est facile et rapide ! Finalement, vous pourrez explorer les outils en mode enseignant.
Auteurs :
Caroline Boudreau
Commission scolaire des Chic-Chocs - Canada

Voici ma biographie numérique : https://read.bookcreator.com/892_v-NgWmrNA6hZU4zor3tZw8k6wOa6HRfwJCZYlsI/LLDtxE7OScaNcdKH499GUg

Jenny Da Costa
Inso - Canada

Pierre-Alexandre Germain
Smart Technologies - Canada

Monika Tait
École St-Rosaire - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J202 : Motivation et différenciation avec Antidote

9 h 50 (53 minutes)
Consulter
Motivation et différenciation avec Antidote
CAMPEAU, Pascale
Atelier commercial
Oubliez les lunettes, les flèches et l’identification traditionnelle exigées lors de l’autocorrection des textes écrits à la main! L’ordinateur, maintenant bien implanté en classe, change la donne. L’écriture au clavier et la relecture à l’écran impliquent une façon différente de planifier, de rédiger, de vérifier et de peaufiner un texte. Beaucoup plus qu’un correcteur, le logiciel Antidote recèle entre autres deux fonctions qui stimulent la motivation de l’élève « travaillant son texte » autrement et permettent à l’enseignant de faire de la différenciation. En quelques clics, les répétitions et les verbes ternes sont identifiés et l’attention du scripteur se focalise sur les éléments à travailler. Le pourcentage affiché et facilement obtenu diminue dès qu’on apporte une modification. Faites de la différenciation, lancez des défis à vos élèves, évaluez-les! Avec Antidote, c’est concret!
Auteurs :
Pascale Campeau
Druide informatique - Canada

Pascale Campeau a enseigné au secondaire plus d’une quinzaine d’années à des élèves équipés d’un portable ou d’une tablette électronique. Conquise par l’efficacité du logiciel Antidote, elle en a poussé davantage l’utilisation en classe au fil des ans. L’acte d’écriture s’y est transformé pour devenir un véritable défi que les jeunes prenaient plaisir à relever. Plus que jamais convaincue qu’Antidote peut révolutionner la tâche de l’élève et l’évaluation parfois ardue de cette compétence par l’enseignant, elle propage la bonne nouvelle maintenant qu’elle est formatrice chez Druide informatique.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J203 : Apprentissage autonome et collectif

9 h 50 (68 minutes)
Consulter
Soutenez vos élèves dans leur acquisition d’habiletés et de savoirs en stimulant leur curiosité grâce à une approche moderne et ludique!
BOURDEAU, Pascale
Atelier commercial
Cet atelier vous présentera des contenus certifiés par des pédagogues qui favorisent l’apprentissage collaboratif. Grâce à une catégorisation par matières et niveaux scolaires et à une navigation 100 % sécuritaire, IDÉLLO engage les apprenants dans leur développement des compétences d’employabilité et enrichit leurs expériences en encourageant l’apprentissage autonome.
Auteurs :
Pascale Bourdeau
Groupe Média TFO - Canada

Biographie Pascale Bourdeau Pascale a commencé sa carrière dans l’éducation en 1995 au Québec. Elle a occupé plusieurs postes diversifiés en tant qu'enseignante au cours de ses 12 années d’expérience. Passionnée de l'éducation et de ses nouveaux défis, elle souhaite accompagner et soutenir les enseignants dans l'utilisation des ressources numériques pour favoriser la réussite éducative. C'est pourquoi, Pascale est fière de se joindre au Groupe Média TFO en tant qu'agente de liaison IDÉLLO. Elle sera enchantée de vous présenter les nombreuses possibilités qu'offre la plateforme numérique IDÉLLO et de vous seconder lors de son utilisation en classe.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J204 : L’évaluation progressive pour une expérience d’apprentissage significative

9 h 50 (59 minutes)
Consulter
L’évaluation progressive pour une expérience d’apprentissage significative
DURAND, Julie; MELOCHE-DUMAS, Rosalie
Communication orale
Vous êtes fatigués de corriger pendant des heures en sachant que les élèves ne regardent que leur note l’instant d’une seconde? On ne peut pas les blâmer, surtout si la note est finale et qu’ils n’ont plus de pouvoir dessus. Vous aimeriez un équilibre entre le temps passé à offrir de la rétroaction aux élèves et les réels apprentissages faits par ces derniers? Cet atelier vous offre des pistes de solutions pour amener les élèves à s’engager dans leurs apprentissages tout en vous permettant de répartir vos heures de corrections dans le temps afin d’en faire bénéficier autant vous que les principaux concernés, les élèves. Je vous amène à réfléchir à vos stratégies d’évaluation. Je vous présente des exemples de projets évalués progressivement. Je vous présente différentes méthodes utilisant les outils Google pour créer des grilles d’évaluation efficaces, conviviales et progressives. Je vous donne accès aux façons de faire pour créer des grilles qui répondent à vos besoins (évaluation par l’observation, compilation automatisée, coévaluation à compilation automatique, évaluation d’un grand nombre d’élèves en un temps record, évaluation progressive en format électronique ou papier). Pourquoi évaluer plus quand on peut évaluer mieux?
Auteurs :
Julie Durand
Collège Saint-Sacrement - Canada

Enseignante d'éducation physique (1 an), enseignante d'anglais au secondaire (17 ans), conseillère pédagogique au secondaire pour l'intégration du numérique (depuis 2018), détentrice d'un DESS en technologie éducative de l'Université Laval (2019), en voie d'obtention d'un DESS en gestion scolaire et d'une maîtrise en technologie éducative, rédactrice du texte publié dans écolebranchée.com: https://ecolebranchee.com/du-jardinage-a-levaluation/ La suite: https://ecolebranchee.com/du-jardinage-a-levaluation-deuxieme-partie/

Rosalie Meloche-Dumas
Collège Saint-Sacrement - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J205 : Invitation à partager et à inspirer!

