etou

LÉGENDE

Sommet du numérique en éducation
Colloque international en éducation
Colloque / Sommet
Symposium
Affiche
  • Diffusion en direct
  • Vidéo ou présentation animée
  • Clavardage
  • Documents complémentaires
  • Liens complémentaires

JeudiVendrediTout

8 h 45 à 9 h 509 h 50 à 10 h 5011 h à 12 h 3012 h 30 à 13 h 3013 h 30 à 15 h15 h 10 à 16 h 40

15 h 10 à 16 h 40
Communications, ateliers et symposiums

Séance J501 : L'apprentissage à distance et l'affectif

15 h 10 (36 minutes)
Consulter
Soutenir l’apprentissage à distance – Composer avec l’affectif
PETIT, Benoît; BRICAULT, Mélissa
Communication orale
La distanciation physique à laquelle toute la société est confrontée actuellement amène de grands défis. En éducation, tout le monde apprend très rapidement à gérer des rencontres à distance, à prendre contact avec les collègues, les familles, les jeunes. On cherche à les soutenir : de simplement garder une forme d’équilibre jusqu’à poursuivre des apprentissages, les maintenir ou préserver une certaine activité cognitive. Tout cela fait émerger une panoplie d’expressions affectives avec lesquelles il n’est pas toujours simple de composer. Dans un premier temps, cet atelier vise à exposer des pistes théoriques et pratiques qui peuvent éclairer nos actions en contexte de changement. On cherchera à en dégager des principes directeurs. Par la suite, les participants seront mis à contribution pour explorer des initiatives à mettre en œuvre afin de soutenir tout le réseau éducatif (des décideurs aux élèves).
Auteurs :
Benoît Petit
RÉCIT - Canada

Benoit Petit est conseiller pédagogique au sein du RÉCIT. Il œuvre aux services nationaux pour les gestionnaires scolaires et dans le domaine du développement de la personne. Collaboration et créativité sont ses principaux moteurs d’innovation pédagogique où le numérique se met au service de l’apprenant. Il propose une réflexion éthique sur les usages à l’ère du numérique : citoyenneté, médias sociaux, mobilité, vie privée, droit d’auteur, ressources éducatives libres et leadership.

Mélissa Bricault
Commission scolaire de la Seigneurie-des-Milles-Iles - Canada

Conseillère pédagogique, M. Éd., RÉCIT CSSMI | Innovation pédagonumérique | Citoyenneté à l'ère du numérique Mélissa Bricault accompagne les intervenants de l'Éducation dans la mise en place de pratiques novatrices favorisant une gestion et une mobilisation éthique et pédagogique du numérique pour l'enseignement et l'apprentissage. Les valeurs de bienveillance, de collaboration et de rigueur animent sa vision et orientent ses actions pour le développement d’une réelle culture collaborative.

Public cible : tous
Niveau de difficulté :

Séance J502 : Intégrer Mozaïk-Portail dans votre pratique professionnelle

15 h 10 (59 minutes)
Consulter
Intégrer Mozaïk-Portail dans votre pratique professionnelle
TREMBLAY, Nathalie
Atelier commercial
Atelier de mains sur les touches permettant aux enseignants, aux intervenants et aux directions d’intégrer Mozaïk-Portail dans leur pratique professionnelle quotidienne. 1) Présenter des cas types en utilisant des résultats et la veille active; 2) Selon le métier, voir comment intégrer les informations fournies par la veille active dans ses tâches quotidienne; 3) Permettre aux participants de saisir des informations dans le Suivi des observations et interventions (SOI); 4) Permettre aux participants la saisie des résultats d'élèves et identification de l’impact sur la veille active en temps réel; et 5) Permettre aux participants la saisie des interventions ou des observations en lien avec les résultats de l’analyse de la veille active.
Auteurs :
Nathalie Tremblay
GRICS - Canada

À la Grics depuis plus de 30 ans, de la conception, en passant par l'implantation et le soutien de produit m'a permis d'acquérir une grande expertise de différents domaines d'affaires dans le secteur de l'éducation et un expérience riche des besoins du réseau des CS notamment auprès des enseignants. Gestionnaire de produits ayant la responsabilité du portefeuille de la gestion scolaire dont le dernier né est Mozaïk-Portail

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J503 : Administration scolaire et numérique

15 h 10 (50 minutes)
Consulter
L’utilité des données pour faciliter la gestion des ressources numériques
GRÉGOIRE, Isabelle
Atelier commercial
L’accessibilité aux technologies numériques et le développement de pratiques pédagogiques innovantes amènent les enseignants et enseignantes à utiliser un nombre grandissant de ressources numériques de plus en plus diversifiées. Comment concilier les besoins spécifiques de chaque enseignant ou enseignante et leur autonomie professionnelle avec une allocation optimale des budgets? Voilà tout un défi! Il est bien sûr possible de réaliser des sondages internes ou de prévoir des réunions pour évaluer les besoins de son équipe en matière de ressources numériques. Mais si des données étaient disponibles en temps réel et en quelques clics?
Auteurs :
Isabelle Grégoire
Classo - Canada

Après avoir consacré plusieurs années à la production documentaire et de contenus numériques, Isabelle fonde Classo en 2017. Fille de deux enseignants et mère de deux garçons de 11 et 7 ans, elle a toujours accordé une grande valeur à l’éducation. Avec Classo, elle souhaite mettre son expérience et son énergie au service des écoles afin de soutenir une mise en œuvre du numérique qui soit au bénéfice de la réussite scolaire. Créative, rigoureuse, leader et engagée, elle détient un baccalauréat en Communications de l'Université Concordia ainsi qu'un DESS en gestion d'organismes culturels de HEC Montréal.

Public cible : conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J504 : Mes contenus de cours passent en mode numérique

15 h 10 (45 minutes)
Consulter
Mes contenus de cours passent en mode numérique
PELCHAT, Maxime
Communication orale
Avec la diversité des outils numériques à notre portée, le partage bidirectionnel de documents entre l’enseignant et l’élève est devenu monnaie courante. Exercices, devoirs, ressources... à tous les niveaux, on apprécie la rapidité et l’efficacité des différentes plateformes de partage. Mais au-delà du contenant, est-ce que le contenu partagé exploite toujours au maximum les possibilités du numérique? Cet atelier se veut une occasion d’explorer les langages augmentés et le langage graphique dans une perspective pédagogique. Utilisés un peu partout dans les médias, les icônes, les hyperliens et les schémas peuvent aussi être mis au service de l’apprentissage, reliant ainsi plusieurs des dimensions présentées dans le Cadre de référence de la compétence numérique (MEES, 2019).
Auteurs :
Maxime Pelchat
CADRE21 - Canada

Oeuvrant en éducation depuis une quinzaine d’année, Maxime a enseigné l’univers social au secondaire dans la région de Québec. Spécialisé à propos des enjeux du monde contemporain et passionné de culture populaire, il s’intéresse de près au numérique et à ses impacts, autant dans l’espace scolaire que dans la société en général. Les médias sociaux sont devenus un outil incontournable pour contribuer à son développement professionnel. Il s’est d’ailleurs formé pour agir en tant que gestionnaire de communautés, contribuant ainsi au rayonnement de son école, mais aussi à d’autres initiatives innovantes en éducation, dont les CréaCamp avec l’École branchée, sa page Facebook Ed Café avec Pierre-Olivier Cloutier et son rôle au sein du C.A. de l'AQUOPS. C’est grâce à ce riche réseau qu’il s’est joint à l’équipe du CADRE21 en 2017. À titre de stratège numérique, il contribue au rayonnement du développement professionnel en éducation francophone.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques
Niveau de difficulté :

Séance J505 : Classcraft – La gestion de classe ludifiée

15 h 10 (46 minutes)
Consulter
Classcraft – La gestion de classe ludifiée
YOUNG, Shawn
Communication orale
Dans cet atelier, nous explorerons les meilleures pratiques en gestion de classe, basée sur les fondements de la gestion du comportement par l’intervention positive dans le contexte de la réponse à l’intervention. Des stratégies efficaces, basées sur une approche motivationnelle, pourront être mises en application par les enseignants.
Auteurs :
Shawn Young
Classcraft - Canada

Shawn Young est le co-fondateur et PDG de Classcraft, le système de gestion de la motivation pour les écoles. Depuis son lancement, Classcraft a acquis une force incroyable auprès des éducateurs du monde entier, en fournissant des outils pour la ludification de l'enseignement. Shawn Young a enseigné la physique en 5e secondaire pendant 9 ans, il possède un baccalauréat en physique et une maîtrise en éducation de l’Université de Sherbrooke. Shawn Young est aussi un développeur web chevronné. Enfin, il est conseillé scientifique en éducation pour l'UNESCO, conseillé pour New Jersey Future Ready Schools, conseillé pour SETDA, vice-président de l'association Edteq, et ambassadeur de la faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke. Shawn Young s'intéresse à la façon dont nous pouvons créer une communauté dans la classe et à la manière dont des principes ludiques peuvent aider à enseigner à tout l'enfant.

