etou

LÉGENDE

Sommet du numérique en éducation
Colloque international en éducation
Colloque / Sommet
Symposium
Affiche
  • Diffusion en direct
  • Vidéo ou présentation animée
  • Clavardage
  • Documents complémentaires
  • Liens complémentaires

JeudiVendrediTout

8 h 45 à 9 h 509 h 50 à 10 h 5011 h à 12 h 3012 h 30 à 13 h 3013 h 30 à 15 h15 h 10 à 16 h 40
8 h 30 à 10 h10 h 30 à 12 h12 h à 13 h 1513 h 15 à 14 h 4515 h 15 à 17 h 15

11 h à 12 h 30
Communications, ateliers et symposiums

Séance J301 : Carrefour éducation : bien plus qu'un simple moteur de recherche

11 h 00 (90 minutes)
Consulter
Carrefour éducation : bien plus qu'un simple moteur de recherche
LAURENDEAU, Phylippe
Atelier pratique
Carrefour éducation vous offre un vaste répertoire de ressources : sites Web commentés, activités pédagogiques, applications, guides thématiques, formations et plus encore. À vous de découvrir les ressources qui correspondent à vos besoins! La mission de Carrefour éducation est de vous offrir un accès rapide à des milliers de ressources gratuites, pertinentes et validées. La plateforme Carrefour éducation constitue une référence de choix en vous proposant une expérience riche de milliers de ressources constamment mises à jour et bonifiées! Apportez votre appareil électronique (ordinateur, tablette ou téléphone) pour explorer sur place notre plateforme. Vous repartirez dans votre classe avec des outils concrets pour votre enseignement.
Auteurs :
Phylippe Laurendeau
Carrefour éducation (GRICS) - Canada

Biologiste, enseignant de sciences, conseiller pédagogique, conseiller en évaluation des apprentissages, c'est le chemin parcouru par ce passionné de l'éducation depuis plus de 25 ans. Toujours à l'affût de ce qui permet de renouveler l'enseignement et de motiver l'apprentissage, il s'intéresse particulièrement à la technopédagogie. Son arrivée récente dans l'équipe de Carrefour éducation n'a surpris personne. Son rôle d'édimestre et de conseiller en technopédagogie lui permet de mettre à profit toutes ses compétences et de continuer à partager des ressources pédagogiques libres et gratuites avec le milieu de l'éducation québécois et au-delà.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J302 : L'actualité : pour un monde de possibilités pédagogiques

11 h 00 (63 minutes)
Consulter
L'actualité : pour un monde de possibilités pédagogiques
LAFLAMME, Maxime
Atelier commercial
Vous souhaitez positionner votre enseignement dans un contexte signifiant et faire vivre à vos élèves des situations authentiques d’apprentissage? L’utilisation régulière de l’actualité pour appuyer divers scénarios pédagogiques s’impose alors comme une démarche cohérente vers le développement de diverses compétences disciplinaires et numériques. Au terme de cette rencontre, vous aurez plusieurs cordes à votre arc, vous permettant ainsi de mettre en place des activités engageantes pour vos élèves. Vous serez accompagné pour mettre en lumière des contextes authentiques d’apprentissage axés sur l’éducation aux médias et le développement de la compétence numérique. Vous verrez comment engager les apprenants dans une démarche réflexive concrète et mobiliser leurs ressources pour imaginer des solutions réelles aux défis du 21e siècle.
Auteurs :
Maxime Laflamme
École Branchée - Canada

Maxime Laflamme est conseiller pédagogique et chargé de projets à l’École branchée. Il est également rédacteur en chef des guides pédagogiques SCOOP!. Il possède un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement au primaire de l’Université de Sherbrooke et poursuit un diplôme de 2e cycle en gestion scolaire à l’Université Laval. Il transmet sa passion pour le numérique éducatif et les pratiques innovantes dans le cadre de CréaCamps, de conférences et d'ateliers dans toute la francophonie.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :

Séance J303 : i+ Interactif primaire

11 h 00 (45 minutes)
Consulter
Prenez le virage numérique avec la plateforme i+ Interactif primaire !
LAPIERRE, Catherine
Communication orale
Venez explorer toutes les fonctionnalités de la plateforme i+ Interactif primaire de Chenelière Éducation et apprenez à naviguer aisément à travers une multitude de contenus numériques. Plus conviviale que jamais, la plateforme i+ Interactif primaire vous permettra de consulter, projeter, annoter et partager des éléments des cahiers et des guides numériques. En plus, travaillez les manipulations mathématiques au tableau numérique interactif grâce au nouvel espace de manipulation. Les animations, les vidéos, les contenus audio, les cartes et les activités interactives faciliteront votre enseignement et l’apprentissage des élèves en classe, en laboratoire ou à la maison. Dynamique, ludique, simple et facile à utiliser, la plateforme i+ Interactif primaire va vous émerveiller.
Auteurs :
Catherine Lapierre
Chenelière éducation - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J304 : Cours en ligne au secteur jeunes

11 h 00 (45 minutes)
Consulter
Un Moodle réinventé par le RÉCIT pour des cours en ligne au secteur jeunes
QUEMENER, Yvon; ROY, Étienne; CHENETTE, Alexandre; ANGERS, Nathalie
Communication orale
Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec a lancé, en 2018-2019, un projet pilote de formation à distance (FAD) à l’enseignement primaire et secondaire. Lors de cette première année, un service national du RÉCIT en FAD (SNFAD) a été créé et la conception de sept cours en ligne a été confiée aux équipes du RÉCIT. L’atelier auquel vous assisterez est divisé en trois parties. Dans un premier temps, une description du projet pilote vous sera faite. Dans un deuxième temps, l’équipe du SNFAD présentera les outils qu’elle a développés pour l’environnement numérique d’apprentissage en ligne Moodle. En ce sens, des outils ont été pensés, programmés et intégrés à la plateforme Moodle pour faciliter l’édition de contenus, favoriser l’accompagnement des apprenants, diagnostiquer les élèves à risque, etc. Un Moodle comme vous ne l’avez jamais vu : attrayant visuellement et performant pédagogiquement! Dans un troisième temps, vous aurez la chance de découvrir un aperçu de cours en ligne novateurs et révolutionnaires.
Auteurs :
Yvon Quemener
Service national du RÉCIT de la formation à distance - Canada

Conseiller pédagogique Service national du RÉCIT de la formation à distance, 2018 à aujourd’hui. Enseignant en science et technologie à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, 2002 à 2018. Responsable du programme de robotique au deuxième cycle à la polyvalente de Charlesbourg, 2013-2018. Expertises: Science et technologie, robotique, Moodle, TIC.

Étienne Roy
Service national du RÉCIT de la formation à distance - Canada

Conseiller pédagogique Service national du RÉCIT de la formation à distance, 2018 à aujourd’hui. Conseiller pédagogique en science et technologie et en apprentissage en ligne à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, 2003 à 2018 Spécialiste de l'éducation, Ministère de l'éducation, du loisir et du sport, 2003 à 2011 Expertises: Science et technologie, Projet personnel d'orientation, Exploration de la formation professionnelle, Formation en ligne, Moodle, TIC

Alexandre Chenette
RECIT | FEEP - Canada

Alexandre Chenette a enseigné 10 ans l’Éthique et la Philosophie aux élèves de 4e et 5e secondaire. Il est maintenant conseiller pédagogique au service national du RÉCIT. Ses champs d’expertise sont l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle, le jeu vidéo éducatif, la formation à distance, l’avenir de l’éducation, le développement de la citoyenneté et les enjeux éthiques à l’ère du numérique.