9 h 50 (78 minutes)
Consulter
Invitation à partager et à inspirer!
GRÉGOIRE, Isabelle
Atelier pratique
En plus de permettre aux enseignant(e)s de trouver des ressources numériques en fonction de leurs besoins et de ceux de leurs élèves, la plateforme Classo offre aussi la possibilité de partager des listes de ressources ainsi que de publier des suggestions d’utilisations pédagogiques, favorisant la mutualisation des bonnes pratiques et d'idées. Cet atelier « mains sur le numérique » en mode virtuel est aussi une occasion de venir échanger sur les enjeux liés aux choix de ressources numériques et aux différentes manières de les rendre accessibles aux élèves, parents ou collègues. Pour obtenir votre accès à la plateforme Classo avant l’atelier et ainsi pouvoir pleinement profiter d’une expérience “mains sur les touches” virtuellement, écrivez-nous à info@classo.org en mentionnant “Accès atelier SDN” dans l’objet de votre message et indiquez votre prénom, votre nom et l’adresse de courriel à utiliser pour créer votre compte.
Auteurs :
Isabelle Grégoire
Classo - Canada

Après avoir consacré plusieurs années à la production documentaire et de contenus numériques, Isabelle fonde Classo en 2017. Fille de deux enseignants et mère de deux garçons de 11 et 7 ans, elle a toujours accordé une grande valeur à l’éducation. Avec Classo, elle souhaite mettre son expérience et son énergie au service des écoles afin de soutenir une mise en œuvre du numérique qui soit au bénéfice de la réussite scolaire. Créative, rigoureuse, leader et engagée, elle détient un baccalauréat en Communications de l'Université Concordia ainsi qu'un DESS en gestion d'organismes culturels de HEC Montréal.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :

Séance J206 : Communications libres

9 h 50 (44 minutes)
Consulter
Rétroaction multitype : l’importance du média numérique… ou du contenu?
BÉLEC, Catherine; RICHARD, Éric
Communication orale
Les rétroactions peuvent avoir un effet déterminant sur la réussite (Hattie et Timperley, 2007); par ailleurs, au collégial, on constate un intérêt grandissant pour les rétroactions fournies par le biais des TIC (Cabot, 2017; Facchin, 2017). Cette recherche a évalué si la rétroaction multitype (Bélec, 2015), consistant à combiner grâce aux TIC différents types de rétroactions (écrites, audios, liens hypertextes, commentaires prédéfinis, etc.), entraine des retombées distinctives chez les étudiants et, si oui, dans quelles circonstances. Des professeurs (n = 14) de différentes disciplines ont utilisé chacun des méthodes de rétroaction dans un groupe-classe différent, et ce, lors de l’évaluation de travaux visant à préparer les étudiants (n = 792) à des évaluations subséquentes. Les données qualitatives (entretiens semi-dirigés auprès des professeurs, journal de pratique de recherche) et quantitatives (MGS, profil motivationnel, note finale au cours, degré d’appréciation des étudiants pour leurs rétroactions) recueillies ont permis des triangulations (sources, données) qui ont enrichi les interprétations. Les résultats indiquent que la rétroaction multitype comporte une pertinence pour les étudiants si celle-ci est mise en œuvre en respectant des conditions précises, ce qui amène à la considérer davantage comme une méthode d’enseignement à s’approprier que comme un simple outil numérique.
Auteurs :
Catherine Bélec
Cégep Gérald-Godin - Canada

Catherine BÉLEC est chercheuse et professeure de littérature au Cégep Gérald-Godin depuis 15 ans. Inscrite au doctorat professionnel offert par l’Université de Sherbrooke, elle a mené plusieurs recherches dans le milieu collégial, dont deux subventionnées par le Programme d'aide à la recherche sur l'enseignement et l'apprentissage (PAREA), l’une sur l’apprentissage autorégulé en lecture dans différentes disciplines et l’autre sur la rétroaction multitype (combinant, grâce aux TIC, des commentaires écrits ou audios, des liens hypertextes, etc.). Elle a mis sur pied en mai 2018 le Laboratoire de soutien en enseignement des littératies (LabSEL), qui a pour mission de soutenir les acteurs du réseau collégial désirant travailler à améliorer les compétences en littératie des élèves, ceci en recensant, développant et diffusant les différentes pratiques susceptibles de contribuer à cette amélioration (pour plus d’informations, consulter le site Web : http://labsel.cgodin.qc.ca/).

Éric Richard
Campus Notre-Dame-de-Foy - Canada

Enseignant de sociologie et chercheur au Campus Notre-Dame-de-Foy depuis 2001, ÉRIC RICHARD conjugue enseignement et recherche dans le milieu collégial depuis plus de 15 ans. Ces travaux de recherche ont été menés sur différents thèmes : la formation policière, les « populations émergentes » et les mesures adaptées, la mobilité pour études collégiales et, plus récemment, la rétroaction multitype ainsi que les étudiants adultes. En 2014, il a reçu le Prix du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science pour un rapport de recherche intitulé Les défis d’étudier loin de chez soi. Il est impliqué dans différents comités de travail concernant la recherche, l’évaluation de demandes de subvention et la réussite des étudiants. Depuis 2017, il est membre du comité de rédaction de la revue Pédagogie collégiale et depuis 2018 membre du comité d’éthique de la recherche en éducation et psychologie (CÉREP) de l’Université de Montréal.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail, Le numérique éducatif
10 h 34 (36 minutes)
Consulter
IDIOME : un outil pour évaluer les capacités inférentielles
HATTOUTI, Jamila
Brève communication orale
Dans les situations de communication, la compréhension du langage n’est pas seulement une question de grammaire ou de vocabulaire. Il faut aussi être capable de prendre en compte un ensemble de règles sociales qui dépassent les seules règles grammaticales : le contexte dans lequel est produit l’énoncé, la façon dont on le dit, l’expression faciale affichée, etc. Un auditeur doit être en mesure de mettre en œuvre les inférences appropriées en fonction des indices disponibles dans la situation (Gibbs, 1991; Levorato et Cacciari, 1999). Dans les programmes scolaires, l’apprentissage des inférences constitue un manque à combler, qui plus est dans le domaine du langage oral. Notre objectif était de proposer aux acteurs du champ de l’éducation un outil permettant l’apprentissage explicite des inférences. Cet outil est constitué de scénarii filmés plaçant le participant au cœur de l’interaction. Le locuteur produit un énoncé en s’adressant directement à la caméra et simulant ainsi une interaction avec les élèves. Les scénarii filmés ont été enregistrés sous deux versions : dans une version A, le locuteur s’exprimait avec une prosodie et une expression faciale naturelles, véhiculant une émotion. Dans une version B, le locuteur s’exprimait avec une prosodie et une expression faciale neutres. Nous présenterons les résultats obtenus auprès d’élèves de 11 à 15 ans et d’élèves autistes.
Auteurs :
Jamila Hattouti
FACULTY OF TOULOUSE - France