Public cible : enseignants, conseillers pédagogiques, directeurs
Niveau de difficulté :

Séance J506 : Communications libres

15 h 10 (15 minutes)
Consulter
Implantation de la classe inversée en biologie au collégial : perspectives des étudiants et des enseignants
GRUSLIN, Edith; ROY, Normand; POELLHUBER, Bruno
Brève communication orale
La classe inversée permet de combiner les bienfaits de l’apprentissage actif centré sur l’étudiant à ceux d’un apprentissage plus transmissif via l’utilisation d’outils médiatisés hors de la classe, mais reste un changement de pratique complexe à instaurer. La présente étude vise à comprendre comment est vécue la classe inversée par les enseignants et les étudiants, dans le contexte d’une première implantation de la classe inversée dans un cours de biologie humaine au collégial. Une série de quatre entrevues individuelles a été menée auprès de quatre enseignants afin de mieux comprendre le vécu de ceux-ci dans le contexte d’une transformation des pratiques enseignantes. Un questionnaire (n=137) et des entrevues auprès de six de leurs étudiants ont permis de mieux comprendre les liens entre la satisfaction, la motivation et l’engagement. Ces résultats ont été présentés aux enseignants, les soutenant ainsi dans leur réflexion face à d’éventuels ajustements à apporter au dispositif. Les résultats de la recherche mettent en lumière les avantages et les défis associés au dispositif mis en place dans un cours de biologie humaine. Des pistes sur les conditions facilitantes et les aspects critiques à considérer seront présentées pour orienter une transformation de pratique vers la classe inversée.
Auteurs :
Edith Gruslin
Collège Ahuntsic/Université de Montréal - Canada

Normand Roy
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Normand Roy, Ph.D., est professeur au département des sciences de l’éducation de l'Université de Montréal. Il est passionné par l’utilisation des technologies en éducation. Ses principaux intérêts de recherche sont les usages du web 2.0 et les technologies récentes (réalité virtuelle, jeux vidéo, etc.) . Il cherche constamment à trouver la place pédagogique des différents outils technologiques, et ce, dans tous les contextes disciplinaires. Dans le contexte universitaire, il s’intéresse plus particulièrement à la formation à distance et aux cours en ligne.

Bruno Poellhuber
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Professeur titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation et directeur du Centre de pédagogie universitaire (CPU) de l’Université de Montréal, Bruno Poellhuber est chercheur membre du CRIFPE et du groupe de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des TIC (GRIIPTIC). Ses travaux portent sur l’utilisation des technologies pour l’apprentissage au postsecondaire et chez les adultes, dans des contextes d’enseignement en présentiel et de formation à distance (ex : MOOC). Ses recherches portent plus précisément sur les liens entre encadrement, motivation, engagement et persévérance, le développement et l’adoption d’innovations pédagogiques avec les technologies émergentes (réalité virtuelle, makerspace, etc.), les pratiques pédagogiques actives avec les TIC, dans le contexte des classes d’apprentissage actif et des espaces créatifs. Il est co-auteur du cadre de référence de la compétence numérique (MÉES, 2019).

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
15 h 25 (32 minutes)
Consulter
Un concept infopédagogique innovant pour soutenir la motivation des étudiants autochtones dans leurs études universitaires : au-delà des Serious Games
POULIOT, Eve; ROCHELEAU, Johanne
Communication orale
Dans le cadre de deux programmes en relation d’aide destinés à des étudiants des Premières Nations à l’UQAC, une formule pédagogique a été développée afin de répondre aux besoins des étudiants, tout en favorisant leur réussite et leur persévérance scolaires. Cette formule offerte en ligne ou selon un modèle hybride, alternant des cours en classe et des cours en ligne, s’inscrit dans une approche de cognition située, qui situe les connaissances dans des lieux virtuels. Pour ce faire, une métaphore (l’Avenue des Pulsions) a été développée afin de renforcer des liens et de rendre les contenus intéressants, vivants et plus faciles à mémoriser. Elle regroupe plusieurs études de cas impliquant des personnages qui se côtoient sur l’Avenue des Pulsions. Les contenus sont ainsi amenés de manière dynamique et attrayante, selon une approche d’« Edutainment ». Une fois les notions de base acquises, les étudiants sont invités à collaborer pour venir en aide au personnage du cas présenté dans chacun des cours. Ils doivent préalablement avoir réfléchi individuellement à la résolution du problème qui leur est présenté, pour ensuite mettre leurs conclusions en commun. Cette communication propose de présenter cette formule pédagogique innovante, qui semble particulièrement prometteuse afin de soutenir la motivation des étudiants autochtones dans leurs études universitaires.
Auteurs :
Eve Pouliot
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Eve Pouliot LL.B. Ph.D. est professeure agrégée en travail social à l’UQAC, où elle enseigne l’intervention auprès des enfants et des adolescents, la déviance sociale, la méthodologie de la recherche et l’intervention familiale. Elle est également responsable du comité de pédagogie universitaire de l'UQAC. Ses travaux de recherche portent principalement sur les jeunes et les familles à risque, notamment en ce qui concerne les situations de maltraitance. Elle s’intéresse à l’exercice des rôles parentaux dans différents contextes.

Johanne Rocheleau
@pte formation - Canada

Johanne Rocheleau œuvre en enseignement supérieur depuis 30 ans, tant dans l’enseignement, la recherche que la gestion de projets pédagogiques numériques. Titulaire d’un doctorat de 3e cycle en Éducation, spécialisée en technologie éducative et en ergonomie cognitive des interfaces d’apprentissage, elle a réalisé de nombreux projets de formation à distance pour des programmes collégiaux et universitaires, notamment pour des clientèles autochtones, en français et en anglais.

Thèmes : Le numérique éducatif
15 h 57 (25 minutes)
Consulter
La violence physique à l’école secondaire : point de vue des intervenants scolaires sur l’implication parentale
BÉRUBÉ, Alicia Sophie; POULIOT, Eve
Communication orale
Cette recherche qualitative réalisée auprès de huit intervenants scolaires a permis de décrire leur point de vue sur l’implication parentale et les facteurs qui y sont associés en contexte de violence physique en milieu scolaire. Les résultats soulignent que les intervenants interrogés estiment que les mesures disciplinaires mises en place par le milieu scolaire, notamment la suspension, peuvent influencer le taux de récidive des actes de violence physique. Ainsi, l’utilisation de mesures qui privilégient la prise de conscience de l’acte posé peut influencer le comportement futur du jeune. De plus, les résultats soulignent l’importance d’un soutien parental en contexte de violence physique, les parents étant des acteurs centraux dans la résolution du phénomène. L’analyse des résultats, à partir de la typologie de l’implication parentale d’Epstein (1992) et du modèle bioécologique de Bronfenbrenner (1979), a permis de mettre en lumière l’influence des différents systèmes entourant le jeune ainsi que des diverses pratiques de participation parentale. Cette étude propose finalement des pistes afin de mieux soutenir les parents dont l’adolescent a commis un acte de violence physique en milieu scolaire. Elle réitère également la nécessité de s’attarder au vécu de ces parents afin de comprendre leurs besoins et de mieux les accompagner.
Auteurs :
Alicia Sophie Bérubé
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Alicia Sophie Bérubé est bachelière en psychologie et maître en travail social. Depuis 2019, elle est travailleuse sociale au CIUSSS de la Capitale-Nationale auprès de personnes présentant un diagnostic de déficience intellectuelle ou de trouble du spectre de l’autisme. Madame Bérubé a obtenu la bourse de persévérance aux cycles supérieurs à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) en raison de l’excellence de son dossier universitaire et de sa persévérance scolaire. Elle a aussi été conférencière invitée dans le cadre de séminaires de maîtrise à l’UQAC. Elle s’intéresse en particulier à la violence scolaire ainsi qu’à l’implication des parents dans ce phénomène