Nathalie Angers
Service national du RÉCIT de la formation à distance - Canada

Enseignante et spécialiste pédagonumérique, Service national du RÉCIT de la formation à distance, 2018 à aujourd’hui. Enseignante à distance et conceptrice de cours en ligne, enseignante en chimie, science et technologie à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin et autres établissements, 1990 à 2006. Spécialiste de l’éducation, chargée de projets, chargée de formations, coauteure de programme, design et rédaction de formations, prêt de service au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Programmes du développement professionnel (Projet personnel d’orientation, et Exploration de la formation professionnelle), 2006-2018. Expertises : Formation à distance, Cours en ligne, Rédaction, Projet personnel d'orientation, Science et technologie.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J305 : Numérique ou imprimé (ERPI) / Littérature et numérique

11 h 00 (15 minutes)
Consulter
Numérique ou imprimé : une question de motivation seulement ?
CARVALHO, Cindy
Communication orale
En collaboration avec des enseignants québécois, Pearson ERPI, concepteur de ressources pédagogiques pour l’enseignement et l’apprentissage, a réalisé une étude pour tenter de mesurer les impacts de deux outils semblables (l’un en format numérique, l’autre en format imprimé) sur les résultats et la motivation des étudiants. Notre objectif consistait à répondre à la question suivante : dans quelle situation d’apprentissage l’un doit être privilégié par rapport à l’autre? La présente communication exposera les résultats de cette première étude et indiquera d’autres pistes à explorer.
Auteurs :
Cindy Carvalho
Pearson ERPI - Canada

Public cible : tous
Niveau de difficulté :
11 h 15 (60 minutes)
Consulter
Une année, un voyage!
SOULIE, Marie
Communication orale
Une année, un voyage est une simulation globale sur une année scolaire en 6ème (11-12 ans) en français. Nous embarquons sur notre navire en septembre et notre voyage nous emmènera de l’Île aux monstres (l’Odyssée d’Homère) à l’archipel de la Ruse (Fables de La Fontaine) en mettant le cap sur la Méditerranée pour les textes fondateurs et bien d’autres destinations. Les élèves s’inventent un personnage membre de l’équipage de notre embarcation. Ce personnage tiendra tout le long de l’année son journal de bord dans lequel il décrira en quelques lignes ce qui l’aura marqué à chaque voyage (séquence) et à chaque escale (séance). Ce journal de bord se fera sur le cahier. Les aventures de la simulation globale seront les déclencheurs des différents écrits ou oraux comme la bouteille à la mer qui révélera une carte qui déclenchera un récit d’aventures ou la liaison radio en direct de Polynésie qui permettra de réaliser une émission sur les contes venus d’ailleurs. Une année, un voyage : une idée pour embarquer les élèves et leur redonner le goût de l’écriture et de la lecture.
Auteurs :
Marie Soulie
Collège Argote Orthez - France

Marie Soulié , professeure de français au collège Daniel Argote d’Orthez, interlocutrice académique au numérique en Lettres pour l’académie de Bordeaux. Chargée de mission à direction académique au numérique. Twitter: @marie34 Blog: http://tablettes-coursdefrancais.eklablog.com

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J306 : Pistes pour assurer la continuité pédagogique avec le numérique dans un contexte de pandémie

11 h 00 (89 minutes)
Consulter
Pistes pour assurer la continuité pédagogique avec le numérique dans un contexte de pandémie : une discussion virtuelle avec des experts du numérique en éducation
KARSENTI, Thierry; GIROUX, Patrick; MEYER, Florian; PETERS, Martine; POELLHUBER, Bruno; ROY, Normand; COLLIN, Simon; TREMBLAY, Chantal; PARENT, Simon
Communication orale
L’objectif de cette discussion virtuelle est d’amener des experts du numérique en éducation à réfléchir et à proposer certaines pistes de solutions en lien avec la continuité pédagogique, par le numérique en éducation, en contexte de pandémie. Les experts participant à cette discussion sont Thierry Karsenti (Université de Montréal), Patrick Giroux (UQAC), Florian Meyer (Université de Sherbrooke), Martine Peters (UQO), Bruno Poellhuber, Normand Roy (Université de Montréal) et Chantal Tremblay (UQAM). Ces chercheur(e)s sont associé(e)s au Groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des TIC en éducation (GRIIPTIC). Cette discussion sera animée par Simon Parent (Université de Montréal), coordonnateur du GRIIPTIC.
Auteurs :
Thierry Karsenti
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Thierry Karsenti est directeur du CRIFPE, détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation, et professeur titulaire à l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il a publié de nombreux livres et articles scientifiques portant sur le numérique en éducation. Membre de l’Académie des sciences du Canada (Société Royale), ses réalisations ont été reconnues par de nombreux prix nationaux et internationaux.

Patrick Giroux
Université du Québec à Chicoutimi - CRIFPE - Canada

Patrick Giroux est professeur en technologies éducatives à l'Université du Québec à Chicoutimi. Il mène actuellement une recherche financée par le Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur qui vise, entre autres, à documenter les stratégies pédagogique mises en place dans les laboratoires créatifs en lien avec les compétences qui y sont développées.

Florian Meyer
Université de Sherbrooke - Canada

Martine Peters
Université du Québec en Outaouais - CRIFPE - Canada

Bruno Poellhuber
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Professeur titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation et directeur du Centre de pédagogie universitaire (CPU) de l’Université de Montréal, Bruno Poellhuber est chercheur membre du CRIFPE et du groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des TIC (GRIIPTIC). Ses travaux portent sur l’utilisation des technologies pour l’apprentissage au postsecondaire et chez les adultes, dans des contextes d’enseignement en présentiel et de formation à distance (ex : MOOC). Ses recherches portent plus précisément sur les liens entre encadrement, motivation, engagement et persévérance, le développement et l’adoption d’innovations pédagogiques avec les technologies émergentes (réalité virtuelle, makerspace, etc.), les pratiques pédagogiques actives avec les TIC, dans le contexte des classes d’apprentissage actif et des espaces créatifs. Il est co-auteur du cadre de référence de la compétence numérique (MÉES, 2019).

Normand Roy
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Normand Roy, Ph.D., est professeur au département des sciences de l’éducation de l'Université de Montréal. Il est passionné par l’utilisation des technologies en éducation. Ses principaux intérêts de recherche sont les usages du web 2.0 et les technologies récentes (réalité virtuelle, jeux vidéo, etc.) . Il cherche constamment à trouver la place pédagogique des différents outils technologiques, et ce, dans tous les contextes disciplinaires. Dans le contexte universitaire, il s’intéresse plus particulièrement à la formation à distance et aux cours en ligne.

Simon Collin
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

Chantal Tremblay
Université de Montréal - Canada

Simon Parent
Université de Montréal - Canada

Simon Parent est doctorant en psychopédagogie à l’Université de Montréal et coordonnateur de la recherche scientifique de la Chaire de recherche du Canada sur le numérique en éducation. Il est étudiant-chercheur au CRIFPE et s’intéresse à l’utilisation pédagogique de la programmation et de la robotique au primaire pour le développement de compétences. Il contribue à des travaux portant notamment sur le sport électronique (e-sport), la formation à distance des enseignant(e)s au Niger (projet UTIFEN) et l’utilisation de jeux vidéo pour l’apprentissage (Assassin’s Creed, Minecraft). Il coordonne aussi les activités de recherche du GRIIPTIC. Simon Parent est membre du Réseau des établissements scolaires pour l’utilisation des connaissances issues de la recherche (RÉU-CIR).