Maître de conférences en psychologie cognitive

Thèmes : Le numérique éducatif
11 h 10 (15 minutes)
Consulter
Réduire la désaffection vis-à-vis des projets culturels à l’école élémentaire
BAUGNIES, Mercedes; TERRIEN, Pascal; LUCY, Marie
Brève communication orale
La mondialisation et les migrations engendrent une diversité culturelle à laquelle les systèmes éducatifs doivent s’adapter via des approches interculturelles (Akkari et Radhouane, 2019). Cela constitue une difficulté pour l’école française (Meunier, 2013). Notre étude (septembre 2019-juin 2021) concerne un établissement vauclusien situé dans un quartier sensible dont les habitants sont issus de l’immigration. L’équipe pédagogique constate une désaffection grandissante des activités culturelles qu’elle organise et souhaite y remédier. Nous avons pour objectifs d’identifier les indicateurs de réussite des activités culturelles de l’école ainsi que les indicateurs de blocage dans la relation parents-école. Notre méthodologie consiste en la collecte de données sur ces activités (fiches pédagogiques, travaux des élèves, vidéos...), des entretiens avec les enseignants, les parents et les enfants ainsi qu’un questionnaire sur la portée des actions (pluri)culturelles auprès des parents et des élèves. Nous étudierons le contexte socio-économique du quartier et rencontrerons ses acteurs sociaux. Nous proposerons des pistes d’action que nous souhaiterions mettre en œuvre et évaluer. Actuellement, nous constatons un certain enthousiasme des parents et des enfants face aux projets culturels. Les parents réticents associent l’école aux apprentissages fondamentaux et ne comprennent pas l’intérêt des projets.
Auteurs :
Mercedes Baugnies
Aix-Marseille Université & Lisec, Université de Haute-Alsace - France

Mercedes Baugnies est doctorante au laboratoire Lisec de l'Université de Haute-Alsace et travaille à l'Université d'Aix-Marseille. Ses recherches portent essentiellement sur le tutorat entre apprenants et sur l'accès des élèves à la culture.

Pascal Terrien
Inspé Aix-Marseille Université - France

Pascal Terrien est professeur des universités en didactique des arts à Aix-Marseille Université, et au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Il est directeur-adjoint chargé de la recherche et de la coopération internationale à l’Inspé d’Aix-Marseille Université, directeur-adjoint de la structure fédérative SFERE-Provence (FED 4238), chercheur permanent de l’EA 4671-ADEF, où il dirige un programme de recherche « Le geste créatif et l’activité formative » (GCAF). Il est membre de l’OICRM au Canada. Ses recherches en sciences de l’éducation s’intéressent aux gestes professionnels. Il est l’auteur de nombreux articles scientifiques et ouvrages. Il est invité comme professeur et conférencier dans des universités étrangères ou grandes écoles de musique (Royaume-Uni, Canada, USA, Suisse, Allemagne, Chine, Belgique, Luxembourg…). Ces dernières recherches collaboratives ont porté sur les identités professionnelles des professeurs de musique (Joliat, Güsewell, Terrien) et sur l’héritage pédagogique de Veda Reynolds (Güsewell, Terrien, Capuçon, Vivien).

Marie Lucy
Aix-Marseille Université - France

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail

Séance J207 : Symposium - Gestion de l'implantation du numérique : leadership, modèles et pratiques favorisant le développement de la compétence pédagonumérique

9 h 50 (5 minutes)
Consulter
Accueil et ouverture du symposium
GRAVELLE, France
Mot de bienvenue
Fait partie du symposium :
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Thèmes :
9 h 55 (18 minutes)
Consulter
Plan d'action numérique en éducation et en enseignement supérieur (PAN) : état d'avancement des mesures favorisant le déploiement du numérique dans les établissements d'enseignement québécois
HOULD, Patrick
Communication orale
Fait partie du symposium :
Afin de faciliter la mise en place de conditions favorables à la réussite de tous les apprenants à l’ère du 21e siècle, le Gouvernement du Québec a mené de vastes consultations s’adressant à tous les ordres d’enseignement ayant comme objectif de créer un environnement propice au déploiement du numérique à des fins pédagogiques, en permettant de bonifier et de diversifier les pratiques d’enseignement et d’apprentissage. Cette communication a pour objectif de présenter l'état de déploiement et d'avancement des différentes mesures du Plan d'action numérique en Éducation et en Enseignement supérieur (PAN) ayant pour but de donner une nouvelle impulsion au virage numérique du système éducatif québécois et à contribuer activement au développement des compétences numériques des citoyennes et citoyens du Québec (MÉES, 2018).
Auteurs :
Patrick Hould
Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur - Canada

Patrick Hould est titulaire d’un baccalauréat en enseignement des mathématiques et d’une maîtrise en technologie éducative de l’Université Laval. Il complète actuellement un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion scolaire à l’Université de Sherbrooke. Possédant près de vingt ans d’expérience dans le domaine de l’éducation, il a adopté successivement la posture d’enseignant, de conseiller pédagogique en intégration du numérique et de direction au secondaire. Depuis août 2018, il est conseiller en développement du numérique au Bureau de la mise en œuvre du Plan d’action numérique au Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Caractérisé pour son intérêt pour le développement continu du personnel scolaire, ce pédagogue est reconnu par ses pairs et ses partenaires pour sa réflexivité, sa rigueur intellectuelle, tout autant que pour son approche humaniste en posture de gestion.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
10 h 13 (19 minutes)
Consulter
Leadership transformationnel des directions d'établissement d'enseignement pour gérer l'implantation du numérique
GRAVELLE, France; FRIGON, Nathalie; MONETTE, Julie
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le Plan d'action numérique (PAN) lancé en 2018 par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MÉES, 2108) vise à soutenir les milieux scolaires dans leur implantation numérique. On s'interroge sur les pratiques de gestion et stratégies de leadership qui peuvent guider les directions d'établissement d'enseignement de niveau primaire et secondaire lors de cette implantation numérique. Nous abordons divers thèmes autours de la gestion stratégique du numérique au sein des plans et projets éducatifs, de la gestion de l'infrastructure numérique et du développement professionnel. De plus, diverses stratégies et pistes d'action sont proposées pour gérer le changement au niveau de l'école, en se basant sur des pratiques de leadership transformationnel.
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Nathalie Frigon
Université du Québec à Montréal - Canada