Eve Pouliot
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Eve Pouliot LL.B. Ph.D. est professeure agrégée en travail social à l’UQAC, où elle enseigne l’intervention auprès des enfants et des adolescents, la déviance sociale, la méthodologie de la recherche et l’intervention familiale. Elle est également responsable du comité de pédagogie universitaire de l'UQAC. Ses travaux de recherche portent principalement sur les jeunes et les familles à risque, notamment en ce qui concerne les situations de maltraitance. Elle s’intéresse à l’exercice des rôles parentaux dans différents contextes.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
16 h 22 (22 minutes)
Consulter
La formation des enseignants nouvellement recrutés à l’université : le cas des enseignants de FSHS de l’université de Bejaia -Algérie.
BESSAI, Rachid; DJADDA, Mahmoud
Brève communication orale
Notre communication rend compte des résultats d’une étude menée auprès des enseignants nouvellement recrutés à l’Université de Bejaia. Notre objectif est de montrer l’impact de la formation reçue par ces enseignants sur l’exercice de leur fonction. Aujourd’hui, le recours au numérique dans l’apprentissage que ce soit dans le contexte pédagogique ou dans le contexte professionnel est devenu un élément non négligeable dans le processus de formation des enseignants universitaires qui sont d’ailleurs confrontés à plusieurs difficultés. Nous souhaiterions dans le cadre de cette étude nous interroger sur la qualité de la formation que reçoivent ces enseignants durant leur période de stagiairisation: cette formation est-elle suffisante pour l’exercice du métier d’enseignement? Le contenu de la formation est-il adapté aux nouvelles exigences d’apprentissage (le numérique)? Nous tenterons d’apporter des éléments de réponse à travers une enquête réalisée auprès de 20 enseignants débutants (disciplines: sciences sociales) et ayants bénéficié d’une formation initiale. Ces enseignants (toujours en activité) ont bénéficié d’une période d’essaie de 12 mois (formation en post-embauche en technologie de l’information et de la communication « TIC », en didactique et en psychopédagogie). Au terme de cette formation et après évaluation, l’enseignant passera de statut « stagiaire » au statut « titulaire».
Auteurs :
Rachid Bessai
université A. Mira - Bejaia / Algérie - Algérie

Dr. BESSAI Rachid, maître de conférences en sociologie de l’éducation et enseignant chercheur à l’université de Bejaia-Algérie. Il s’intéresse au rapport famille-école, à l’éducation inclusive et à la formation continue des enseignants. Auteur de plusieurs articles et participation dans différentes manifestations scientifiques en Algérie et à l’étranger.

Mahmoud Djadda
université A. Mira de Bejaia-Algérie - Algérie

Dr. DJADDA Mahmoud, maître de conférences en sociologie rurale et enseignant chercheur à l’université de Bejaia-Algérie. Il travail sur les pratiques sociales éducatives en Kabylie. Auteur d’un article intitulé: socialisation des enfants des familles déplacées dans les milieux urbains.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

Séance J507 : Communications libres

15 h 10 (30 minutes)
Consulter
La possible influence des variables sociales sur la perception des enseignants à l’égard des difficultés d’apprentissage en mathématiques : qu’en disent les intervenants en éducation?
RAJOTTE, Thomas; BOIVIN, Émilie
Communication orale
De récentes recherches ont permis d’établir que les difficultés des élèves en mathématiques ne découlent pas exclusivement des capacités cognitives des élèves du primaire ou de l’efficacité des pratiques pédagogiques. En effet, l’influence des variables sociales sur la perception des professionnels de l’éducation est de plus en plus documentée. Cette diversité de facteurs (niveau socioéconomique, scolarité des parents, statut d’immigrant, etc.) contribue à altérer l’interprétation des professionnels issus du milieu de l’éducation concernant les difficultés des élèves en mathématiques. Dans le but de recueillir des informations concernant l’interprétation des difficultés en mathématiques des élèves HDAA (élèves handicapés ou ayant des difficultés d’adaptation ou d’apprentissage) ainsi qu’afin de décrire le contexte à l’intérieur duquel les différents codes d’identification des élèves HDAA sont attribués, quinze entrevues semi-dirigées ont été réalisées. Les entretiens ont eu lieu auprès des enseignants titulaires d’une classe du primaire, d’orthopédagogues et de conseillers pédagogiques. Afin d’analyser les données issues du projet, une analyse phénoménologique des propos issus des intervenants en éducation a été réalisée. Ces analyses ont permis de dégager différentes variables sociales qui influent sur le dépistage, l’interprétation et les interventions de professionnels de l’éducation à l’égard d’élèves ayant des difficultés en mathématiques.
Auteurs :
Thomas Rajotte
Université du Québec à Rimouski - CRIFPE - Canada

Thomas Rajotte est professeur à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Il possède une maîtrise en éducation de l’Université du Québec à Rimouski ainsi qu’un doctorat en éducation de l’Université du Québec à Montréal. En tant que chercheur en didactique des mathématiques, il est associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) et au Groupe d’étude sur l’enseignement des mathématiques en adaptation scolaire (GEMAS). Ses intérêts de recherche porte sur la résolution de problèmes mathématiques, l’interprétation des difficultés d’apprentissage en mathématiques ainsi que sur la pédagogie par le jeu.

Émilie Boivin
Université du Québec à Rimouski - Canada

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
15 h 40 (29 minutes)
Consulter
L’insertion professionnelle des enseignants au travers des multiples aspects de la socialisation au travail : un outil pour les appréhender
COPPE, Thibault; RAEMDONCK, Isabel; MÄRZ, Virginie; PARMENTIER, Michaël; BROUHIER, Quentin; COLOGNESI, Stéphane
Communication orale
Les questions relatives à l’insertion professionnelle des enseignants novices font l’objet de nombreuses études et restent une préoccupation majeure des chercheurs en éducation (Martineau et Mukamurera, 2012). Nombre de ces travaux s’intéressent aux premiers pas dans le métier, relativement aux défis auxquels est confronté l’enseignant en classe. Néanmoins, au-delà du « faire la classe », d’autres aspects inhérents au métier interviennent : les aspects relationnels et organisationnels (Mukamurera, Lakhal et Tardif, 2019). L’enjeu est de pouvoir prendre en compte ces différents aspects pour pouvoir soutenir et comprendre l’insertion professionnelle dans son ensemble. La visée de notre contribution est de présenter une échelle de mesure développée pour considérer et interroger conjointement lesdits aspects de l’insertion professionnelle des enseignants. 1300 enseignants de tous niveaux ont été sollicités via un questionnaire pour valider l’outil. Les analyses factorielles font émerger quatre dimensions : la socialisation aux tâches, la socialisation au groupe de travail, la socialisation au climat micropolitique et la socialisation à l’organisation. Les analyses de validité mettent en évidence de fortes relations entre ces quatre dimensions et, notamment, le sentiment d’efficacité personnelle, la satisfaction au travail et l’engagement organisationnel. Dans notre contribution, nous présenterons les cadres théoriques mobilisés pour construire l’échelle, l’outil en question, et les principaux résultats.
Auteurs :
Thibault Coppe
Université catholique de Louvain - Belgique

Depuis octobre 2018, Thibault Coppe réalise un doctorat en Sciences de l'éducation (FNRS/FRESH) à l'UCLouvain au sein d'IACCHOS (institut d'analyse du changement dans l'histoire et les sociétés contemporaines). Ses recherches participent aux réflexions du groupe interdisciplinaire de recherche sur la socialisation, l'éducation et la formation (GIRSEF). Il travaille actuellement sur la socialisation des enseignants au sein de leur établissement scolaire. Ses axes méthodologiques sont tant qualitatifs que quantitatifs avec un intérêt particulier pour l'analyse des réseaux sociaux et les approches centrées sur les personnes.

Isabel Raemdonck
Uclouvain - Belgique

Isabel Raemdonck a obtenu son diplôme de maîtrise à l'Université de Gand en 1998 et un doctorat à l'Université de Gand en Belgique en 2006. Le sujet de sa thèse porte sur l'autorégulation dans les processus d'apprentissage et de gestion de carrière des employés peu qualifiés. De 2006 à 2010, elle a été professeur assistant au 'Corporate Learning’ à l'Université de Leiden aux Pays-Bas. Depuis 2010, elle est professeur agrégé en ‘Apprentissage et formation des adultes’ à l'Université catholique de Louvain en Belgique. Elle est l'éditeur associé de la série d’ouvrages EARLI ‘New Perspectives on Learning and Instruction’. Ses intérêts de recherche actuels portent sur l'apprentissage en milieu de travail, l'apprentissage autorégulé, la motivation dans les processus d'apprentissage des adultes, le transfert de la formation, l'employabilité et le vieillissement au travail.