Thèmes : Le numérique éducatif

Séance J307 : Symposium - Gestion de l'implantation du numérique : leadership, modèles et pratiques favorisant le développement de la compétence pédagonumérique

11 h 00 (14 minutes)
Consulter
Stratégies de gestion dans la formation à distance : modèles et pratiques dans la transformation des cours à distance
MONETTE, Julie; GRAVELLE, France; FRIGON, Nathalie
Communication orale
Fait partie du symposium :
Cette communication présente les résultats des travaux de recherche portant sur la gestion des établissement d'enseignement à l'ère du numérique pour le Réseau d'enseignement à distance (REFAD). La recherche se base sur un cadre conceptuel du leadership transformationnel pour étudier les modèles et les projets réalisés à divers ordres d'enseignement dans la mise en oeuvre de l'enseignement à distance. Les résultats des entretiens semi-structurés menés auprès de vingt directions d'établissements d'enseignement sont présentés autour de grandes thématiques: politiques et directives, plans d'action, stratégies et pratiques de gestion, compétences professionnelles des gestionnaires, formation et accompagnement des équipes. Ces résultats proposent des pistes d'action stratégiques pour outiller les gestionnaires qui souhaitent mettre en oeuvre des projets d'enseignement à distance ou en mode hybride, en tenant compte des divers enjeux organisationnels inhérents à cette implantation numérique.
Auteurs :
Julie Monette
Université du Québec à Montréal - Canada

Étudiante à la maîtrise.

France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Nathalie Frigon
Université du Québec à Montréal - Canada

Nathalie Frigon est spécialiste en intelligence collective et en gestion de l’innovation en éducation. Inscrite au doctorat à la faculté des sciences de l’éducation, sa recherche doctorale porte sur la transformation numérique de l’école vers le modèle d’école apprenante proposé par l’UNESCO et l’OCDE. Selon une position activiste transformative, cette recherche vise à accompagner une équipe-école à travers le processus transformationnel de son établissement scolaire selon une recherche-action appréciative. Au cours des vingt dernières années, son parcours professionnel dans le domaine de l'intégration du numérique l'a conduite à jouer divers rôles en contexte d’innovation pédagogique et organisationnelle. Après avoir enseigné à des jeunes pendant plus d'une décennie, elle intervient dans le milieu scolaire à titre de conseillère pédagogique. Elle accompagne la conception et l’implantation de projets numériques par des approches de gestion du changement basées sur l’intelligence collective.

Thèmes : Le numérique éducatif
11 h 14 (20 minutes)
Consulter
Implantation du numérique à l'enseignement supérieur : une gouvernance axée sur la collaboration
FOURNIER, Frédéric; GRAVELLE, France; STOCKLESS, Alain; RIVEST, Martin; TRAMBLAY, Jean-François
Communication orale
Fait partie du symposium :
L'apprentissage à distance constitue l'une des stratégies organisationnelles permettant la mise en oeuvre du Plan d'action numérique (MÉES, 2018) au sein des universités québécoises. Néanmoins, cette stratégie va de pair avec l'accompagnement et le soutien du corps enseignant dans le développement de leur compétence numérique (MÉES, 2019). Celle-ci dépend notamment de nouvelles stratégies d'enseignement étant mieux adaptées à ce nouveau contexte numérique. Allant en ce sens, nous vous présentons les travaux du Comité sur l'apprentissage et la recherche qui coordonne cette implantation numérique au sein de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) à travers son Plan d'action pour le développement de l'enseignement en ligne (2018-2021).
Auteurs :
Frédéric Fournier
Comité sur l'apprentissage et la recherche de l'Université du Québec à Montréal - Canada

France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Alain Stockless
Université du Québec à Montréal - Canada

Martin Rivest
Université du Québec à Montréal - Canada

Jean-François Tramblay
Université du Québec à Montréal - Canada

Thèmes : Le numérique éducatif
11 h 34 (20 minutes)
Consulter
Laboratoire d'innovation pour la transformation numérique de l'école
VALLÉE, Diane
Communication orale
Fait partie du symposium :
Le développement de la compétence numérique (MÉES, 20919) des élèves et des membres de l’équipe-école présente un enjeu institutionnel d’importance pour les directions d’établissement d’enseignement. Elle dépend notamment de sa capacité à mettre en œuvre des stratégies favorables à un apprentissage et à un développement professionnel continu. Dans cette communication, nous présentons le cas d’une équipe de direction qui a mis sur pied un laboratoire d’innovation pédagogique et institutionnelle en tant que stratégie de transformation numérique de l’école. Agissant en tant que courroie de transmission, ce laboratoire favorise la mise en œuvre du projet éducatif. De plus, il favorise la mobilisation et le développement d'une équipe d’experts étant composée d’élèves, d’enseignants, de professionnels et des membres de la direction. Les quatre piliers de ce laboratoire sont: 1) l'apprentissage professionnel continu; 2) la diffusion et le réseautage; 3) la veille, l’expérimentation et la recherche et 4) la mise en œuvre du plan d’action numérique. Les défis, les enjeux et les leviers de la transformation numérique de l’école seront abordés à travers ces quatre piliers.
Auteurs :
Diane Vallée
Centre d'éducations des adultes d'Outremont - Canada

Diane Vallée est dans le domaine de l’éducation depuis plus de vingt-cinq ans. Après quelques années passées à l’’enseignement des sciences au secondaire, elle s’est par la suite orientée vers la gestion des établissements d’enseignement primaire, secondaire et à l’éducation des adultes. Elle se distingue par son leadership collaboratif et son sens de l’innovation. Visionnaire, elle sait concevoir des projets qui mobilisent son équipe-école vers le design d’une école renouvelée par le numérique.

Thèmes : Le numérique éducatif
11 h 54 (15 minutes)
Consulter
Fin de la deuxième séance (période de questions)
GRAVELLE, France
Période de questions
Fait partie du symposium :
Auteurs :
France Gravelle
Université du Québec à Montréal - CRIFPE - Canada

France Gravelle est professeure au Département d’éducation et de pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Elle a auparavant été professeure invitée en leadership, évaluation, programmes et politiques éducationnelles à la faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa ainsi que directrice du Centre de pédagogie universitaire. Spécialiste en gestion de l’éducation et nouvelle gouvernance, elle s’intéresse également aux questions relatives à la gestion du numérique, de l’enseignement en ligne et hybride, de la gestion de l’enseignement supérieur ainsi qu’au bien-être des membres de la direction d’établissement d’enseignement. Professeure associée à l’Institut des sciences, des technologies et des études avancées d’Haïti (STEAH) et chercheure associée au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), elle est également membre du GRIDE, du Réseau de recherches sur le numérique de l'UQAM, du conseil d’administration de l’ADERAE, de l’AFIRSE, du comité de direction de la CIRT@ ainsi que du conseil d’administration du REFAD.