Nathalie Frigon est spécialiste en intelligence collective et en gestion de l’innovation en éducation. Inscrite au doctorat à la faculté des sciences de l’éducation, sa recherche doctorale porte sur la transformation numérique de l’école vers le modèle d’école apprenante proposé par l’UNESCO et l’OCDE. Selon une position activiste transformative, cette recherche vise à accompagner une équipe-école à travers le processus transformationnel de son établissement scolaire selon une recherche-action appréciative. Au cours des vingt dernières années, son parcours professionnel dans le domaine de l'intégration du numérique l'a conduite à jouer divers rôles en contexte d’innovation pédagogique et organisationnelle. Après avoir enseigné à des jeunes pendant plus d'une décennie, elle intervient dans le milieu scolaire à titre de conseillère pédagogique. Elle accompagne la conception et l’implantation de projets numériques par des approches de gestion du changement basées sur l’intelligence collective.

Julie Monette
Université du Québec à Montréal - Canada

Étudiante à la maîtrise.

Thèmes : Le numérique éducatif
10 h 32 (15 minutes)
Consulter
Fin de la première séance (période de questions)
GRAVELLE, France
Période de questions
Fait partie du symposium :
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Thèmes :

Séance J208 : Symposium - Rapport au savoir : les zones d’ombre et de lumière

9 h 50 (10 minutes)
Consulter
Ouverture du symposium
BEAUCHER, Chantale; THERRIAULT, Geneviève; VINCENT, Valérie; BAILLET, Dorothée
Mot de bienvenue
Fait partie du symposium :
--
Auteurs :
Chantale Beaucher
Université de Sherbrooke - Canada

Professeure au département de pédagogie de l’Université de Sherbrooke, Chantale Beaucher est rattachée aux programmes d’enseignement professionnel. Elle s’intéresse particulièrement au rapport au savoir des enseignants de formation professionnelle, ainsi qu’aux élèves à besoins particulier dans ce secteur de formation. L'utilisation des organisateurs graphiques en enseignement-apprentissage, en particulier la carte heuristique, retient également son attention. Elle est directrice de l'Observatoire de la formation professionnelle du Québec.

Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Valérie Vincent
Université de Genève/ Université du Québec à Rimouski - Suisse

Valérie Vincent est docteure, chargée d’enseignement et chercheure en sciences de l’éducation et dans la formation des enseignants du degré primaire à l’Université de Genève (UNIGE). Membre du Laboratoire Innovation Formation Éducation (LIFE), ses recherches évoluent dans les domaines de la sociologie et de l’anthropologie des pratiques enseignantes, du rapport au savoir et des apprentissages scolaires. Dans ces domaines, elle réalise actuellement un projet de recherche postdoctoral à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), soutenu par le Fond National Suisse pour la recherche Scientifique (FNS) (2019-2020, http://p3.snf.ch/project-184471).

Dorothée Baillet
Université Libre de Bruxelles - Belgique

Dorothée Baillet est postdoctorante en Sciences psychologiques et de l’éducation et fait partie du Centre de Recherche en Sciences de l’Education (CRSE) à l’Université libre de Bruxelles. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur l’échec et la réussite à l’université, l’étude du rapport au savoir des étudiants et des caractéristiques des savoirs universitaires. Jusqu’en 2017, elle a également été responsable du dispositif d’aide à la réussite des étudiants de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’Éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
10 h 00 (18 minutes)
Consulter
Qui trop embrasse mal étreint? La maturité du rapport au savoir.
BEAUCHER, Chantale
Communication orale
Fait partie du symposium :
À partir des premiers écrits marquants de l’équipe ESCOL sur le rapport au savoir, ce construit s’est affiné et s’est, dirait-on, démocratisé. À mesure que les chercheurs de tous horizons disciplinaires s’y intéressaient, le questionnaient et le mettaient à l’épreuve, le rapport au savoir devenait de plus en plus accessible et utile dans de multiples contextes et champs de recherche. Certes, des questions demeurent ouvertes : de quel savoir parle-t-on? Qui est le sujet? Que signifie rapport à? Qu’est-ce qui a préséance, le sujet ou le social? Comment opérationnaliser le concept? Et plus les chercheurs font preuve de créativité en recourant au rapport au savoir comme objet de recherche, plus la communauté scientifique s’éloigne d’éventuelles réponses à ces questions. Ainsi se dessine une autre interrogation, liée à l’âge du construit, peut-être, à sa popularité potentiellement, mais dans tous les cas, qui marque un tournant : est-ce qu’à force de l’étirer dans tous les sens, le rapport au savoir n’est pas en train de perdre de sa substance? C’est à cette réflexion que s’attaque cette communication, sachant qu’il y a bien davantage de questions qu’il n’y aura de réponses.
Auteurs :
Chantale Beaucher
Université de Sherbrooke - Canada