Virginie März
UCLouvain - Belgique

Michaël Parmentier
UCLouvain - Belgique

Michaël est actuellement doctorant et chercheur à l'UCLouvain. Il réalise sa thèse de doctorat sur les processus émotionnels à l’œuvre lors de transitions éducatives et professionnelles. Plus spécifiquement, il s'intéresse aux aspects d'anticipation émotionnelle et à leur impact sur les comportements liées au développement de carrière

Quentin Brouhier
UCLouvain - Belgique

Stéphane Colognesi
Université catholique de Louvain - Belgique

Professeur, Université catholique de Louvain, Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, IPSY

Thèmes : L’insertion dans la profession
16 h 09 (35 minutes)
Consulter
La réflexivité pour mieux comprendre les contextes éducationnels dans lesquels nous enseignons et se positionner comme nouvelle professionnelle en didactique de l’histoire
CÔTÉ, Emmy
Communication orale
L’enseignement de l’histoire est source de polémiques fréquentes notamment par ses ramifications éthico-politiques inévitables (Rüsen, 2004) et souvent antagonistes entre les différentes factions politiques et communautés culturelles du Québec. Dans le contexte de la formation universitaire des futurs maîtres, les questions « à quoi sert l’histoire? », « quels contenus devons-nous enseigner? », « quelle place offrons-nous à l’éducation à la citoyenneté? » et « quelles méthodes d’enseignement de l’histoire devons-nous privilégier? » peuvent être difficiles à négocier. Nous présenterons les conclusions d’une enquête autoréflexive menée par une étudiante au doctorat en éducation à l’Université McGill et chargée de cours en didactique de l’histoire au secondaire dans deux universités québécoises, l’une francophone (Université de Sherbrooke) et l’autre anglophone (Université McGill). La pratique réflexive s’échelonnant sur deux sessions a été mise de l’avant afin de comparer les objectifs d’apprentissage et méthodes privilégiés dans la formation des enseignants en didactique de l’histoire au sein de ces deux universités. Il est apparu que les conceptions épistémologiques et didactiques de ces institutions différaient amplement, influençant les pratiques envisagées par les étudiants. L’approche réflexive liée à nos identités a permis de cibler nos propres inconforts et de nous positionner comme nouvelle professionnelle.
Auteurs :
Emmy Côté
McGill University - Canada

Emmy Côté est doctorante en éducation à l’Université McGill. Ses travaux portent plus spécifiquement sur l’enseignement de l’histoire à l’université et l’utilisation du musée pour renforcer les savoirs, savoir-faire et savoir-être des étudiants inscrits dans un programme d’histoire. Elle possède également une maîtrise en histoire de l’Université de Sherbrooke. Depuis 2019, elle offre des charges de cours en didactique de l’histoire au primaire et au secondaire à l’Université McGill et à l’Université de Sherbrooke. Elle a aussi travaillé dans les musées d’histoire comme chargée de projets et de consultante en éducation. Sa formation académique et ses expériences professionnelles abordant trois champs disciplinaires, l’histoire, l’éducation et la muséologie, lui permettent d’établir une myriade de connections entre l’enseignement et l’apprentissage de l’histoire dans les milieux formels et non-formels, de l’enfance jusqu’à l’âge adulte, et de reconnaître l’impact des identités sur la construction de sens en histoire.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues), L’insertion dans la profession, Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail

Séance J508 : Communications libres

15 h 10 (13 minutes)
Consulter
Stimuler la créativité des étudiants en privilégiant la communication sur un réseau social
SKAKUNOVA, Victoria
Communication orale
L’utilisation du potentiel éducatif des réseaux sociaux devient de plus en plus populaire dans l’enseignement/apprentissage des langues étrangères. Après avoir formé des groupes d’étudiants sur un réseau social « Vkontakte » (le plus populaire en Fédération de Russie) pour les aider à perfectionner leurs compétences communicatives en langue anglaise (niveau B1+, B2), nous avons commencé à prêter attention à la manifestation de la créativité dans la présentation du matériel éducatif par les étudiants. Cela nous a incités à étudier ce sujet plus profondément. La recherche en question a été réalisée auprès des étudiants de la 1re et de la 2e année d’études de la formation non linguistique à l’Université d’État de Moscou. Nous avons interrogé 52 étudiants grâce à une enquête en ligne qui visait à mieux comprendre leur motivation à être originaux en communiquant en ligne, leurs moyens (artistiques, linguistiques, stylistiques, etc.) pour s’exprimer, leur perception d’eux-mêmes dans l’espace numérique. Ces résultats ont permis de mieux comprendre ce qui peut stimuler la créativité des étudiants dans la communication éducative numérique et proposer quelques pistes pour organiser le travail de l’enseignant de langues étrangères dans cette direction.
Auteurs :
Victoria Skakunova
Université d'État de Moscou - Russie, fédération de

Enseignante d'anglais et de français à l'Université d'Etat de Moscou; participante des conférences internationales sur l'intégration de nouvelles technologies en éducation, en particulier en l'apprentissage et enseignement des langues étrangères; créatrice des cours à distance sur les plateformes électroniques pour des Masters en Education en termes des conférences universitaires.

Thèmes : Le numérique éducatif
15 h 23 (23 minutes)
Consulter
La réflexivité au cœur de la formation des formateurs au Maroc
GHAZI, Zakaria
Communication orale
Repenser la formation des enseignants est au cœur du chantier de réforme du système de l’éducation et de la formation au Maroc. L’importance d’une didactique professionnelle contextualisée est alors indubitable, attendu que l’évaluation des apprentissages ne peut être efficiente sans une analyse concomitante de la pratique des acteurs. Ces derniers sont amenés à conjuguer deux postures différentes, mais complémentaires : la construction d’un savoir transposé en tant que praticien réflexif, et la formalisation du contenu et son transfert en tant que professionnel. De nombreuses appellations renvoient au même champ conceptuel : la pratique réflexive, la compétence réflexive, « critical thinking »… Former un enseignant, un praticien réflexif, c’est rendre méthodique un processus naturel chez l’Homme, celui de (re)penser sa propre pratique. La pratique réflexive est donc source de sens. Elle permet de développer ses gestes professionnels et d’éclairer son rapport au Savoir. Dans l’espace de cette communication, nous nous arrêterons sur quelques problématiques posées par la formation des enseignants au Maroc. Nous nous poserons trois questions fondamentales : pourquoi former les étudiants, et les futurs enseignants, à réfléchir? La réflexion chez l’homme, n’est-elle pas aussi naturelle que la respiration? Comment conjuguer les identités de l’étudiant et du professionnel?
Auteurs :
Zakaria Ghazi
Université Sultan Moulay Slimane - Maroc

Professeur de l'enseignement supérieur assistant à l’École Supérieure de l’Éducation et de la Formation de l'Université Sultan Moulay Slimane de Béni Mellal, Maroc.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
15 h 46 (5 minutes)
Consulter
Formation de l’enseignant associé à des stages supervisés : un enjeu politique, pédagogique et professionnel
VEDOVATTO, Dijnane; SOUZA NETO, Samuel; BORGES, Cecilia
Brève communication orale
Au Brésil, il existe un débat intense sur la formation des enseignants, surtout concernant les stages supervisés, le partenariat entre l’université et l’école et l’accompagnement des stagiaires dans les écoles. Cependant, la question la plus frappante est la formation et le rôle de l’enseignant associé. Face à cette question, un stage de recherche a été effectué à l’Université de Montréal au Centre de formation initiale des maîtres (CFIM) en éducation physique afin d’examiner le déroulement de ce processus. L’objectif de cette étude était de comprendre le travail développé par le CFIM en relation avec l’enseignant associé. Il s’agit d’une étude de cas dans laquelle les documents ont été liés à l’orientation et au développement du stage supervisé, à un entretien avec le coordinateur du CFIM et à une analyse de contenu. Parmi les résultats de la recherche, citons : (1) le Centre de formation initiale des maîtres dispose d’une structure de formation qui reconnaît l’enseignant associé en tant que formateur; (2) les 12 compétences requises dans le processus de formation contribuent à ce que les différents agents aient des objectifs communs; (3) il existe un travail conjoint université-commission scolaire-école pour la formation de l’enseignant associé.
Auteurs :
Dijnane Vedovatto
UFSCar - Brésil

Professeur - Université Fédérale de São Carlos - UFSCar

Samuel Souza Neto
Universidade Estadual Paulista Julio de Mesquita Filho (UNESP) - Brésil

Professeur associé, Département de l'éducation, Université d'État Paulista UNESP/Rio Claro; Doctorat en Éducation - FE-USP (SP); Master en Éducation - UFSCar (SP); Baccalauréat en Éducation Physique et Pédagogie PIME (Assis/SP) et Lettres UNESP (Assis/SP); Postdoctorat à Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et profission enseignante (CRIFPE – Montreál/CA). Chercheur de groupe de recherche: NEPEF: FPCT (UNESP); DOFPPEN (UNESP); CNP; CRIFPE/Canadá) e Directeur d'antenne CRIFPE-Brésil.