Thèmes :

Séance J308 : Symposium - Rapport au savoir : les zones d’ombre et de lumière

11 h 00 (30 minutes)
Consulter
Recherches sur le rapport aux savoirs et les croyances épistémologiques auprès d’étudiants universitaires : quels éclairages possibles entre ces deux concepts ?
THERRIAULT, Geneviève; FORTIER, Sylvie; BAILLET, Dorothée
Communication orale
Fait partie du symposium :
Cette communication entend explorer les rapprochements possibles entre deux concepts appartenant a priori à des contextes d’émergence ainsi qu’à des perspectives théoriques et méthodologiques distinctes. Il s’agit des concepts de rapport aux savoirs et de croyances épistémologiques. Le premier s’est développé d’abord en France puis dans le monde francophone dans le but de mieux comprendre les raisons pour lesquelles certains élèves réussissent moins bien que d’autres à l’école (Caillot, 2014; Charlot, 2017), selon des approches variées (sociologique, clinique, didactique). Le second a vu le jour aux États-Unis et s’est déployé par la suite à l’échelle internationale afin de cerner la manière dont des étudiants et des enseignants conçoivent la connaissance et la manière dont celle-ci est acquise (Crahay et Fagnant, 2007; Hofer et Pintrich, 1997). De prime abord, on pourrait considérer que ces deux construits théoriques ne présentent pas d’éléments de convergence, mais il en est autrement lorsque l’on tient compte des données de terrain. Ainsi, bien que le point de départ de ces concepts diverge, des zones de lumière peuvent apparaître si l’on s’attarde aux résultats qu’ont permis d’obtenir deux recherches en milieu universitaire, l’une auprès de futurs enseignants au Québec et l’autre auprès de futurs psychologues en Belgique.
Auteurs :
Geneviève Therriault
Université du Québec à Rimouski - Canada

Geneviève Therriault est professeure titulaire en psychopédagogie de la formation pratique au secondaire au sein de l'Unité départementale des sciences de l'éducation de Rimouski (UDÉR), à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle est aussi codirectrice du Comité de programmes d'études de cycles supérieurs en éducation. Détentrice d'un doctorat en éducation (UQAR/UQAM, 2008) et d'un postdoctorat en didactique (Université Laval, 2009), elle mobilise depuis une quinzaine d'années les concepts de rapport aux savoirs et d'engagement auprès d'élèves du secondaire dans le cadre de la mise à l'essai de démarches éducatives interdisciplinaires en lien avec des questions environnementales socialement vives (QSVE). Elle s'intéresse aussi aux articulations entre les croyances - tant épistémologiques que pédagogiques - et les pratiques d'enseignants engagés dans des formations initiales et continues à l'ordre secondaire, tout particulièrement dans les domaines des sciences naturelles (SN) et des sciences humaines et sociales (SHS).

Sylvie Fortier
Institut maritime du Québec | Cégep de Rimouski - Canada

Sylvie Fortier (B. Sc. Anthrolopogie, M. A. Éducation) est doctorante en éducation. Actuellement conseillère pédagogique au niveau collégial à l’Institut maritime du Québec (Collège de Rimouski), elle est responsable du perfectionnement pédagogique et de l’accompagnement du personnel enseignant. Elle est notamment accompagnatrice et chargée de cours pour Performa (Université de Sherbrooke). Depuis 2013, elle enseigne à l’Université du Québec à Rimouski à titre de chargée de cours pour les départements de Sciences de l’éducation et de Sociétés, territoires et développement. Professionnelle de recherche depuis une dizaine d’années, elle a collaboré à différents projets de recherche en éducation et en sciences sociales. Elle s’intéresse notamment aux croyances épistémologiques des enseignants, aux conceptions de l’enseignement et de l’apprentissage, mais aussi aux fondements sociaux de l’éducation, aux parcours de vie, aux parcours d’études (formation professionnelle, études de cycles supérieurs), à l’étude de la jeunesse, du genre et des enjeux de conciliation.

Dorothée Baillet
Université Libre de Bruxelles - Belgique

Dorothée Baillet est postdoctorante en Sciences psychologiques et de l’éducation et fait partie du Centre de Recherche en Sciences de l’Education (CRSE) à l’Université libre de Bruxelles. Ses travaux de recherche portent essentiellement sur l’échec et la réussite à l’université, l’étude du rapport au savoir des étudiants et des caractéristiques des savoirs universitaires. Jusqu’en 2017, elle a également été responsable du dispositif d’aide à la réussite des étudiants de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’Éducation.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
11 h 30 (18 minutes)
Consulter
Comment favoriser la transversalité des rapports épistémiques aux savoirs?
GAGNON, Mathieu
Communication orale
Fait partie du symposium :
S’appuyant sur des données obtenues auprès d’élèves et d’enseignants du secondaire, la communication proposée vise à identifier les zones d’ombre et de lumière touchant les relations entre rapports épistémologiques aux savoirs (RÉS) et exercice d’une pensée critique (PC) sous l’angle de la transversalité. Parmi les zones de lumière, notons que différentes études tendent à montrer qu’il y a des variations des RÉS selon les domaines (Hofer, 2000; Hofer, 2006; Schommer et Walker, 1995; Schommer-Aikins, Duell et Barker, 2003; Therriault, 2008; Wolfs, Salomon et Delhaye, 2010; Gagnon, 2019). En parallèle, d’autres études identifient les rapports de type socioconstructiviste, intersubjectiviste ou relationnelle comme étant des facilitateurs de l’exercice d’une PC (Barrau, 2016; Chan et Ku, 2011; Daniel et Auriac-Slusarczyk, 2011; Daniel et Gagnon, 2016; Gagnon 2011 et 2012; Fourez, 2002; Gagnon, 2008; Huemer, 2005; King et Kitchener, 1993). Cependant, parmi les zones d’ombre, la question de la transversalité soulève plusieurs interrogations, alors que celle visant à déterminer les moyens par lesquels il devient possible, chez une seule personne, de développer transversalement ses RÉS ainsi que sa PC sont encore plus grandes. La présente communication tentera, par le recours à des données empiriques, de jeter un peu de lumière sur ces zones.
Auteurs :
Mathieu Gagnon
Université de Sherbrooke - CRIFPE - Canada

M. Gagnon est professeur agrégé à la Faculté d'éducation de l'université de Sherbrooke. Ses principaux champs de recherche sont la pensée critique, les rapports épistémiques aux savoirs, la pratique du dialogue philosophique et la didactique de l'éthique.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
11 h 48 (30 minutes)
Consulter
Étude écologique des émotions et de leur rôle dans le rapport au savoir de l’élève au primaire : résultats de recherche 
ESPINOSA, Gaëlle
Communication orale
Fait partie du symposium :
Si les émotions sont souvent mentionnées comme intervenant dans la construction du rapport au savoir des individus (notamment Beaucher, 2004 ; Beillerot, Blanchard-Laville et Mosconi, 1996 ; Blanchard-Laville, 2005, 2013 ; Hatchuel, 2013), elles y sont tout compte fait assez peu étudiées, surtout en situation écologique de classe. La recherche « Émotions et rapport au savoir » (ERaS) a pour but d’étudier, par une approche écologique, les émotions et leur rôle dans le rapport au savoir de l’élève au primaire. Quelles sont ces émotions ? Que se passe-t-il émotionnellement lors du processus d’apprentissage ? Qu’en déclare l’élève ? Que dit-il éprouver ? De façon exploratoire, nous avons récolté des données auprès d’une dizaine élèves, âgés de 8 à 10 ans, d’une école située dans l’Est de la France lors de deux périodes (aux printemps 2018 et 2019) et au moyen d’une quadruple instrumentation (captations vidéo en classe, entretiens courts de recherche, échelles d’évaluation et entretiens semi-directifs de recherche). La mise en œuvre et l'analyse (actuellement en cours) des données de cette recherche sont collectives, en collaboration avec Benoit Dejaiffe, Jean-Michel Perez et Géraldine Suau. Notre communication proposera une présentation de cette recherche et de ses premiers résultats.
Auteurs :
Gaëlle Espinosa
Université de Lorraine - France

Gaëlle Espinosa, Ph.D., est maître de conférences au Département de sciences de l’éducation à l’Université de Lorraine à Nancy (UL, France), membre du Laboratoire Interuniversitaire des Sciences de l’Education et de la Communication (LISEC) et de l’équipe de recherche Apprentissage Apprentissages, pratiques d’enseignement et d’éducation (AP2E) au sein de ce laboratoire, collaboratrice à l'international du Réseau de recherche et de valorisation de la recherche pour le bien-être et la réussite en contexte de diversité (RÉVERBÈRE).