Professeure au département de pédagogie de l’Université de Sherbrooke, Chantale Beaucher est rattachée aux programmes d’enseignement professionnel. Elle s’intéresse particulièrement au rapport au savoir des enseignants de formation professionnelle, ainsi qu’aux élèves à besoins particulier dans ce secteur de formation. L'utilisation des organisateurs graphiques en enseignement-apprentissage, en particulier la carte heuristique, retient également son attention. Elle est directrice de l'Observatoire de la formation professionnelle du Québec.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
10 h 18 (12 minutes)
Consulter
Le « rapport à » du rapport au savoir : source définitoire des aspects théoriques et méthodologiques du rapport à la langue-culture
THIANA, Marina
Communication orale
Fait partie du symposium :
Sur le plan théorique, le « rapport à », central dans le rapport au savoir (RAS) (Charlot, 1997, 2005; Bautier, 2002), éclaircit les configurations possibles des relations entre les éléments étudiés. Au regard du « rapport à », en effet, l’analyse des travaux sur le RAS révèle une tendance des recherches à s’inscrire dans des configurations relationnelles de types linéaires dans un système ouvert. La combinaison de ces résultats avec retour sur la notion du RAS dans un regard sur le « rapport à » en termes d’activités a facilité ainsi l’établissement des configurations possibles des notions dérivées du RAS tel le rapport à la langue-culture (RLC). Au fait, le « rapport à » dans le RAS de Charlot transposé en RLC a permis d’expliciter une configuration à réciprocité cyclique des relations entre le sujet, les environnements politiques et légaux (politiques, linguistiques, migratoires, éducatives), les contextes (environnement directement lié au sujet, temps, espace), et ses relations intimes à soi. Cependant un défi méthodologique persiste quant à l’opérationnalisation du « rapport à » en termes d’activités : activités de productions du langage (Bautier, 2002) dans le RLC et activités d’enseignement.
Auteurs :
Marina Thiana
Université de Sherbrooke - Canada

Mes centres d'intérêt sur la sociolinguistique, notamment des langues comme vectrices d'émancipation sociale d'un individu m'ont conduit à mobiliser le RAS sociologique afin d'analyser les pratiques et activités des enseignants confrontés aux élèves allophones immigrants dans le cadre de mon doctorat en sciences de l'éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

Séance J209 : Communications libres

9 h 50 (26 minutes)
Consulter
Conceptions d’enseignants du primaire sur leur rôle de passeur culturel : effets de dispositifs d’intégration de la dimension culturelle à l’école québécoise
NADEAU, Anne
Communication orale
Depuis l’implantation, en 2001, du curriculum scolaire toujours en vigueur, le ministère de l’Éducation du Québec affirme vouloir développer chez tous les enseignants une approche culturelle de l’enseignement (Gouvernement du Québec, 2001) et demande aux enseignants d’agir comme passeur culturel (Zakhartchouk, 1999, 2006). Des dispositifs existent pour accompagner les enseignants dans ce rôle. Nous présenterons les résultats d’une recherche doctorale qualitative ayant pour objectifs de décrire les conceptions que se font les enseignants généralistes du primaire de leur rôle de passeur culturel et de comprendre les effets de leur participation à un dispositif d’intégration de la dimension culturelle à l’école sur l’évolution de leurs conceptions face à leur rôle de passeur culturel. L’analyse des réponses des participants révèle que le passeur culturel représente une version bonifiée de l’enseignant traditionnel qui dépasse son mandat de transmission des savoirs prescrits. Nous relevons aussi plusieurs facteurs influençant la capacité des enseignants à jouer leur rôle de passeur culturel en classe, dont l’expérience professionnelle, les choix pédagogiques et didactiques ainsi que les expériences culturelles positives vécues avec les élèves, mais c’est surtout le contexte sociodémographique de l’école et le rapport à la culture de chaque enseignant (Falardeau et Simard, 2007) qui sont déterminants.
Auteurs :
Anne Nadeau
UQAM et Université de Sherbrooke - Canada

Anne Nadeau est médiatrice culturelle et enseignante d’art dramatique. Titulaire d’une maîtrise sur l’histoire du théâtre de création pour adolescents (Université du Québec à Montréal, UQAM), elle a mené sa thèse sur l’effet des projets de médiation culturelle sur les conceptions que se font les enseignants de leur rôle de passeur culturel en classe. Elle est membre de l’Observatoire des médiations culturelles (OMEC) et du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE). Elle débute un postdoctorat à l’Université de Sherbrooke en janvier 2020 qui porte sur les approches didactiques favorisant l’intégration de la dimension culturelle à l’école. Elle est également chargée de cours à l’École supérieure de théâtre et au département de didactique de l’UQAM, ainsi qu’à celui de l’Université de Montréal. Elle fait partie de l’équipe de recherche des projets-pilotes Passeurs culturels et Partenaires culturels de l’Université de Sherbrooke.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
10 h 16 (24 minutes)
Consulter
Le parcours scolaire d’étudiants universitaires ayant reçu un diagnostic de trouble d’anxiété généralisée (TAG)
ST-PIERRE, Émilie; POULIOT, Eve
Communication orale
Cette communication propose de présenter les résultats d’une recherche qualitative visant à documenter le parcours scolaire de 10 étudiants universitaires ayant reçu un diagnostic de TAG. Il s’agit d’un sujet particulièrement pertinent à explorer vu que les troubles anxieux affectent un nombre important d’étudiants universitaires québécois (AUCCCD, 2014), tout en augmentant leur risque de vivre des difficultés personnelles, scolaires, interpersonnelles et professionnelles (Bonin, 2012; Chakroun, Doron et Swendsen, 2007; Eisenberg, Gollust, Golberstein et Hefner, 2007). Les résultats de cette recherche, basée sur la théorie du parcours de vie et le modèle bioécologique, mettent en évidence que l’interaction entre divers facteurs, tels que l’état de santé des participants, leurs habitudes de consommation, leur rendement académique, leur niveau d’engagement et d’implication scolaire, de même que la qualité de leurs relations avec leurs enseignants, leur famille et leur groupe d’amis, sont des éléments qui ont pu favoriser leur parcours scolaire ou faire obstacle à celui-ci. Ainsi, les résultats obtenus démontrent l’importance de s’intéresser au vécu de ces étudiants, à certaines transitions et à certains moments décisifs dans leur parcours scolaire, tout en proposant des pistes afin de leur offrir l’accompagnement dont ils ont besoin.
Auteurs :
Émilie St-Pierre
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Je suis étudiante de dernière année à la maîtrise en travail à l'Université du Québec à Chicoutimi. J'ai préalablement complété un baccalauréat en psychologie ainsi qu'une propédeutique. Dans le cadre de mes études, j'ai eu la chance de développer mes habiletés en recherche en travaillant à titre d'assistante de recherche, mais également en travaillant sur mon propre projet de recherche portant sur le parcours scolaire d'étudiants universitaires atteints d'un trouble d'anxiété généralisée. La santé mentale est un sujet qui me passionne. J'ai d'ailleurs effectué un stage au sein d’un organisme affilié à la commission scolaire des Rives-du-Saguenay, permettant à des adultes touchés par divers diagnostics de santé mentale de développer leurs habiletés sociales et de briser leur isolement.