Cecilia Borges
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Professeur titulaire, Université de Montréal, membre régulier du CRIFPE

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
15 h 51 (16 minutes)
Consulter
Bavardage : prendre en compte la parole des élèves pour renouer avec le désir d’apprendre
SALAÜN, Noémie
Brève communication orale
Notre démarche consiste en une étude du phénomène de bavardage. Après avoir cerné la complexité de la notion, l’importance du contexte et des comportements associés, nous proposons une recherche-action sur le terrain : observation participante et entretiens pour cerner les causes multifactorielles du bavardage en classe et lors d’activités périscolaires, chez les adolescents (établissements français du 2nd degré). Enfin, notre thèse proposera finalement une réflexion plus large autour des corrélations entre créativité et bavardage, de l’importance de la prise en compte de la parole de l’élève pour repérer le surgissement d’un désir de savoir (et y adjoindre un enseignement). Nous présenterons notamment un état des lieux de nos recherches et quelques cas concrets pour illustrer notre démarche réflexive, en lien avec nos pratiques enseignantes.
Auteurs :
Noémie Salaün
Université de Bordeaux, Laboratoire LACES - France

- Doctorante en Sciences de l'éducation à l'EDSP2 - Université de Bordeaux, sous la direction du Pr Magdalena Kohout-Diaz, rattachée au laboratoire LACES (Laboratoire Cultures, Éducation et Sociétés). - Enseignante depuis une dizaine d'années auprès d'adolescents et de jeunes adultes (Lettres, Philosophie, Histoire des Arts, Linguistique) dans le secondaire, post bac et prépa. - Autres expériences : Enseignante et formatrice d'enseignants en éducation sportive (hors EN) / Chef de projets culturels et artistiques en agence (Paris).

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
16 h 07 (20 minutes)
Consulter
Former les professeurs à la relation pédagogique par la simulation : les gestes professionnels des formateurs d’enseignants lors de formations sur l’éthique relationnelle
DANGOULOFF, Natacha
Communication orale
Cette communication porte sur les gestes professionnels des formateurs d’enseignants, en formation continue sur l’éthique de la relation pédagogique, domaine où de fortes demandes sociales ont émergé ces dernières années. Le terrain de recherche se situe dans des établissements scolaires où des formations sont proposées aux équipes enseignantes. Le travail de recherche vise à modéliser les gestes professionnels de formateurs experts pendant des simulations (jeux de rôle) cherchant l’appropriation et le perfectionnement de gestes éthiques par les enseignants. À partir du cadre de l’analyse de l’activité (Barbier, 2017; Pastré, 2005) et du geste professionnel (Jorro, 2018), la méthodologie prend appui sur un recueil de six journées d’observations et de captations vidéo de formations. Des entretiens d’autoconfrontation sont menés avec les formateurs et les enseignants participants. L’analyse des corpus permet de modéliser des gestes de mise en scène des savoirs, d’ajustement de l’action et d’empathie des formateurs à l’aide de critères de pertinence, mettant en relation les intentions des formateurs et la réception des gestes par les professeurs. Les résultats montrent que former à l’éthique relationnelle par la simulation mobilise un agir professionnel impliquant une congruence entre les postures du formateur et les transformations visées.
Auteurs :
Natacha Dangouloff
CNAM - France

Natacha Dangouloff est professeur agrégée d’histoire, formatrice d’enseignants en formation continue sur la relation pédagogique, formatrice de formateurs sur les modalités de formation utilisant la simulation (mises en situation, jeux de rôle), et chargée de cours à l’université Paris-Nanterre en sciences de l’éducation. Elle est titulaire d’un master sur les gestes professionnels de la relation pédagogique chez les enseignants (deux articles publiés et deux participations à des colloques suite aux résultats de cette recherche) . Elle a été chargée d’ingénierie de formation au ministère de l’éducation nationale français sur les formations de formateurs liées à la relation pédagogique. Ses travaux de recherche doctorale (en cours) portent sur l’utilisation du jeu de rôle en formation et les gestes professionnels des formateurs animant ces formations sur les compétences relationnelles enseignantes. Son terrain actuel de recherche est les formations « Discipline positive » proposées dans les établissements scolaires. Elle a gagné le prix du public à "Ma thèse en 180 secondes" d'HESAM université en mars 2020, et est sélectionnée pour la demi-finale nationale.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

Séance J509 : Symposium - Débats, polémiques, politiques et recherches sur la maternelle 4 ans : quels constats en recherche?

15 h 10 (30 minutes)
Consulter
L’apprentissage du langage écrit à l’éducation préscolaire : état de la question
DRAINVILLE, Roxane
Communication orale
Fait partie du symposium :
L’éducation préscolaire poursuit, depuis ses origines, à la fois la mission d’offrir l’égalité des chances aux plus démunis des sociétés occidentales (Cadenel, 2001; Whitbread, 2007) et celle de permettre aux jeunes enfants de se développer de manière intégrale (jardins d’enfants) (Marinova, 2014). Ces visées se traduisent aujourd’hui au sein de deux approches pédagogiques qui s’opposent à l’éducation préscolaire : la scolarisation précoce et le développement global de l’enfant. L’apprentissage du langage écrit se retrouve au cœur de ce débat : alors que certains prônent un enseignement explicite et formel des habiletés de décodage pour « préparer » les enfants à l’enseignement primaire, d’autres encouragent plutôt le recours au jeu symbolique et à la découverte spontanée de l’enfant, accompagné d’un étayage par l’adulte, pour soutenir l’émergence de l’écrit chez les enfants d’âge préscolaire (Gillain-Mauffette, 2015). Dans le cadre de cette communication, nous présenterons un état de la question afin de mieux comprendre les enjeux actuels québécois concernant l’implantation de classes d’éducation préscolaire destinées aux enfants de 4 ans. Nous conclurons en relevant des questions de recherche qui se dégagent de la problématique que nous aurons dressée.
Auteurs :
Roxane Drainville
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue - Canada

Roxane Drainville est doctorante en éducation et diplômée d'une maîtrise en sciences de l'éducation. Ses champs de recherche portent sur l'émergence de l'écrit à l'éducation préscolaire, l'observation de l'enseignante pour soutenir les apprentissages et l'apprentissage dans le jeu symbolique dans une approche développementale.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
15 h 40 (30 minutes)
Consulter
Que pensent des enseignantes et des ressources additionnelles de la maternelle 4 ans ?
DUMAIS, Christian; SOUCY, Emmanuelle
Communication orale
Fait partie du symposium :
Au Québec, la maternelle 4 ans à mi-temps est présente dans les milieux scolaires depuis plusieurs années. Ce n’est toutefois qu’en 2013 qu’ont été créées les premières classes de maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé. Dès 2020-2021, les enfants de 4 ans, sans égard au milieu économique, auront accès graduellement à la maternelle 4 ans à temps plein. Étant donné cette nouvelle réalité, de nombreuses questions se posent quant à ce service éducatif qui sera accessible à tous et pour lequel peu de données de recherche sont disponibles (Dumais et Plessis-Bélair, 2017; Japel et al., 2017). Entre autres, nous en savons peu sur les perceptions de la maternelle 4 ans du personnel scolaire, notamment en ce qui concerne les enseignantes et les ressources additionnelles (des personnes spécialisées dans le développement des enfants d’âge préscolaire présentes à mi-temps dans la classe en appui aux enseignantes (MÉES, 2019)). Cette communication présentera les perceptions de quatre enseignantes et de quatre ressources additionnelles provenant de quatre régions du Québec et qui œuvrent principalement auprès d’enfants issus de l’immigration. Il sera question, pour la maternelle 4 ans, des leviers, des défis et des besoins les plus importants identifiés par ce personnel scolaire.
Auteurs :
Christian Dumais
Université du Québec à Trois-Rivières - CRIFPE - Canada

Christian Dumais est professeur titulaire de didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches portent principalement sur l’enseignement et l’évaluation de l’oral de l’éducation préscolaire à la fin du secondaire ainsi que sur la formation des maitres en ce qui concerne la compétence à communiquer oralement. Ses champs d’intérêts professionnels concernent également le développement des compétences en littératie, les apports du jeu symbolique à la maternelle, la compétence à communiquer oralement en service de garde en milieu scolaire et l’enseignement de l’orthographe lexicale. Il est un chercheur régulier de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion (ÉRLI) en plus de faire partie du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) et d’être codirecteur du Laboratoire universitaire de recherche et de formation en didactique du français (LUDIF).