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

Séance J309 : Communications libres

11 h 00 (17 minutes)
Consulter
Description et analyse de pratiques d’enseignantes expertes qui utilisent la littérature jeunesse au 1er cycle du primaire pour l’enseignement-apprentissage du vocabulaire
CUERRIER, Marjorie
Brève communication orale
D’après les recherches sur le sujet (Grossmann, 2011; Vancomelbeke, 2004), il semble qu’à travers la francophonie, le lexique soit peu enseigné formellement en classe au primaire. Dans la plupart des cas, cela s’explique par le fait que les enseignants se sentent démunis devant la tâche colossale que représente l’enseignement-apprentissage du vocabulaire (Beck, McKeown et Kucan, 2013). Dès lors, plusieurs enseignants énoncent certaines préoccupations quant aux connaissances lexicales de leurs élèves : ils soulignent l’imprécision des mots employés, la pauvreté de leur vocabulaire et la difficulté d’accéder au sens des mots. Face à cette problématique, notre recherche décrit et analyse les pratiques effectives de 2 enseignantes expertes du 1er cycle du primaire sur le sujet relevées à la suite d’observations en contexte naturel qui se sont échelonnées sur près de 2 mois. Les enseignantes observées utilisent la littérature jeunesse lors de leur enseignement, un dispositif probant selon plusieurs chercheurs (Hood, Conlon et Andrews, 2008; Morin et al., 2006; Sénéchal, 2000). Les résultats obtenus, articulés autour du modèle multi-agenda (Bucheton et Soulé, 2009) et du cadre de référence de Jackson (1966, 1968), permettent de dresser un portrait exhaustif de leurs pratiques (contenus abordés, dispositifs utilisés et étayage offert, etc.).
Auteurs :
Marjorie Cuerrier
Université de Montréal - Canada

Marjorie Cuerrier est titulaire d’un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire de l’Université de Montréal (2017) ainsi que d’une maîtrise en sciences de l’éducation option didactique (2019) dans cette même Université. Travaillant à titre d'étudiante-chercheuse sur quelques projets de recherche d'envergure, elle est également doctorante à l’Université de Montréal en sciences de l'éducation option didactique, sous la direction d’Isabelle Montésinos-Gelet. Son projet doctoral traite de l’enseignement-apprentissage du vocabulaire à l’aide de la littérature jeunesse au primaire, une continuité de son projet de recherche de 2e cycle.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
11 h 17 (19 minutes)
Consulter
Évaluation des pratiques enseignantes intégrant les TIC en contexte de formation professionnelle en Côte d’Ivoire
OYENIRAN, Rassidy; BENIE, Aloh Jean Martial Hillarion; OUATTARA, Souleymane; BERTE, Zakaria; TRAORÉ, Sinaly
Communication orale
Les technologies de l’information et de la communication en éducation (TICE) ont été introduites dans les programmes ivoiriens lors de la rentrée scolaire 2012-2013. Le secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle est plutôt en retard dans ce processus d’intégration des TICE. Les premières résolutions ont été adoptées seulement en 2015. Dans ces conditions, les cybercafés sont le « sanctuaire » des TIC, car les apprenants s’y initient et développent leur capacité (Benié, 2009). Dans le contexte actuel marqué par une politique gouvernementale de facilitation de l’accès des populations aux TIC et l’adoption de l’approche par compétence (APC) en formation professionnelle, la question de l’apprentissage par les TIC devient une préoccupation majeure. L’objectif de la présente étude était d’évaluer les pratiques enseignantes intégrant les TICE dans le secteur de la formation professionnelle en Côte d’Ivoire. Les résultats montrent que la majorité des enseignants n’utilisent pas les TIC aussi bien avant que pendant l’animation des leçons pour des questions d’indisponibilité des infrastructures. Lorsque le minimum existe, les enseignants n’ont pas la capacité de les utiliser de manière efficiente. En revanche, les apprenants ont une bonne maîtrise des TIC, car ils les utilisent quotidiennement à des fins ludiques.
Auteurs :
Rassidy Oyeniran
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Rassidy Oyeniran a reçu une formation supérieure au Canada et en Chine. Il s’intéresse aux questions liées au leadership en éducation et spécifiquement le rôle positif que les femmes peuvent jouer dans la promotion de la transformation et du développement des écoles en Côte d’Ivoire. Bilingue, Rassidy Oyeniran a une très bonne notion du genre. Ces travaux portent également sur les sujets de politique d’éducation, d’Education pour Tous (EPT) et de formation pédagogique.

Aloh Jean Martial Hillarion Benie
Institut pédagogique national pour l'enseignement technique et professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Maître-Assistant à l’IPNETP. Il s’intéresse aux questions liées l’évaluation en éducation. Ses travaux couvrent un large éventail dans le domaine de l’éducation, y compris les Techniques de l’Information et de la Communication en Education. BENIE Hilarion a fait un post-Doctorat en mesure et évaluation à l’Université de Montréal il y a quelques années. Il est très impliqué dans les activités de recherche de l’IPNETP en Côte d’Ivoire son pays.

Souleymane Ouattara
Institut pédagogique national pour l'enseignement technique et professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Assistant à l’IPNETP. Son domaine de recherche est Mesure et Evaluation en éducation. Il s’intéresse également aux questions de l’Éducation pour Tous et de la pédagogie. Il est fortement impliqué dans les activités éducatives de son Institut employeur (IPNETP).

Zakaria Berte
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

M. Berte Zakaria est Directeur Général de l’IPNETP. Il est Maître-Assistant. Il a obtenu son Ph.D. en Sciences de l’éducation au Québec (Canada) où il a noué d’excellentes connections professionnelles et scientifiques.