Eve Pouliot
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Eve Pouliot LL.B. Ph.D. est professeure agrégée en travail social à l’UQAC, où elle enseigne l’intervention auprès des enfants et des adolescents, la déviance sociale, la méthodologie de la recherche et l’intervention familiale. Elle est également responsable du comité de pédagogie universitaire de l'UQAC. Ses travaux de recherche portent principalement sur les jeunes et les familles à risque, notamment en ce qui concerne les situations de maltraitance. Elle s’intéresse à l’exercice des rôles parentaux dans différents contextes.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
10 h 40 (17 minutes)
Consulter
Le portfolio comme outil pédagogique pour répondre à la réforme de la formation initiale des enseignants (RFIE) en Fédération Wallonie-Bruxelles
KABIR, Raehda
Brève communication orale
La Fédération Wallonie-Bruxelles s’apprête à vivre un nouveau changement majeur du système éducatif via la réforme de la formation initiale des enseignants. Celle-ci visera à transformer en profondeur le système de formation des enseignants en mettant en juxtaposition la formation de l’enseignement supérieur et la formation universitaire. Il apparaît donc crucial en ce moment charnière de s’interroger sur les curricula de formation des enseignants, mais aussi d’analyser les différences de pratiques pédagogiques. Pour accompagner et renforcer cette réforme de la formation initiale des enseignants, nous avons souhaité mettre en avant un outil de formation transversale, qui pourrait être accentué et utilisé de façon plus importante dans la formation, à savoir le portfolio étudiant. Notre recherche a donc tenté de décrire et d’analyser la manière dont les étudiants peuvent saisir l’enjeu de la formation enseignante et l’identité enseignante à travers la construction d’un portfolio numérique. Nous avons souhaité mettre en exergue le sens pragmatique et utile de cet outil de formation qui leur permet de se construire une identité en adéquation avec les prescrits légaux; cet outil permet d’interroger in fine l’implantation « réelle » dans les pratiques professionnelles quotidiennes de la formation initiale des enseignants.
Auteurs :
Raehda Kabir
Haute École Francisco Ferrer - Belgique

Maitre assistant à la Haute Ecole Francisco Ferrer, je suis diplômé en sciences de l'éducation, j'y dispense des cours de psychologie et de pédagogie. Je possède aussi un master en sciences politiques et un régendat en éducation physique et sportive. Fort d'une expérience de plus de 10 ans à des niveaux d'enseignement du maternelle jusqu'à la terminale, je suis actuellement engagé comme acteur de la formation des futurs enseignants diplômés de la HEFF. Je suis aussi membre de l'association Belge des psychopédagogues et membre de l'association française des psychologue du sport. Je suis aussi consultant au prés d'instance politique de la région Wallonne (Belgique).

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

Séance J210 : Symposium - Architecture scolaire, variable d’influence des qualités d’apprentissage et du bien-être

9 h 50 (9 minutes)
Consulter
État de l'art international sur l'impact de l'architecture scolaire sur les apprentissages et les conditions d'enseignement
JEANNIN, Laurent
Introduction
Fait partie du symposium :
L’espace scolaire est un espace d’efficacité, qui s’est généralisé dans le monde entier en cherchant à former le plus grand nombre tout en maitrisant les coûts. Mettre en œuvre des établissements scolaires et universitaires très largement dotés en ressources et en technologie dans la perspective de rendre l’environnement capacitant , i.e. comme catalyseur de l’acte d’enseigner et d’apprendre, est coûteux à plus d’un titre . La prise en compte des environnements physiques d'apprentissage est devenue une question importante avec le développement récent de nouvelles formes architecturales, préfiguratrices d’une nouvelle ère , destinées à permettre des approches de l'enseignement et de l'apprentissage contemporaines . (OCDE 2009a). Pour traiter de la question, nous adoptons une démarche à 360° dans l’objectif de circonscrire au mieux la problématique que soulève la question des impacts des relations entre les caractéristiques écologiques des environnements d’apprentissages scolaires, universitaires, et le bien-être, la qualité d’apprentissage, les résultats des élèves, des étudiants et la professionnalisation de l’équipe éducative.
Auteurs :
Laurent Jeannin
Université de Cergy-Pontoise - France

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
9 h 59 (18 minutes)
Consulter
« Fermez la porte » : les lieux d'éducation et leurs environnements
CLERC, Pascal
Communication orale
Fait partie du symposium :
L’objet de cette communication est l’école – à la fois comme lieu et comme institution – dans sa relation au monde (Blondeau et al., 2019). Il s’agit d’étudier une question qui n’a jamais cessé de préoccuper les institutions éducatives, les architectes scolaires, les chercheurs (Derouet-Besson, 1998), les enseignants et les pédagogues (Sabin, 2019) : doit-on ouvrir les écoles au monde extérieur ou au contraire les en séparer (Foucault, 1975) ? Cette question relève initialement de la philosophie politique de l’éducation et questionne les finalités éducatives. Elle a aussi une dimension géographique qui interroge les architectures scolaires et l’urbanisme (Segaud, 2008 ; Dibié, 2016) à travers les formes matérielles de la fermeture et de l’ouverture, de la transparence ou de l’occultation, du contact et de la séparation. Pour apporter quelques éléments de réponse, dans le contexte français, nous analysons à la fois des ouvrages classiques relatifs à la place (physique et symbolique) de l’école dans la société et des textes contemporains sur le sujet (articles de presse et textes institutionnels).
Auteurs :
Pascal Clerc
Université de Cergy-Pontoise - France