Emmanuelle Soucy
Université du Québec à Trois-Rivières - Canada

Emmanuelle Soucy a effectué un doctorat en didactique du français. Elle a d’abord enseigné au primaire pendant plus de 15 ans, avant de se consacrer pleinement à la formation initiale des maîtres. Elle est maintenant professeure suppléante en didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche concernent l’éducation préscolaire et la didactique du français, particulièrement l’intégration de la lecture, de l’écriture et de l’oral autour de la littérature jeunesse. Elle offre de la formation continue et accompagne aussi plusieurs enseignants vers un changement de pratique afin d’intégrer davantage la littérature jeunesse.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
16 h 10 (30 minutes)
Consulter
Collaboration école-famille, qu’en est-il à la maternelle 4 ans en milieu plurilingue et pluriethnique?
SOUCY, Emmanuelle; DUMAIS, Christian; ROBITAILLE, Camille
Communication orale
Fait partie du symposium :
De nombreux documents officiels soulignent l’importance de l’implication parentale et des collaborations école-familles pour soutenir le développement global et la réussite éducative des enfants (MÉES, 2017; MÉLS, 2009; MÉQ, 2006). Toutefois, le contexte particulier des parents issus de l’immigration y est très peu abordé ainsi qu’en recherche. Selon divers écrits (Charette, 2016; Dumais et Soucy, 2018; Vatz Laaroussi, Kanouté et Rachédi, 2008), les collaborations école-familles immigrantes prennent des formes variées, différentes à divers degrés de celles privilégiées par l’école, ce qui entraine parfois des malentendus entre le milieu scolaire et familial des enfants. Ces malentendus ne favorisent pas toujours la mise en place de collaborations école-familles qui soutiennent le développement global et la réussite éducative des enfants. Il s’avère donc important, à la maternelle 4 ans, d’en connaitre davantage sur le contexte particulier des familles issues de l’immigration. Cette communication présentera des leviers, des défis ainsi que certains besoins décrits par des enseignantes, différents membre du personnel scolaire ainsi que par des parents de quatre classes de maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé majoritairement composées d’enfants issus de l’immigration, et ce, afin de favoriser une meilleure collaboration école-familles en milieu plurilingue et pluriethnique.
Auteurs :
Emmanuelle Soucy
Université du Québec à Trois-Rivières - Canada

Emmanuelle Soucy a effectué un doctorat en didactique du français. Elle a d’abord enseigné au primaire pendant plus de 15 ans, avant de se consacrer pleinement à la formation initiale des maîtres. Elle est maintenant professeure suppléante en didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche concernent l’éducation préscolaire et la didactique du français, particulièrement l’intégration de la lecture, de l’écriture et de l’oral autour de la littérature jeunesse. Elle offre de la formation continue et accompagne aussi plusieurs enseignants vers un changement de pratique afin d’intégrer davantage la littérature jeunesse.

Christian Dumais
Université du Québec à Trois-Rivières - CRIFPE - Canada

Christian Dumais est professeur titulaire de didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches portent principalement sur l’enseignement et l’évaluation de l’oral de l’éducation préscolaire à la fin du secondaire ainsi que sur la formation des maitres en ce qui concerne la compétence à communiquer oralement. Ses champs d’intérêts professionnels concernent également le développement des compétences en littératie, les apports du jeu symbolique à la maternelle, la compétence à communiquer oralement en service de garde en milieu scolaire et l’enseignement de l’orthographe lexicale. Il est un chercheur régulier de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion (ÉRLI) en plus de faire partie du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) et d’être codirecteur du Laboratoire universitaire de recherche et de formation en didactique du français (LUDIF).

Camille Robitaille
Université du Québec à Trois-Rivières - Canada

Camille Robitaille est titulaire d’un baccalauréat enseignement en adaptation scolaire et sociale de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle travaille comme coordonnatrice et auxiliaire de recherche et d’enseignement. Elle est présentement étudiante à la maitrise en éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche sont la collaboration école-famille-communauté, l’éducation préscolaire, le développement des enfants présentant des vulnérabilités et les milieux défavorisés. Elle est étudiante-chercheuse pour le Laboratoire universitaire de recherche et de formation de didactique du français (LUDIF).

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
16 h 40 (60 minutes)
Consulter
Synthèse du symposium
SOUCY, Emmanuelle; DUMAIS, Christian
Discussion
Fait partie du symposium :
Auteurs :
Emmanuelle Soucy
Université du Québec à Trois-Rivières - Canada

Emmanuelle Soucy a effectué un doctorat en didactique du français. Elle a d’abord enseigné au primaire pendant plus de 15 ans, avant de se consacrer pleinement à la formation initiale des maîtres. Elle est maintenant professeure suppléante en didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche concernent l’éducation préscolaire et la didactique du français, particulièrement l’intégration de la lecture, de l’écriture et de l’oral autour de la littérature jeunesse. Elle offre de la formation continue et accompagne aussi plusieurs enseignants vers un changement de pratique afin d’intégrer davantage la littérature jeunesse.

Christian Dumais
Université du Québec à Trois-Rivières - CRIFPE - Canada

Christian Dumais est professeur titulaire de didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches portent principalement sur l’enseignement et l’évaluation de l’oral de l’éducation préscolaire à la fin du secondaire ainsi que sur la formation des maitres en ce qui concerne la compétence à communiquer oralement. Ses champs d’intérêts professionnels concernent également le développement des compétences en littératie, les apports du jeu symbolique à la maternelle, la compétence à communiquer oralement en service de garde en milieu scolaire et l’enseignement de l’orthographe lexicale. Il est un chercheur régulier de l’Équipe de recherche en littératie et inclusion (ÉRLI) en plus de faire partie du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) et d’être codirecteur du Laboratoire universitaire de recherche et de formation en didactique du français (LUDIF).

Thèmes :

Séance J510 : Communications libres

15 h 10 (25 minutes)
Consulter
Le travail des enseignants en France et au Chili : expériences et cultures scolaires
CONTRERAS, Johana
Communication orale
Cette communication porte sur le travail des enseignants dans deux systèmes éducatifs contrastés : le système de marché chilien et le modèle républicain français. À la lumière de la sociologie de l’expérience, nous avons étudié les manières dont les enseignants chiliens et français ressentent leur métier. Nous avons utilisé une méthodologie qualitative, basée sur des entretiens semi-directifs auprès de 20 enseignants français et de 20 enseignants chiliens qui exerçaient en seconde ou terminale dans des lycées à des profils socioéconomiques et scolaires distincts. Des analyses de contenu ont été effectuées, puis suivies par des interprétations basées sur la méthode des idéaux-types et la comparaison internationale. Les résultats démontrent des différences importantes entre les expériences des enseignants des deux pays. En France, les enseignants expriment une identité davantage spécialisée avec une primauté de la discipline enseignée. Au Chili, les enseignants se définissent surtout comme ayant des rôles multiples. Par ailleurs, en France, la relation avec les étudiants privilégie la séparation forte des rôles de professeur et d’élève alors qu’au Chili l’identité est ancrée sur la sociabilité; la relation prévaut sur les autres finalités de l’éducation. Ces différences révèlent des tensions distinctes dans l’expérience enseignante, liées aux modes de régulation ainsi qu’aux éthos scolaires prédominants.
Auteurs :
Johana Contreras
Pontificia Universidad Católica de Chile - Chili

Johana Contreras est psychologue de l’éducation, docteure en sociologie à l’Université de Bordeaux, France. Actuellement, elle est chercheuse à l’Université Catholique du Chili, au Centre MIDE UC. Ses thèmes de recherche portent sur les politiques éducatives aux niveaux national et international, les modes de régulation des systèmes éducatifs, les évaluations à grande échelle des étudiants et des enseignants. Elle intègre des perspectives issues des sciences de l’éducation, de la psychologie et la sociologie, privilégiant l’étude des phénomènes à partir de l’interaction entre les définitions et les mécanismes macrosociaux, d’une part, et les expériences et vécus des acteurs, d’autre part.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
15 h 35 (9 minutes)
Consulter
La recherche-action des futurs professeurs des écoles : (se) former à l’enseignement d’une langue étrangère à l’école primaire
LENART, Ewa
Communication orale
Le rôle des professeurs des écoles est complexe du fait de leur polyvalence. Ils doivent assurer un enseignement efficace de toutes les matières prévues par les programmes, y compris l’enseignement d’une langue étrangère, obligatoire à partir du cours préparatoire. Cette matière requiert des connaissances spécifiques de la part des enseignants, à savoir une pédagogie adaptée aux jeunes enfants et un niveau suffisant de langue étrangère, associés à un savoir-faire en didactique des langues étrangères. Cette présentation est basée sur la recherche-action menée par des étudiants en master MEEF premier degré qui se forment à enseigner une langue étrangère. Leur recherche-action porte sur un aspect de la démarche pédagogique destinée à ce public et s’appuie sur des stages effectués et la prise en main de la classe en seconde année. Les thèmes traités sont variés, par exemple, la place de la littérature de jeunesse et du jeu en classe de langue, la composante civilisationnelle comme facteur de motivation. C’est une approche à la fois plurisensorielle, discursive, ludique, interculturelle et interdisciplinaire. Le rôle d’un formateur de formateurs est dans ce contexte primordial pour accompagner efficacement ce processus en veillant à marier les connaissances théoriques des étudiants et un début d’expérience du terrain.
Auteurs :
Ewa Lenart
Université de Paris 8 - France