Sinaly Traoré
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Traoré Sinaly est spécialiste en sciences de l’éducation et enseigne à l’IPNETP.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail, Le numérique éducatif
11 h 36 (26 minutes)
Consulter
Formation initiale des enseignants à l’Université de Bordeaux : la dynamique de groupe au service de la régulation du groupe dans la classe
POYMIRO, Rémi
Communication orale
Dans un contexte rendu inquiétant par une crise du système scolaire français, qui semble être plus largement celle de la société, les enseignants cherchent des solutions pour remédier à diverses formes d’échecs dans la relation pédagogique. La formation initiale peine parfois à éclairer les praticiens sur ce questionnement pourtant central (Meirieu, 2018). Nous situons notre présentation dans une démarche qui vise à repenser la formation et l’accompagnement des enseignants en termes de régulation de classe. Après avoir montré comment les paradigmes des sciences psychosociales et des sciences de l’éducation peuvent se rencontrer dans la préoccupation des enseignants à créer une « atmosphère dialogique propice aux apprentissages » (Bucheton, 2009), nous présenterons l’option « Dynamiques des groupes » que propose l’Université de Bordeaux à tous les étudiants en Master II Enseignement. Celle-ci s’appuie sur le prérequis suivant : en plaçant l’articulation de l’individuel et du collectif comme une condition incontournable à l’acquisition de savoirs (Vygotski), la question des interactions entre les acteurs de la scène pédagogique devient centrale; la compréhension des mécanismes qui régissent les interactions au sein de la classe est un levier précieux lorsque l’on aborde le climat de classe (Vannereau, 2018).
Auteurs :
Rémi Poymiro
Université Bordeaux Montaigne - France

Professeur d'éducation musicale en collège et lycée depuis 22 ans. Spécialiste des pratiques musicales collectives à visées sociale et des musiques afro-américaines improvisées.Tuteur terrain, titulaire d'un Master en accompagnement pour adultes et ingénierie de formation. Chargé de cours en didactique de l'éducation musicale et en dynamique de groupe à l'Université Bordeaux Montaigne. Formateur DAFPEN sur la gestion de classe et sur l'utilisation de la vidéo en formation initiale des professeurs stagiaires. Doctorant en science de l'éducation au LACES EA7437

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
12 h 02 (25 minutes)
Consulter
Quel rôle joue les gestionnaires des tuteurs dans les cours en ligne?
DESJARDINS, Guillaume; RACETTE, Nicole; HOULE, Martin
Brève communication orale
Dans cette recherche théorique, la gestion du travail des tuteurs est examinée dans un contexte de télétravail. L’interdisciplinarité entre la fonction de tutorat et la gestion de ce tutorat est abordée dans son aspect systémique. Les gestionnaires des tuteurs en télétravail communiquent peu avec ces derniers et, de ce fait, les connaissent peu. Les pratiques en gestion, en communication en ligne et en télétravail, rencontrent des obstacles importants de collaboration. Les apprentissages dans ces fonctions se font surtout par essai-erreur, peu de mécanismes permettant à ces intervenants d’apprendre des expériences des collègues, actuels et passés. La mise en place de tels mécanismes pourraient permettre une évolution plus harmonieuse des pratiques, surtout dans le télétravail où chacun tend à maintenir ses positions plutôt que de collaborer, les relations étant peu développées. Nous constatons que les choix organisationnels à ce chapitre devraient être révisés afin de faciliter la collaboration, pour une plus grande qualité de l’encadrement dans les cours en ligne ainsi qu’une plus grande satisfaction des tuteurs dans leur travail.
Auteurs :
Guillaume Desjardins
Université TELUQ - Canada

Nicole Racette
Université TÉLUQ - Canada

Martin Houle
Université TELUQ - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail

Séance J310 : Communications libres

11 h 00 (30 minutes)
Consulter
Résultat de la recherche sur la politique éducative du point de vue du genre sur la prévention de l’abus sexuel sur les enfants des écoles primaires de l’État de Morelos au Mexique
VERONICA, Giles; JUAN SALVADOR, Nambo; GARCIA, Magally
Communication orale
Cette recherche visait à réaliser une évaluation fondée sur le genre dans le contexte de mise en application du Programme national de cohabitation scolaire (PNCE), également en lien avec les protocoles pour la prévention de l’abus sexuel chez les enfants, du harcèlement scolaire et de la maltraitance scolaire au primaire dans l’État de Morelos, Mexico. L’étude a été réalisée en trois étapes : la situation du Programme national de cohabitation scolaire (PNCE); l’élaboration des instruments et leur application; le retour sur les interventions selon les besoins des écoles. L’échantillon a été réparti en quatre groupes : les directeurs; les enseignants; les parents (mères de famille); les élèves de l’éducation primaire de l’État de Morelos. Nous avons eu un total de 432 participants. Nous avons constaté que : le sexe influence les formes de violence, sa fréquence en opposition à la perception que les parents ont du milieu scolaire; le harcèlement scolaire est l’abus de la part des élèves qui viennent vivre dans ce milieu scolaire.
Auteurs :
Giles Veronica
CENTRO MORELENSE PARA EL DESARROLLO DE LA CIENCIA CEM-CIENCIA - Mexique

Professeur de recherche, domaines de travail: enseignants, attentes et croyances, décrochage scolaire, violence et genre.

Nambo Juan Salvador
CENTRO MORELENSE PARA EL DESARROLLO DE LA CIENCIA CEM-CIENCIA/CENTRO UNIVERSITARIO CIFE - Mexique

Magally Garcia
CENTRO MORELENSE PARA EL DESARROLLO DE LA CIENCIA CEM-CIENCIA - Mexique

Thèmes : L’insertion dans la profession, Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
11 h 30 (14 minutes)
Consulter
Analyse du rapport au temps de l'apprenant dans un dispositifi d'apprentissage collaboratif à distance
SIA, Benjamin
Communication orale
Nous interrogeons la nature de la relation qui existe entre le rapport au temps de l’apprenant dans le dispositif numérique de formation et la réussite de l’apprentissage collaboratif à distance. Elle prend en compte les dimensions provisionnelle et culturelle du temps. Considérant la dimension provisionnelle du temps, les résultats révèlent que le temps de séjours de l’apprenant dans la plateforme numérique de la formation apparaît comme un temps qualitatif d’engagement dans les activités d’apprentissage. En outre, il ressort que les apprenants les plus âgés ayant une forte expérience en FOAD et au moins un niveau académique de deuxième cycle rationalisent davantage leur temps de présence dans la plateforme de formation. Selon la dimension culturelle du temps, les apprenants à tendance de rapport au temps monochrone semblent se différencier de ceux de tendance polychrone par un plus grand respect du calendrier de remise des travaux individuels d’une part et par un sens d’anticipation des activités d’apprentissage plus élevé d’autre part. Mais, les caractéristiques sociorelationnelles spécifiques aux deux tendances n’influent pas sur la réussite des travaux d’équipe. Pour une bonne gestion du temps d’apprentissage collaboratif, les variables âge, niveau d’étude, statut matrimonial et expérience en FOAD sont à considérer dans la constitution des équipes.
Auteurs :
Benjamin Sia
Université Ouaga II - Burkina faso

Enseignant TICE IFOAD/Université Ouaga II Chef du département des usages du numérique de l'IFOAD/Université Ouaga II PHD en sciences de l'éducation et de la formation U. Cergy-Pontoise Laboratoire bonheur

Thèmes : Le numérique éducatif
11 h 44 (12 minutes)
Consulter
Une analyse comparative du profil professionnel du futur pédagogue dans les projets de cours de pédagogie de l’Université de Brasilia : années 2002 et 2018
ALBUQUERQUE DE ARAUJO, Leyvijane
Brève communication orale
Dans le cadre de notre recherche, nous avons réalisé une brève analyse comparative du profil professionnel de la formation des étudiants du cours de pédagogie de l’Université de Brasilia à partir de deux documents : le projet académique (2002) et le projet politique pédagogique (2018). Le projet académique de 2002 indique que l’étudiant reçoit une formation d’enseignant pour les premières années de l’éducation de base, avec seulement deux stages, qui pourraient être à la fois dans l’enseignement ou dans les espaces éducatifs non scolaires. Selon le document de 2018, le futur pédagogue réalise quatre stages et reçoit une formation professionnelle plus complète : 1) l’éducation de la petite enfance; 2) les premières années d’éducation de base et l’éducation pour les jeunes et les adultes; 3) la gestion de l’école; et 4) les espaces éducatifs non scolaires. Cette formation bonifiée permet aux professionnels de l’éducation de mieux performer sur le marché du travail. Dans un contexte de grands défis mondiaux et nationaux au Brésil, le projet politique pédagogique mis en œuvre en 2018 nous semble mieux adapté pour la formation de futurs pédagogues ou enseignants qui seront également en mesure de travailler dans divers domaines en tant que professionnels de l’éducation, tant dans les espaces scolaires que dans les espaces éducatifs non scolaires.
Auteurs :
Leyvijane Albuquerque De Araujo
Universidade de Brasília - Brésil