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
10 h 17 (14 minutes)
Consulter
DOTE : Données Ouvertes pour les Territoires et l'Enseignement
JEANNIN, Laurent
Communication orale
Fait partie du symposium :
Quelles sont les relations entre les caractéristiques écologiques des espaces d’apprentissages scolaires, universitaires, et les résultats des élèves, des étudiants, le bien-être, la qualité d’apprentissage et la professionnalisation de l’équipe éducative ? Le but de cette recherche consiste à construire une heuristique statistique d’un corpus de données multivariées de différentes échelles et interdisciplinaires à partir celles qui sont disponibles en OpenData et d’autres à prototyper. La démarche est de questionner l'ensemble des données qui peuvent caractériser les bâtiments scolaires dans la perspective d'étudier les liens statistiques, entre les configurations spatiales, le bien-être des occupants et les performances scolaires. Le but second est de pouvoir questionner dans un passage à l'échelle, les résultats de la recherche de ces dernières années sur les influences des configurations des espaces de pratiques et la qualité du processus d'enseignement et d'apprentissage.
Auteurs :
Laurent Jeannin
Université de Cergy-Pontoise - France

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
10 h 31 (18 minutes)
Consulter
L'architecture des espaces éducatifs comme artefact de formation
BAMPI, Laure Sabine; BRANDT-POMARES, Pascale; MONNET, Nadja
Brève communication orale
Fait partie du symposium :
Compilés au 18e siècle dans une architecture dite « de forme scolaire » (Faillet 2017), les espaces éducatifs revêtent des formes diversifiées (Montessori 1919). Ces espaces, qui convoquent des disciplines liées à l’enveloppe physique (architecture) et à la fonction éducative (sciences de l’éducation) sont l’objet d’un but identique : permettre à l’enseignant de « faire classe » (Upton 2004; Meirieu 2004). Si les enseignants (et par extension les élèves), disposent d’un espace architectural dédié, sont-ils conscients des affordances (Gibson, 1979; 1986) de leur environnement sur leur pratique professionnelle? Ainsi, utilisent-il les composantes de l’objet architectural pour illustrer ou modifier leur pédagogie? Pour tenter de répondre à ces question nous avons observé les comportements, les postures et les déplacements d’un groupe de sujets (composé d’une vingtaine d’élèves de 6e et de leur enseignant d’histoire) confronté à un espace éducatif dit laboratoire (car destiné à l’expérimentation) vide de tout mobilier. Cette expérience s’est déroulée le 15 octobre 2018 au collège Henri Barnier à Marseille (16e) dans le cadre de la mise en place d’une pédagogie coopérative (programme Dafip-Sfere), où la modification de la pratique professionnelle des enseignants les a confronté à la question de l’occupation efficiente de l’espace et de son aménagement ad hoc.
Auteurs :
Laure Sabine Bampi
Aix Marseille Université | INSPE - France

Pascale Brandt-Pomares
Aix Marseille Université - France

Pr. Pascale Brandt-Pomares est vice présidente déléguée au Centre d’Innovation Pédagogique et d’Évaluation d’Aix-Marseille Université, directrice de l’Inspé d’Aix-Marseille, co-responsable du programme de recherche Artefacts de Formation de l’UR 4671 ADEF et membre de la fédération de recherche SFERE- Provence (FED4238). Ses recherches s’intéressent à la genèse instrumentale des artefacts et à l’appropriation des schèmes d’activité instrumentée pour comprendre le rôle du numérique dans les processus d'enseignement-apprentissage.

Nadja Monnet
ENSA Marseille - France

Anthropologue Maître de Conférences à l’École Nationale Supérieure d’Architecture (ENSA) de Marseille. Chercheuse membre du LAA (Laboratoire Architecture/Anthropologie) UMR 7218 LAVUE – CNRS depuis 2007. http://www.laa.archi.fr/ ; http://www.lavue.cnrs.fr/ (coordination de l’axe de recherche « Être habitant ? ») Domaines de recherche : Ethnographie des espaces urbains ; usages des espaces publics/privés ; processus de différenciation (altérité, genre, nature/culture, humain/non-humain) ; usages/perceptions des espaces par les enfants, adolescents et pratiques numériques. Dernières publications: -Explorer la ville: le rapport aux espaces publics des enfants et adolescents, Enfances, Familles, Générations, nº 30, 2018 http://www.efg.inrs.ca/numero/explorer-la-ville-le-rapport-aux-espaces-publics-des-enfants-et-des-adolescents/ (coordination avec Mouloud Boukala). -Urban Trajectories and Posturing: The Place of Children and Teenagers in the Makeup of the City / Postures et trajectoires urbaines : la place des enfants dans la ville, Enfances, Familles, Générations, nº 30, 2018 http://journals.openedition.org/efg/2763 [co-écrit avec Mouloud Boukala]

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail

Séance J211 : Communications libres

9 h 50 (17 minutes)
Consulter
Description et analyse des pratiques effectives de 2 enseignantes expertes du 1er cycle du primaire en contexte d’enseignement-apprentissage du vocabulaire
CUERRIER, Marjorie
Communication orale
D’après les recherches sur le sujet (Grossmann, 2011; Vancomelbeke, 2004), il semble qu’à travers la francophonie, le lexique soit peu enseigné formellement en classe au primaire. Dans la plupart des cas, cela s’explique par le fait que les enseignants se sentent démunis devant la tâche colossale que représente l’enseignement-apprentissage du vocabulaire (Beck, McKeown et Kucan, 2013). Dès lors, plusieurs enseignants énoncent certaines préoccupations quant aux connaissances lexicales de leurs élèves : ils soulignent l’imprécision des mots employés, la pauvreté de leur vocabulaire et la difficulté d’accéder au sens des mots. Face à cette problématique, notre recherche décrit et analyse les pratiques effectives de 2 enseignantes expertes du 1er cycle du primaire sur le sujet relevées à la suite d’observations en contexte naturel qui se sont échelonnées sur près de 2 mois. Les résultats obtenus, articulés autour du modèle multi-agenda (Bucheton et Soulé, 2009) et du cadre de référence de Jackson (1966, 1968), permettent de dresser un portrait exhaustif de leurs pratiques. Dans le même ordre d’idées, des faits saillants quant aux contenus abordés, aux dispositifs utilisés et à l’étayage offert constituent des pistes didactiques pertinentes dans l’enseignement-apprentissage du vocabulaire au primaire, ce que nous aborderons aussi lors de cette présentation.
Auteurs :
Marjorie Cuerrier
Université de Montréal - Canada