Ewa Lenart est enseignante-chercheuse à l'Université de Paris 8 et membre du laboratoire CNRS "Structures formelles du langage" (UMR 7023). Depuis 2011, elle est responsable de l'option "Enseigner une langue étrangère aux enfants", dans le cadre du master MEEF 1er degré.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

Séance J511 : Communications libres

15 h 10 (21 minutes)
Consulter
Contribution du leadership féminin à l’apprentissage des élèves : analyse des styles de gestion des directrices d’écoles primaires en Côte d’Ivoire
OYENIRAN, Rassidy; BENIE, Aloh Jean Martial Hillarion; OUATTARA, Souleymane; BERTE, Zakaria; TRAORÉ, Sinaly
Communication orale
Cette contribution se centre sur les pratiques de leadership et de gestion exercées par les femmes au poste de direction d’écoles primaires en Côte d’Ivoire. La présente étude exploratoire identifie et analyse la manière dont les directrices abordent le leadership pour le soutien scolaire des apprenants. Une approche qualitative approfondie qui s’inscrit dans le paradigme de l’éthique de l’attention (Gilligan, 1982) a été adoptée comme modèle de recherche. L’entretien semi-structuré utilisé a permis de générer des informations des répondants en sus de l’observation directe adoptée comme élément de triangulation. Sur la base des perceptions et des observations sur le terrain, les résultats révèlent qu’en dehors de l’aide cognitive reçue dans les salles de classe, les élèves bénéficient d’un encadrement sécuritaire et d’un soutien relationnel et attentionné de la part des directrices, ce qui semble contribuer positivement à leur apprentissage et subséquemment à leur rendement scolaire. Cette constatation présume que le style de gestion de ces directrices d’écoles met l’élève au centre de l’apprentissage et des activités scolaires : une réalité qui appelle un plus grand intérêt pour le leadership féminin et qui devrait être promue en vue d’une meilleure représentativité des femmes au poste de direction d’écoles primaires en Côte d’Ivoire.
Auteurs :
Rassidy Oyeniran
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Rassidy Oyeniran a reçu une formation supérieure au Canada et en Chine. Il s’intéresse aux questions liées au leadership en éducation et spécifiquement le rôle positif que les femmes peuvent jouer dans la promotion de la transformation et du développement des écoles en Côte d’Ivoire. Bilingue, Rassidy Oyeniran a une très bonne notion du genre. Ces travaux portent également sur les sujets de politique d’éducation, d’Education pour Tous (EPT) et de formation pédagogique.

Aloh Jean Martial Hillarion Benie
Institut pédagogique national pour l'enseignement technique et professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Maître-Assistant à l’IPNETP. Il s’intéresse aux questions liées l’évaluation en éducation. Ses travaux couvrent un large éventail dans le domaine de l’éducation, y compris les Techniques de l’Information et de la Communication en Education. BENIE Hilarion a fait un post-Doctorat en mesure et évaluation à l’Université de Montréal il y a quelques années. Il est très impliqué dans les activités de recherche de l’IPNETP en Côte d’Ivoire son pays.

Souleymane Ouattara
Institut pédagogique national pour l'enseignement technique et professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Assistant à l’IPNETP. Son domaine de recherche est Mesure et Evaluation en éducation. Il s’intéresse également aux questions de l’Éducation pour Tous et de la pédagogie. Il est fortement impliqué dans les activités éducatives de son Institut employeur (IPNETP).

Zakaria Berte
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

M. Berte Zakaria est Directeur Général de l’IPNETP. Il est Maître-Assistant. Il a obtenu son Ph.D. en Sciences de l’éducation au Québec (Canada) où il a noué d’excellentes connections professionnelles et scientifiques.

Sinaly Traoré
Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) - Côte d'ivoire

Traoré Sinaly est spécialiste en sciences de l’éducation et enseigne à l’IPNETP.

Thèmes : Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
15 h 31 (22 minutes)
Consulter
Choix didactiques, pratiques scolaires et formation des enseignants en Italie (1861-2019)
LUCENTI, Maria
Communication orale
La recherche vise à analyser les choix des enseignants en matière de manuels scolaires, le rapport entre de tels choix et les politiques éducatives et à démontrer combien ce rapport s’est modifié en un laps de temps qui va de l’unification italienne et aux prémices des lois du système éducatif (la loi Casati promulguée en 1861) jusqu’à aujourd’hui. La parenthèse historique permet de comprendre combien la question du choix des manuels scolaires, exception faite de l’introduction du livre unique d’État durant la période fasciste (à partir de l’année 1930), a toujours été marquée par une grande liberté de choix de la part des enseignants et par une production éditoriale prolifique. À travers une étude de cas (les enseignants d’école secondaire de Gênes), nous tenterons de comprendre sur la base de quels critères les enseignants sélectionnent aujourd’hui les manuels, comment ils les utilisent par rapport aux autres outils didactiques et s’ils tiennent compte de l’hétérogénéité culturelle comme facteur désormais structurel de l’école italienne. Il s’agit de comprendre si les enseignants ont acquis des compétences interculturelles spécifiques par le biais, par exemple, de cours de formation initiale ou continue et si la présence de telles compétences conditionne le choix du manuel scolaire.
Auteurs :
Maria Lucenti
Université de Gênes - Italie

2017 Doctorat en sciences sociales, politiques et de l’interculturel, Université de Gênes (Italie), cotutelle avec l’université de Carthage (Tunisie). Depuis 2018: Professeur contractuel en Histoire de l’éducation à l’Université de Gênes. Publications récentes: Livres: Lucenti, M., Antoniazzi, A. (coordonné) (2019). Tra storia e storie. Rappresentazioni di genere, Junior Edizioni; Lucenti, M. (2018). Storie altre. Il mondo arabo-musulmano e l’occidente nei manuali di Italia e Tunisia, Aracne. Chapitres de livre : Lucenti, M. (2019). La représentation de l’autre dans les manuels scolaires : ancrage identitaire et récit historique entre Italie et Tunisie, dans « Éducation, mondialisation et citoyenneté. Enjeux démocratiques et pratiques culturelles », coordonné par J.L. Derouet, R. Malet et B. Garnier, Peter Lang. Articles: Lucenti, M. (2018). The recovery of pre-Islamic female icons in Tunisia. Identity strategies between past and present, Formazione & Insegnamento; Lucenti, M. (2018). Educational policies and school manuals: historical-comparative analysis between Italy and Tunisia, RSE.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
15 h 53 (16 minutes)
Consulter
Les gestes professionnels des inspecteurs de l’éducation nationale du 1er degré en entretien d’inspection
ROULEAU, Adeline
Communication orale
Cette communication vise à comprendre comment, dans un contexte de réforme de l’évaluation des professeurs des écoles françaises, les inspecteurs de l’éducation nationale (Senore, 2000) s’emparent de nouvelles modalités d’inspection. Ces visites d’accompagnement sont sans incidence sur la carrière et au service du développement professionnel. Le cadre théorique mobilise les concepts de gestes professionnels et de développement professionnel (Jorro, 2016, 2018), d’évaluation formative (Paquay, 2004) et d’accompagnement (Paul, 2009, 2017). La méthodologie de recherche prend appui sur des captations vidéo d’entretiens d’inspection menés par six inspecteurs de différentes régions et ayant des profils variés. L’analyse de ces entretiens est mise en relation avec les représentations des inspecteurs et des enseignants sur ces entretiens, complétées par des entretiens d’autoconfrontation (Ria et Leblanc, 2011) qui contribuent à éclairer le sens que les acteurs accordent à la spécificité de leurs gestes et le sens que les destinataires attribuent aux gestes reçus. L’analyse de l’ensemble des données, à la fois quantitative (parole enseignant vs inspecteur, prescrit vs conseil…) et qualitative avec l’analyse du discours (Austin, 1962, Kerbrat-Orechioni, 2001), permet d’identifier des gestes professionnels et des postures d’inspecteurs.
Auteurs :
Adeline Rouleau
CNAM Paris - France

Adeline Rouleau est inspectrice de l'éducation nationale en France, en charge des écoles primaires. Elle est également formatrice académique pour les personnels d'encadrement stagiaires et intervient dans les formations à l'Institut des Hautes Etudes de l'Education et de la Formation (IH2EF). Titulaire d'un DEA en littérature générale et comparée et d'un master en formation de formateurs, elle est actuellement engagée dans un doctorat en sciences de l'éducation au CNAM Paris. Ses travaux de recherche s'intéressent aux gestes professionnels des inspecteurs de l'éducation nationale en entretien d'inspection dans un contexte de réforme de l'évaluation des enseignants et à la manière dont les inspecteurs s'emparent de ces nouvelles modalités au service du développement professionnel des enseignants.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)