Diplômé en pédagogie avec qualification en supervision et orientation pédagogique de l'Université Fédérale d'Amazonas (UFAM), a la spécialisation Lato Sensu en informatique et éducation par le Centre universitaire du Nord (UNINORTE), Amélioration de la qualité de l'éducation de base par l'Institut des Études Avancées des Amériques ( INEAM) de l'Agence Interaméricaine de Coopération et de Developpement du Secrétariat général de l'Organisation des États Américains (AICD / OEA), Master en éducation de l'Université Fédérale d'Amazonas et doctorant de l'Université de Brasilia (UnB). Possède une expérience dans l'enseignement de base, l'enseignement supérieur et l'enseignement à distance, est actuellement pédagogue à l'Université de Brasilia.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
11 h 56 (27 minutes)
Consulter
Conception et implantation d’une approche expérientielle de la formation des enseignants de sciences dans les communautés francophones en situation minoritaire : résultats de la dernière phase d’une recherche-design en trois phases
TRUDEL, Louis; MÉTIOUI, Abdeljalil
Communication orale
Pour remédier aux problèmes de l’enseignement des sciences dans les communautés francophones minoritaires au Canada, nous proposons une approche expérientielle de la formation initiale des enseignants. Dans cette approche, les futurs enseignants (FE) sont encouragés à explorer leurs représentations de l’enseignement des sciences tout en vivant des expériences d’enseignement en milieu minoritaire, à réfléchir sur ces expériences en les associant aux concepts formels enseignés dans les cours universitaires et à entamer le processus de transformation interne de ces représentations. À cet égard, notre recherche avait pour objectif de concevoir et d’identifier les conditions de mise en œuvre d’une telle formation, ainsi que d’évaluer son incidence sur le développement des compétences d’enseignement des sciences. Pour évaluer l’atteinte de nos objectifs de recherche, nous avons utilisé une méthodologie mixte combinant des méthodes qualitatives et quantitatives, sur la base d’un modèle de recherche-design. Parmi les résultats les plus marquants de cette approche, les FE participants ont bénéficié des rétroactions directes des élèves et des enseignants concernant les activités qu’ils ont conçues. De plus, les activités créées par les FE furent utilisées par les milieux scolaires et communautaires. Enfin, nous concluons en énonçant les avantages et les limites de nos recherches.
Auteurs :
Louis Trudel
Université d'Ottawa - Canada

Dr. Louis Trudel enseigne des cours de didactique des sciences au programme de formation à l'enseignement ainsi que des cours de méthodologie quantitative de recherche à la maîtrise en éducation. Il a récemment organisé un colloque dans le cadre de l'Association Canadienne-Française pour l'Avancement des Sciences (ACFAS) sur les relations entre l'enseignement formel et informel pour développer l'éducation scientifique où étaient conviés des chercheurs canadiens et internationaux. Il participe présentement à l'édition d'un volume sur cette question. Dr. Trudel a publié plusieurs articles sur des thèmes reliés à l'éducation scientifique dans des revues spécialisées.

Abdeljalil Métioui
Université du Québec à Montréal - Canada

Abdeljalil Métioui est actuellement professeur à l’Université du Québec à Montréal. Dans le domaine de l'édition, il a publié plusieurs chapitres de livres portant sur l'histoire des sciences dans l'enseignement ainsi que de nombreux ouvrages sur le conflit conceptuel et l’expérimentation en sciences. Aussi, il poursuit des recherches sur la problématique de l'universalité et de l’ethnocentricité des conceptions scientifiques d'élèves appartenant à différentes sociétés et cultures et a publié de nombreux articles scientifiques.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

Séance J311 : Communications libres

11 h 00 (21 minutes)
Consulter
Portrait des compétences informationnelles des étudiants du réseau de l’Université du Québec – résultats d’enquête
PAPIN, Dominique; COURCELLES, Michel; LANGEVI-HARNOIS, Félix; RONDEAU, Eve-Lyne; SÉGUIN, Catherine
Communication orale
Les compétences informationnelles s’inscrivent parmi les compétences transversales essentielles que les étudiants doivent acquérir, tant pour la réalisation de leurs études que pour leur parcours professionnel. Elles sont entre autres intégrées dans les référentiels de compétences attendues de tous les cycles universitaires (ADESAQ, 2015; BCI, 2019) ainsi que dans le Cadre de référence de la compétence numérique (MEES, 2019). Le développement des compétences informationnelles des étudiants universitaires repose généralement sur des initiatives ponctuelles sous la responsabilité de divers intervenants (bibliothécaires, enseignants, professionnels des services aux étudiants). Cela dit, pour obtenir un réel développement des compétences informationnelles, il est essentiel que les activités d’apprentissage s’inscrivent à l’intérieur des programmes d’études (Flierl, Bonem, Maybee et Fundator, 2018). Afin d’obtenir un portrait actuel des compétences informationnelles des étudiants du réseau de l’Université du Québec, le groupe de travail de la promotion des compétences informationnelles a lancé une enquête à l’automne 2018 auprès des étudiants du baccalauréat et de la maîtrise. Prenant appui sur les six fondements du Référentiel de compétences informationnelles en enseignement supérieur (ACRL, 2015; PDCI, 2016), le questionnaire en ligne a permis d’obtenir un taux de réponse de 17,6 % (6 142 étudiants).
Auteurs :
Dominique Papin
Université du Québec - Canada

Dominique Papin est titulaire d’une maîtrise en sciences de l’information de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal. Elle occupe le poste d’analyste en systèmes de documentation à l’Université du Québec depuis 2007. À ce titre, elle est impliquée dans les projets réseau des bibliothèques des établissements de l’Université du Québec. Ses intérêts particuliers sont au niveau des projets technologiques et des nouveaux services en bibliothèques.

Michel Courcelles
Institut national de la recherche scientifique - Canada

Michel Courcelles a obtenu son diplôme de maîtrise en science de l’information de l’Université de Montréal en 2004. Après un séjour comme indexeur chez Gale Group et comme bibliothécaire de référence à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec, il devient bibliothécaire-gestionnaire à l’INRS-Institut Armand-Frappier en 2006. Il est impliqué dans le groupe de travail de la promotion du développement des compétences informationnelles de l’Université du Québec (GT-PDCI) depuis 2006.

Félix Langevi-Harnois
École de technologie supérieure - Canada

Diplômé à la maîtrise en science de l'information en 2015, Félix Langevin Harnois est bibliothécaire à l'École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS) où il coordonne les services de soutien à l’enseignement et la recherche offerts par la bibliothèque. Il participe, entre autres, au développement et à l’offre de formations aux compétences informationnelles ainsi qu’au développement du Service d’aide à la rédaction d’articles (SARA) de l’ÉTS. Il s’implique dans le Groupe de travail de la Promotion du développement des compétences informationnelles (GT-PDCI) depuis 2016.