Marjorie Cuerrier est titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire de l’Université de Montréal (2017) ainsi que d’une maîtrise en sciences de l’éducation option didactique (2019) dans cette même Université. Travaillant à titre d'étudiante-chercheuse sur quelques projets de recherche d'envergure, elle est également doctorante à l’Université de Montréal en sciences de l'éducation option didactique, sous la direction d’Isabelle Montésinos-Gelet. Son projet doctoral traite de l’enseignement-apprentissage du vocabulaire à l’aide de la littérature jeunesse au primaire, une continuité de son projet de recherche de 2e cycle.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
10 h 07 (28 minutes)
Consulter
Le métier d’enseignant-chercheur : un bon métier avec des débuts difficiles
BOUHAFS, Mounia
Communication orale
L’enseignant comme professionnel de l’enseignement/apprentissage a pour devoir de favoriser les apprentissages et de contribuer au développement de ses étudiants. Cependant, certains de ces professionnels de l’enseignement peuvent vivre des débuts difficiles dans un milieu qui leur est étranger. Dans le cadre de la présente communication, nous avons choisi de porter notre attention sur le vécu de ces enseignants universitaires qui débutent sans formation dans l’enseignement supérieur. La pertinence de cette problématique s’est imposée à partir de notre vécu et de nos observations d’études consultées à ce sujet (Annoot, 2011; Gomez, Walker et Page, 2000; Huberman, 1989; Millet, Oget et Sonntag, 2016; Parmentier, 2006). L’objectif de cette contribution consiste à mieux comprendre le vécu des enseignants-chercheurs en début de carrière, sachant que ces premières années ont un impact décisif sur leur évolution professionnelle. Ainsi, nous avons besoin d’interroger les conditions d’exercice de ce métier, d’identifier les défis auxquels ils font face, d’exploiter le rapport qu’ils peuvent avoir à leur métier, à leur discipline d’enseignement, à leurs étudiants, à leurs collègues et à leur établissement. À cet effet, une recherche qualitative avec entretiens a été menée dans ce sens auprès de cinq enseignants-chercheurs débutants.
Auteurs :
Mounia Bouhafs
Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Kénitra-Marco - Maroc

Enseignante-Chercheure Laboratoire DILILARTICE Département de Langue et de Littérature Françaises Faculté des lettres et des sciences Humaines Université Ibn Tofail – Kénitra - Maroc. - Bibliographie : - Bouhafs M. - « Politiques Linguistiques au Maroc : Enjeux et Etat des lieux», Revue AL-Arabiya des études juridiques, économiques et sociales, n°5, Settat, 2018. - Bouhafs M. - « Identification des difficultés linguistiques et méthodologiques des étudiants scientifiques marocains», Revue AL-Arabiya des études juridiques, économiques et sociales, n°4, Settat, 2017. - Bouhafs M. - Morphologie du nom et du groupe nominal en tamazight : parler des Aït Sadden (Moyen Atlas), 2017, Ed. ALmaarifa. - Bouhafs M. - Guide pour le greffier des Cours Régionales des Comptes (C.R.C.), 2016, Ed. La Cour Régionale des Comptes de la Région Marrakech-Safi. - Bouhafs M. - L’enseignement du français dans les établissements scientifiques marocains : Enjeux et Complexités. Thèse Doctorat National en Langue et Littérature françaises; Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Dhar El Mahraz- Fès, 2015.

Thèmes : L’insertion dans la profession
10 h 35 (19 minutes)
Consulter
Développement des compétences numériques en matière d’analyse de l’enseignement et des apprentissages : conceptions et perceptions des professeurs de la HEP FR
KOSTANCA, Cuko; COEN, Pierre-François; ALVAREZ, Lionel
Communication orale
Le développement des compétences numériques des professeurs de la HEP FR constitue un enjeu majeur pour cette institution. C’est pour cette raison qu’elle s’est engagée dans le programme Digital skills de Swissuniversities en proposant le développement et l’utilisation d’OURA, un outil permettant de réguler les dispositifs d’enseignement d’apprentissage à partir de données captées durant les cours auprès des apprenants. Ces données sont analysées et envoyées aux professeurs et aux apprenants via un tableau de bord qui permet de visualiser leur évolution et/ou d’opérer des comparaisons entre plusieurs moments (Kruse et Pongsajapan, 2012). Cette démarche s’inscrit dans une logique d’analyse de données massives (Siemens et Long, 2011), mais dans une perspective d’apprentissage et de formation avec tous les avantages, les risques et les précautions à prendre (Peraya, 2019). La recherche présentée rendra compte de la première étape de l’utilisation d’OURA en Suisse à travers l’analyse des entretiens semi-directifs effectués auprès des acteurs universitaires mettant en perspective les conceptions et les perceptions au niveau du développement des compétences numériques.
Auteurs :
Cuko Kostanca
Haute École Pédagogique Fribourg - Suisse

Diplômée en enseignement du français langue étrangère à l'Université de Lausanne (Suisse) et en sciences économiques à la HEC de Montréal (Canada), Kostanca Cuko a obtenu son doctorat en Plurilinguisme et didactique des langues étrangères en 2014 à l'Université de Fribourg (Suisse) où elle a été chargée de cours dans le cadre des programmes du Bachelor et du Master. Actuellement elle est collaboratrice scientifique à la Haute école pédagogique de Fribourg où elle participe à plusieurs projets portant sur l'intégration de la technologie dans l'éducation.

Pierre-François Coen
Université de Fribourg ; HEP de Fribourg - Suisse

Lionel Alvarez
Haute École Pédagogique Fribourg - Université de Fribourg - Suisse

Thèmes : Le numérique éducatif

Page 1 de 1, affichant 25 entrées sur un total de 25. Entrées 1 à 25 :