Séance J512 : Communications libres

15 h 10 (23 minutes)
Consulter
Enjeux de l’éducation en situations d’urgence humanitaires : l’accompagnement des jeunes en zones de conflits par le biais des activités artistiques
BURIEL, Albane; MORAIS, Sylvie; LOQUET, Monique
Communication orale
Les conflits armés sont un obstacle majeur à la scolarisation, à la persistance scolaire et à l’accès à une éducation de qualité. La réforme d’envergure du secteur humanitaire en 2007 vise l’intégration de l’éducation comme le 4e pilier de l’humanitaire. Les programmes artistiques sont de plus en plus utilisés dans ces interventions auprès des enfants affectés par les conflits (Burde et al., 2015, 2017; Jordans et al., 2010). Ils contribueraient à l’acquisition de connaissances et de compétences interdisciplinaires, mais aussi à la promotion du bienêtre des enfants et des jeunes qui en bénéficient (INEE, 2004, 2016). En plus de promouvoir la persévérance scolaire et de prévenir ainsi l’abandon scolaire, ce serait aussi un moyen d’envisager des perspectives de développement sans les caractéristiques structurelles du conflit (Boateng, 2017; Tyrer et Fazel, 2014). Nous notons un manque considérable de données sur des pratiques effectives en ce qu’elles apportent à la formation de soi (Morais, 2012). Notre recherche vise à comprendre comment et à quelles conditions les expériences de création artistique de jeunes en zones de conflits en Irak et en Syrie favorisent leur (trans)formation. Nous effectuerons une ingénierie didactique (Sensevy, 2019) et une phénoménologie appuyée par une approche énactive (Morais, 2019).
Auteurs :
Albane Buriel
Université du Québec à Chicoutimi - France

Albane Buriel est étudiante au doctorat à l'UQAC. Elle est experte dans les domaines de l'aide humanitaire, des pratiques artistiques et de l'éducation dans les zones de conflit. Elle est consultante auprès d'organisations humanitaires pour l'éducation en tant que didacticienne et formatrice pour les praticiens de l'éducation non formelle dans les situations d'urgence (Syrie et Irak récemment). Elle travaille actuellement à une thèse dans ses domaines d'intérêt pour donner à voir et à comprendre les expériences artistiques de jeunes du Moyen-Orient dans une visée transformative des dispositifs artistiques conçus et mis en place et évalués dans le cadre de l’ingénierie didactique coopérative.

Sylvie Morais
Université du Québec à Chicoutimi - Canada

Artiste plasticienne devenue pédagogue et puis docteure en Sciences de l’éducation, Sylvie Morais est professeure chercheure au département des Arts et Lettres de l’UQAC-Université du Québec à Chicoutimi. Chercheure fondateur du collectif de recherche en enseignement des arts CREA et associée aux centres GREX, EXPERICE, et RQPHV sa recherche s’est développée à l'horizon d'une phénoménologie pratique, ce qui la conduira à bricoler une pédagogie énactive en enseignement des arts. Son projet d’ouvrage sur le thème de l’artistique comme vecteur de transformations prend en compte le versant autopoïétique de la recherche-création. Ses axes d’étude portent principalement sur la didactique des arts interdisciplinaires et la recherche-création biographique en éducation.

Monique Loquet
Université Rennes 2 - France

Monique Loquet est professeur au département des sciences de l'éducation de l'Université de Rennes, France. Elle est co-responsable du programme "Institutions et pratiques éducatives" du laboratoire CREAD (Centre de recherche sur l'éducation, l'apprentissage et la didactique). Son travail contribue au développement de la Théorie de l'Action Conjointe en Didactique, définie comme science de la transmission de la culture, cherchant en particulier à relier la didactique aux autres disciplines scientifiques. Elle s'intéresse particulièrement aux comparaisons interculturelles de l'enseignement-apprentissage dans les activités corporelles, sportives et artistiques. Depuis 2018, elle est porteuse du projet labellisé ACORE (Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne) axé sur la présence du corps dans les arts, au sein des dispositifs d'éducation artistique.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
15 h 33 (13 minutes)
Consulter
Teaching as a profession: professionalization of teaching in supervised internship in physical education
ZANELLA PENTEADO, Regina; SOUZA NETO, Samuel
Brève communication orale
From the point of view of the professionalization of teachers (Altet, 2001), professional practice is considered as a place of teacher education, production of knowledge (Borges et al., 2013) and critical reflection (Tardif and Moscoso, 2018). In Brazil, practice as a place of formation, mobilization of knowledge and devices recently gained prominence thanks to the reflection and analysis of the supervised internship. Our qualitative research focused on 12 students of a physical education course from a public university and on the analysis of 12 Teaching Cases and 12 Portfolios. The Portfolios included thoughtful self-assessment reports from the internship; the Teaching Cases explained the problematic situations arising from teaching practices with a motion for a resolution. Some elements can be highlighted: the development of the internship project; partnership with teachers; the investigative attitude; and the “deprivatization” of the practice. The use of devices (Teaching Case and Portfolios) in the internship promotes the analysis of practice and critical thinking, which contributes to professionalization in teacher education.
Auteurs :
Regina Zanella Penteado
UNESP - Brésil

PhD Student in Education (UNESP / Rio Claro (line: Teacher Training and Teaching), PhD and Master in Public Health (FSP / USP São Paulo), Graduation in Speech Therapy (PUC / Campinas). Research Group Researcher: Lattes / Cnpq Teaching, Teacher Training and Teaching Practices (DOFPPEN - UNESP Rio Claro), Languages, Experience and Training (UNESP Rio Claro) and Center for Studies and Research in Physical Education - Professional Training and Work Field (NEPEF - UNESP / Rio Claro).

Samuel Souza Neto
Universidade Estadual Paulista Julio de Mesquita Filho (UNESP) - Brésil

Professeur associé, Département de l'éducation, Université d'État Paulista UNESP/Rio Claro; Doctorat en Éducation - FE-USP (SP); Master en Éducation - UFSCar (SP); Baccalauréat en Éducation Physique et Pédagogie PIME (Assis/SP) et Lettres UNESP (Assis/SP); Postdoctorat à Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et profission enseignante (CRIFPE – Montreál/CA). Chercheur de groupe de recherche: NEPEF: FPCT (UNESP); DOFPPEN (UNESP); CNP; CRIFPE/Canadá) e Directeur d'antenne CRIFPE-Brésil.

Thèmes : Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
15 h 46 (17 minutes)
Consulter
Médias numériques et accès aux savoirs : quels usages, quelles évolutions? Le cas de l’Université Sultan Quaboos à Sultanat d’Oman
BEN LAGHA, Faten
Communication orale
Le Centre de technologies pédagogiques à l’Université Sultan Quaboos à Sultanat d’Oman est l’un des principaux centres qui soutiennent les processus d’enseignement et d’apprentissage de l’université depuis son ouverture en 1986. L’une de ses missions est de développer de manière continue l’utilisation de diverses technologies d’apprentissage. Dans ce cadre, nous nous sommes interrogés sur les pratiques des usagers-enseignants : résultent-elles d’une simple adaptation à un projet issu d’une volonté institutionnelle ou marquent-elles un changement dans la façon de s’approprier ce mode d’enseignement? En se rénovant pédagogiquement à travers les TIC, l’université omanaise est-elle capable d’instituer une transformation ou même une mutation sociale? En somme, quel projet social peut se dessiner du fait de la médiatisation de l’enseignement supérieur omanais? Nos résultats montrent que l’approche politique diffusionniste des technologies serait à l’origine de la reconfiguration de l’université omanaise en matière d’usage des dispositifs éducatifs électroniques. Concernant l’usage du matériel éducatif numérique médiatisé, nos résultats d’analyse des entretiens avec les enseignants interrogés ont montré que la réussite d’une innovation et son usage dépendent non seulement de leurs représentations des objets techniques, mais aussi des contextes d’implantation et d’application de ces objets.
Auteurs :
Faten Ben Lagha
Université Sultan Quabous - Oman

Faten Ben Lagha holds a doctorate in Information and Communication Sciences from the Stendhal University, Grenoble in France. Her research focuses on the sociology of innovation and the sociology of the use of information and communication technologies (ICTE). Her key topics of study include innovation, new communication practices and the corresponding development of the concept of use. Indeed, she is more and more interested in the mediated forms of communication and the frameworks relevant to the analysis of communicative practices in the context of training. She is the author of several scientific contributions centered on mediated communication in particular training in journalism and media. Her theoretical perspective draws on different communicative, sociological and innovation approaches.

Thèmes : Le numérique éducatif

Page 1 de 1, affichant 29 entrées sur un total de 29. Entrées 1 à 29 :