Eve-Lyne Rondeau
Université du Québec - Canada

Eve-Lyne Rondeau est analyste en techniques d’enseignement pour le réseau de l’Université du Québec depuis 2013. Elle coordonne le Groupe de travail de la Promotion du développement des compétences informationnelles (GT-PDCI) et elle participe au soutien, à l’orientation et au développement de stratégies pour favoriser le développement des compétences informationnelles dans les établissements du réseau. Elle s’intéresse particulièrement à l’accompagnement pédagogique des bibliothécaires-formateurs.

Catherine Séguin
Université du Québec en Outaouais - Canada

Catherine Seguin a obtenu son diplôme de maîtrise en science de l’information en 2004. Elle est bibliothécaire depuis 2006 à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) sur le campus de Saint-Jérôme. Elle est impliquée dans le groupe de travail de la promotion du développement des compétences informationnelles (GT-PDCI) de l’Université du Québec depuis 2008.

Thèmes : Le numérique éducatif
11 h 21 (28 minutes)
Consulter
Perception des pratiques pédagogiques, développement de l’identité d’apprenant et préférences d’apprentissage : une étude de cas multiples
SANNIER-BÉRUSSEAU, Charlotte
Communication orale
La façon dont nous apprenons est indissociable du contexte dans lequel nous sommes. Les stratégies cognitives et de régulation que nous mettons en place dans ce contexte dépendent de dimensions conatives : la motivation et les conceptions de l’enseignement-apprentissage (Vermunt, 1996, 1998). Par ailleurs, notre identité d’apprenant se construit également en contexte, en interaction avec, notamment, les pratiques enseignantes. Nous explorons dans cette communication la façon dont des élèves se positionnent par rapport à l’enseignement reçu dans plusieurs contextes et de quelle façon cela semble influencer la façon dont ils et elles se définissent comme apprenants, d’une part, et leurs stratégies d’apprentissage, d’autre part. Nous nous appuyons en cela sur les résultats d’une étude de cas multiples (Stake, 2006) réalisée auprès d’élèves de secondaire 5.
Auteurs :
Charlotte Sannier-Bérusseau
Université Laval - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
11 h 49 (25 minutes)
Consulter
Plurilinguisme et interactions translinguistiques, pour une sociolinguistique des langues en classe
AIT ATMANE, Abdelghani; ATTA, Ahmed
Communication orale
Le passage de l’unilinguisme au plurilinguisme a induit des déplacements méthodologiques dans le domaine de l’enseignement des langues (Cali, 2006). L’Algérie s’est inscrite dans cette mouvance sous diverses contraintes (la mondialisation). Dès lors, une sociolinguistique communicative suppose une continuité entre communication et apprentissage, d’où l’intégration du déjà-là (Castellotti, 2001). Se pose alors la question des langues qui émergeraient en situation de classe : quelle serait la langue de référence, et sur quels critères repose son choix? Nos hypothèses de départ étaient qu’une langue tierce serait langue de référence pour différents facteurs. Dans une recherche antérieure (à paraître), nous avons étudié les milieux urbain et citadin. En effet, étant donné que la sociodidactique part de la contextualisation (Blanchet et Tabouret-Keller, 2010), nous avons étendu nos investigations aux classes d’allemand et en intégrant un milieu suburbain. Ce travail rend compte de nos investigations dans trois lycées de Béjaïa (Kabylie), et ce, par l’entremise d’observations participantes, d’entretiens semi-directifs et d’enregistrements.
Auteurs :
Abdelghani Ait Atmane
Université M'Hammed Bougara Boumerdes - Algérie

L'auteur a obtenu son baccalauréat, série lettres et sciences humaines en 2006. Il a rejoint l'École Normale Supérieure de Bouzaréah, Alger, d'où il a obtenu un diplôme de professeur de l'enseignement secondaire (PES) en langue française en 2011. Il est admis au concours de magistère en didactique des langues et des cultures la même année. Il a obtenu son diplôme de magistère en 2016. Entre temps il a exercé en tant qu'enseignant de français pendant cinq ans au secondaire. Il est recruté à l'Université de Boumerdes et exerce ses fonctions en tant que maître assistant. En tant que chercheur il s'intéresse à la question des contacts de langues en classe et leur apport dans l'enseignement/apprentissage des langues et aux croisements entre analyse du discours et didactique des langues.

Ahmed Atta
Université de Blida 2 - Algérie

Ahmed Atta a obtenu son baccalauréat Série Lettres et Sciences Humaines en 2005. Il a rejoint l’ENS/Bouzaréah à Alger où il a obtenu le diplôme de Professeur de l’Enseignement Secondaire en 2010. Il fut admis au concours de magister de didactique l’année suivante, a obtenu son diplôme de magister en 2015. Entre temps il a exercé en tant qu’enseignant de français au secondaire pendant cinq ans. Recruté à l’université en 2015, il exerce actuellement en tant que Maître Assistant classe A à l’Université de Blida 2. En tant que chercheur, il s’intéresse aux questions des interactions translinguistiques en classe, de même qu'aux pratiques de l’écrit chez les étudiants de FLE.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
12 h 14 (16 minutes)
Consulter
Les Conférences des instituteurs des écoles normales Jacques-Cartier et Laval : un laboratoire de la didactique de l’arithmétique au primaire?
DE OLIVEIRA, Marcus Aldenisson; GUILLEMETTE, David
Communication orale
Dans cette communication, nous souhaitons entamer une réflexion historique et épistémologique quant à l’enseignement de l’arithmétique au primaire. De mars 1857 à août 1879, les écoles normales Jacques-Cartier et Laval ont tenu respectivement 63 et 68 conférences. Lors de ces conférences, les professeurs des écoles normales, des inspecteurs scolaires et des instituteurs ont émis différentes suggestions pédagogiques et didactiques sur le potentiel, les limites et les finalités des méthodes pour enseigner chaque matière de l’école primaire. Comment enseigner l’arithmétique au primaire à partir des recommandations pédagogiques et didactiques issues des conférences des instituteurs? Notre analyse des rapports de ces conférences montre que, puisque la finalité de l’enseignement de l’arithmétique était de développer les facultés intellectuelles de l’enfant, la plupart des conseils ont recommandé la méthode intuitive. À partir de l’expérience collective et d’échanges de solutions pratiques et théoriques entre ces conférenciers, il a été convenu que les premières notions de nombre et de calcul devaient émerger de l’observation et de la manipulation d’objets concrets. L’instituteur devait donc permettre à ses élèves de comprendre et d’apprendre les premières notions d’arithmétique par les yeux et par les mains.
Auteurs :
Marcus Aldenisson De Oliveira
Université du Québec à Montréal - Canada

Je mène présentement à l’UQAM une recherche postdoctorale, , sous la supervision du professeur David Guillemette. Je suis professeur de mathématiques et docteur en Sciences. D'un point de vue historique, les recherches que je développe sont associées aux domaines suivants : histoire de l'éducation, histoire de l'alphabétisation, histoire de l'éducation mathématique, méthodes d'enseignement, manuels scolaires d'arithmétique, mathématiques scolaires, épistémologie des savoirs scolaires.

David Guillemette
Université du Québec à Montréal - Canada

David Guillemette est professeur au département de mathématiques de l’Université du Québec à Montréal. Dans une perspective socioculturelle de l’éducation mathématique, ses intérêts de recherche portent sur le rôle de l’histoire des mathématiques dans le contexte de la formation initiale et continue des enseignants.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

Page 1 de 1, affichant 26 entrées sur un total de 26. Entrées 1 à 26 :